L’azadina d’Inde

À la suite d’un récent article sur l’utilisation de la pervenche dans le traitement de certains cancers, voici des détails sur l’utilisation d’une autre plante, l’Azadina d’Inde (Azadirachta indica), connue localement sous divers noms comme Neem tree, Aria-bepu, Bowtimaka, Dharak, Margosa, Neeb, Nib, Nimmi, Vaypum, Veppa etc.

L’Azadina est un arbre utile qui peut aider dans la lutte contre les insectes nuisibles.  On peut l’utiliser sans risque et ça ne coûte rien.  L’Azadina est utilisé comme insecticide depuis des milliers d’années dans certaines parties de l’Asie.  C’est un arbre courant dans de nombreux pays.  Si vous ne pouvez pas vous le procurer où vous habitez, vous pouvez en obtenir des graines en écrivant à : Dr Martin Price, ECHO, 17430 Durrance Road, North Fort Myers, Florida, USA.  Il pousse bien en terre pauvre…

Préparation d’une pulvérisation qui protège les récoltes de dégâts infligés par les insectes…

1.  Ramassez et conservez

Ramassez les graines d’Azadina quand le fruit est mûr et conservez-les jusqu’à l’utilisation.  Rassemblez les graines sous l’arbre ou ramassez les fruits mûrs.  Lavez la chair molle du fruit sous l’eau pour vous en débarrasser.  Faites bien sécher les graines au soleil pendant plusieurs jours puis conservez-les dans des paniers ou des sacs tissés (n’utilisez pas de sacs plastique ou de boîtes à conserves car les graines pourriraient). 

2. Réduisez les graines en poudre

Quand vous voyez que vos récoltes sont attaqués par les insectes, commencez votre préparation.  Pour la mesure des graines, mettez vos mains ensemble en forme de coupe et versez le contenu dans le liquide pour chaque litre de produit préparé.  Écrasez ou pilez les graines pour les réduire en poudre grossière en utilisant un mortier et pilon, ou une pierre à moudre.  Ajoutez la quantité d’eau requise et mélangez bien.  Laissez cette préparation couverte toute la nuit.

3. Filtrez le mélange

Le lendemain, filtrez le mélange à l’aide d’un linge.  Si vous utilisez un pulvérisateur, prenez soin de prendre un linge très fin pour éviter l’obstruction de l’embout.

4. Appliquez le mélange

Le mélange est maintenant prêt à utiliser.  Vous pouvez l’appliquer par pulvérisateur, arrosoir ou simplement en agitant rapidement une petite brosse ou un bouquet de feuilles au dessus des légumes.  Utilisez tout le produit le jour même – il ne se conserve pas.  Ce mélange sert d’insecticide contre de nombreuses sortes d’insectes.

Si les graines ne sont pas mûres, servez-vous des feuilles…

Le mélange fait avec les graines mûres est le plus efficace mais si vous n’avez pas de graines mûres, les feuilles peuvent aussi être utilisées.  Prenez 1 kilo de feuilles d’Azadina pour 5 litres de produit.  Mettez les feuilles dans un récipient et recouvrez-les d’eau.  Faites bouillir jusqu’à ce que la couleur verte des feuilles ait disparu.  Laissez refroidir et sortez les feuilles de l’eau.  Utilisez le liquide comme expliqué précedemment.

Si vous n’avez pas beaucoup de bois pour le feu vous pouvez aussi piler et écraser les feuilles et les laisser tremper toute la nuit à l’eau froide : le mélange ne sera pas aussi fort mais quand même efficace.

D’autres idées pour utiliser l’Azadina…

  • Ajoutez des couches de feuilles sèches d’Azadina dans les conteneurs où vous stockez vos récoltes pour éloigner les insectes nuisibles.
  • Faites sécher les feuilles d’Azadina à l’ombre pour qu’elles conservent leur couleur verte.  Réduisez-les en poudre à l’aide d’un mortier et d’un pilon.  Mélangez cette poudre à de l’eau et de l’argile pour fabriquer un plâtre collant (utilisez 10 grammes de poudre par kilo d’argile).  Étalez-le à l’intérieur des parois des paniers et pots où vous emmagasinez le grain.  Ce plâtre servira d’insecticide pendant un an.  Vous pouvez aussi mélanger la poudre directement au grain.  Utilisez 1 kilo de poudre par 50 kg de grain.  Vous pouvez consommer le grain sans aucun risque, après ce traitement. 

Ces méthodes sont utilisées avec succès depuis des centaines d’années par les agriculteurs en Inde et dans d’autres pays.  Connaissez-vous, vous lecteurs, d’autres utilisations de cet arbre ?

Extrait compilé d’informations provenant de DCFRN.