Huile d’azadina

par Geoff Folkard et John Sutherland.

Un article précédent (dans le numéro 20 de Pas à Pas), décrivait les nombreuses utilisations et produits de cet arbre aux propriétés multiples: l’Azadina de l’Inde (Moringa oleifera). Cet article décrivait comment utiliser la graine écrasée pour purifier l’eau potable. L’article ci-après se penche sur les méthodes pour extraire de l’huile comestible des graines de l’azadina.

L’huile végétale constitue une part importante de notre alimentation. C’est une source concentrée d’énergie alimentaire. De petites quantités ajoutées aux repas des jeunes enfants peuvent leur fournir une alimentation plus variée et plus nutritive. Pourtant, la plupart des huiles propres à la consommation sont chères et produites par de grosses sociétés.

L’Intermediate Technology Development Group (ITDG) au Zimbabwe a cherché des machines appropriées pour produire, à petite échelle, de l’huile à partir des récoltes de graines, surtout le tournesol. Les presses à huile installées ont été d’une grande utilité pour les gens de la région. Les agriculteurs peuvent vendre leurs graines assez facilement, les gens bénéficient de prix plus bas, ils ont une huile de bonne qualité pour cuisiner et les presses ont besoin de main-d’oeuvre, offrant ainsi des emplois.

L’huile d’azadina a été utilisée dans des préparations pour la peau et des onguents depuis l’époque égyptienne. L’huile jaune vif a un goût agréable et a été comparée en qualité avec l’huile d’olive. Le coeur de la graine contient 35 à 40% de son poids en huile. Des études récentes au Ghana ont montré que le savon fait avec l’huile d’azadina était très bon. Des essais d’extraction d’huile de l’azadina ont été faits avec l’aide enthousiaste de Keith Machell.

Techniques d’Extraction

La graine d’azadina a un coeur assez tendre et on peut donc extraire l’huile à la main en utilisant une presse à visse. La graine est d’abord écrasée, on y ajoute 10% de son volume d’eau, puis on réchauffe doucement le mélange sur un feu doux pendant 10 à 15 minutes en faisant attention de ne pas brûler la graine. Un essai a donné 2,6 litres d’huile pour 11 kg de graines décortiquées. Une fois la meilleure méthode d’extraction mise au point, on s’attend à pouvoir atteindre un taux d’extraction de 65% de la quantité de graines utilisées.

D’autres essais ont aussi été réalisés en utilisant une presse à visse à moteur, système venu de l’Inde. En deux heures de fonctionnement, 12,5 litres d’huile froide ont été extraites de 52 kilos de graines. En pressant encore une fois, le résidu a encore donné 10 litres d’huile supplémentaires.

Les méthodes traditionnelles d’extraction d’huile à partir de graines sont souvent lentes et pas très efficaces. Elles demandent généralement qu’on décortique les graines puis qu’on les écrase et qu’on les fasse bouillir dans l’eau pendant cinq minutes. Après quoi, il faut les passer à travers un tissu et récupérer le liquide (dans un récipient propre) qu’on laisse reposer toute la nuit pour que l’huile et l’eau se séparent. Il peut y avoir des déchets qui remontent à la surface de l’huile. Les hommes des tribus de l’Oman utilisent cette technique pour extraire avec succès l’huile des graines du Moringa peregrina. Si vous n’avez pas accès à une presse, essayez cette méthode.

Après avoir extrait l’huile, les tourteaux au goût plutôt amer conservent toujours toutes leurs propriétés de graines fraîches capables de traiter et de purifier l’eau. Avec 60% de protéines, ils peuvent être utilisés comme engrais pour la terre. On est en train d’étudier leur potentiel comme aliments pour le bétail ou pour les poulets.

Les auteurs remercient ODA, la Commission de la Communauté Européene et Keith Machell. Ils seraient heureux que les lecteurs leur envoient leurs questions sur les variétés d’azadina. Ecrivez-leur à:

Department of Engineering University of Leicester LEI 7RH Royaume-Uni.

Graines d’azadina

L’azadina est connue aussi sous les noms de arbre de raifort, baguette de tambour et malunggay, et elle pousse à l’état sauvage dans beaucoup de pays. Si les lecteurs ont des difficultés à trouver des graines d’azadina, des petits paquets-échantillons peuvent être obtenus en écrivant à :

ECHO, 17430 Durance Road, North Fort Myers, FL 33917-2200, Etats-Unis.

Patrick Okki a obtenu des graines d’azadina d’ECHO. 18 mois plus tard les arbres étaient couverts de gousses ou de graines mûres.