Rester en bonne santé 

Prévenir les maladies et les accidents est aussi important que d’être en mesure de les soigner et d’agir lorsque cela arrive. Les compétences d’un professionnel de la santé ou un traitement hospitalier peuvent être nécessaires dans les cas graves, mais la prévention doit commencer à la maison. Il existe de nombreuses manières simples d’aider votre famille à rester en bonne santé. 

Les gens peuvent guérir de nombreuses maladies courantes par eux-mêmes, sans avoir recours à des médicaments. Pour combattre ou venir à bout d’une maladie, bien souvent, une bonne hygiène, suffisamment de repos, une bonne alimentation et de l’eau potable en quantité suffisent. De nombreuses maladies sont causées par une mauvaise hygiène. On peut donc les éviter en s’assurant que l’eau de consommation est potable, que tout le monde se lave les mains, et en faisant attention à la manière de préparer et de conserver les aliments.

Se laver les mains

Se rincer les mains à l’eau ne suffit pas pour avoir une bonne hygiène et prévenir les maladies. Les deux mains doivent être frottées avec du savon ou des cendres, puis rincées sous de l’eau courante pour éliminer les microbes.
Les mains doivent être lavées fréquemment, surtout après être allé aux toilettes et avant de manger.

La préparation des repas

Photo: Geoff Crawford
Photo: Geoff Crawford

Le fait de s’assurer que tous les membres de la famille ont suffisamment à manger et que les aliments sont nutritifs (Pas à Pas 65), est vital au maintien d’une bonne santé. La manière de conserver les aliments et de les préparer est également importante pour prévenir les maladies.

  • Bien se laver les mains avec du savon et de l’eau avant de préparer les aliments.
  • S’assurer que toutes les casseroles, la vaisselle, les couteaux et les ustensiles employés pour la préparation des aliments sont propres.
  • Séparer la viande et le poisson crus des aliments cuits.
  • Faire cuire la viande à point avant de la consommer.
  • Servir les aliments fraîchement préparés. N’attendez pas trop longtemps avant de consommer les aliments préparés. Le lait, le poisson, la viande cuite et le riz cuit se gâtent rapidement. Lorsque vous réchauffez des aliments déjà cuits, assurez-vous qu’ils sont parfaitement réchauffés.
  • Les mouches sont porteuses de maladies, recouvrez donc toujours les aliments pour éviter leur contact avec les mouches.

L’eau potable

L’eau potable est vitale pour la santé. Une des manières de s’assurer que l’eau est propre à la consommation est de la bouillir. Ceci permet de tuer les microbes qui causent la diarrhée et rend l’eau potable. Si les combustibles sont rares, il est possible de purifier l’eau grâce à la lumière du soleil (Pas à Pas 51 et www.sodis.ch).

Une fois l’eau purifiée, elle doit rester propre. Si l’eau de consommation est stockée, assurez-vous que les récipients sont propres et munis de couvercles pour les protéger des mouches et de la poussière. Ne touchez pas l’eau avec vos mains mais utilisez un grand gobelet à anse ou une louche pour prendre l’eau dans le récipient.

Prévenir les blessures

Efforcez-vous de limiter les risques de blessures.

  • Gardez hors de portée des enfants les objets pointus et tranchants comme les couteaux, les boîtes de conserves ouvertes et le verre brisé.
  • Gardez les allumettes et les lampes hors de portée des enfants.
  • Soyez prudents lorsque vous cuisinez et ne laissez pas les enfants en bas âge à proximité du feu ou de l’eau bouillante.
  • Veillez à ce que les manches des casseroles ne dépassent pas du fourneau, pour que les enfants ne puissent pas les attraper.
  • Apprenez aux enfants à traverser les routes en toute sécurité.
  • Gardez les appareils électriques hors de contact avec l’eau afin d’éviter les risques d’électrocution. Apprenez aux enfants à ne pas toucher aux prises murales.
  • Consommez l’alcool avec modération.

La prévention des infections

De bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement à la maison contribuent à prévenir les infections. Pour des idées concernant l’assainissement communautaire, voir Pas à Pas 73.

  • Ne laissez pas les cochons ou autres animaux entrer dans la maison ou dans les endroits où les enfants jouent.
  • Si les enfants ou les animaux défèquent près de la maison, nettoyez immédiatement. Apprenez aux enfants à utiliser les latrines.
  • Ne crachez pas par terre, et couvrez votre bouche lorsque vous toussez ou éternuez.
  • Faites vacciner vos enfants. Les vaccinations sont généralement gratuites et protègent contre de nombreuses maladies dangereuses. Demandez conseil au centre de soins le plus proche.
  • Soignez les maladies infectieuses dès que possible pour empêcher leur propagation.
  • Ne marchez pas pieds nus dans les endroits où se trouvent des ankylostomes.

Articles compilés par Maggie Sandilands, à l’aide d’informations tirées de Where There Is No Doctor (2007 Édition révisée), par David Werner avec la collaboration de Carol Thuman et de Jane Maxwell, publié par Hesperian.

Voir Ressources, page 15, pour savoir comment le commander.


Les remèdes maison

Dans le monde entier, les gens utilisent divers remèdes traditionnels. Pour de nombreuses maladies, les remèdes maison sont aussi efficaces que la médicine moderne, voire plus. Par exemple, bon nombre d’infusions que les gens utilisent pour soigner la toux, les rhumes ou la diarrhée font plus de bien et ont moins d’effets secondaires que les sirops pour la toux et les médicaments fortement dosés que certains médecins prescrivent. L’infusion faite avec de l’écorce de neem (margousier) aide à faire baisser la fièvre et à réduire les douleurs. L’huile de neem appliquée sur la peau éloigne les moustiques.

Toutefois, d’autres remèdes maison sont moins efficaces et certains peuvent même être nocifs. Utilisez seulement les remèdes que vous savez ne pas être nocifs et que vous savez parfaitement utiliser.

Les maladies plus graves comme la pneumonie, le tétanos, la fièvre typhoïde, la tuberculose, l’appendicite, les maladies sexuellement transmissibles et la fièvre après l’accouchement, doivent être traitées par la médecine moderne dès que possible.


Quand demander de l’aide médicale

De nombreuses maladies et blessures peuvent être soignées à domicile par un soignant bien informé. Cependant, il existe toujours un risque de ne pas déceler un état grave ou de faire une erreur en donnant un mauvais traitement, ce qui peut aggraver l’état du malade. Il est important de pouvoir identifier les cas où une aide médicale est nécessaire. Dans le doute ou en cas d’absence d’amélioration ou une aggravation de l’état du malade, demandez de l’aide.

Une personne qui manifeste un ou plusieurs des symptômes suivants est vraisemblablement trop malade pour être soignée à la maison sans aide médicale qualifiée. Sa vie peut être en danger. Demandez dès que possible une aide médicale.

  • Pertes de sang importantes sur n’importe quelle partie du corps
  • Du sang craché lors d’une toux
  • Du sang dans les urines
  • Coloration bleue des lèvres et des ongles
  • Grande difficulté respiratoire, qui n’est pas soulagée par le repos
  • Ne se réveille pas (coma)
  • État de faiblesse tel que le malade s’évanouit lorsqu’il se lève
  • Un jour ou plus sans pouvoir boire
  • Un jour ou plus sans pouvoir uriner
  • Diarrhée ou vomissements importants qui durent plus d’un jour (ou plus de quelques heures pour les bébés)
  • Selles noires comme du goudron ou vomi contenant du sang
  • Fortes douleurs abdominales continues, accompagnées de vomissements chez un malade qui ne va plus à la selle
  • Nuque raide et dos arqué, avec ou sans mâchoire crispée
  • Plus d’une crise (convulsions) chez un malade fiévreux ou atteint de maladie grave
  • Forte fièvre (plus de 39°C) sur plus de quatre ou cinq jours
  • Problèmes pendant la grossesse ou l’accouchement, tels que :
    • saignements pendant la grossesse
    • visage enflé et problèmes de vue au cours des derniers mois
    • longue période écoulée entre la perte des eaux et le début du travail
    • saignements abondants.  

Par prévoyance, les femmes enceintes doivent prendre des mesures en cas de complications à la naissance. Déterminez à l’avance l’endroit de l’accouchement. Si c’est à la maison, prévoyez un moyen de transport vers un centre de soins en cas d’urgence.

Adapté de Where There Is No Doctor (2007 Édition révisée), par David Werner avec la collaboration de Carol Thuman et de Jane Maxwell, publié par Hesperian.