En 2010, les inondations au Pakistan ont touché 20 millions de personnes. Photo: Ashraf Mall/Tearfund
En 2010, les inondations au Pakistan ont touché 20 millions de personnes. Photo: Ashraf Mall/Tearfund

GESTION DES CATASTROPHES

Les catastrophes engendrent des défis considérables. Les secours, les interventions et le relèvement sont suivis par la reconstruction des infrastructures et des vies. Mais le travail ne s’arrête pas là. Réduire les risques de catastrophes futures est essentiel pour prévenir la perte d’autres vies. Pour certains d’entre nous, les catastrophes naturelles comme les séismes, les inondations ou les sécheresses se produisent au loin. Pour d’autres, elles font partie de la vie de la communauté. Comme toujours, nous avons mis l’accent sur des exemples et des conseils pratiques, comme les systèmes d’alerte précoce, le travail avec les personnes déplacées et la préparation aux catastrophes. Des organisations en Inde et au Niger nous font également part de leur travail de réduction des risques de catastrophes. Qu’il vous soit arrivé ou non de subir directement une catastrophe, j’espère que vous serez inspirés par l’histoire de Leon, un survivant du séisme en Haïti. Il nous rappelle qu’il est possible de vivre pleinement après une catastrophe

Nous avons récemment révisé notre liste de diffusion de Pas à Pas et sommes ravis de constater que nous avons désormais des lecteurs dans plus de 160 pays ! Quel encouragement de savoir que dans le monde entier, des personnes partagent les mêmes préoccupations et souhaitent être informées et inspirées pour faire une différence dans leur communauté. Merci à tous ceux d’entre vous qui participez au groupe de rétroaction de Pas à Pas. Vous recevrez votre premier questionnaire avec ce numéro et nous nous réjouissons de recevoir vos commentaires. Comme toujours, nous continuons à prier que Dieu bénisse le travail de vos mains. 

Veuillez trouver ci-dessous des articles tirés du numéro 88 de Pas à Pas sous format hmtl.

Pour télécharger une version du numéro 88 de Pas à Pas sous format pdf, veuillez cliquer ici
(PDF 13 MB).


  • Gérer les catastrophes et construire des communautés plus sûres

    Bob Hansford, Conseiller en gestion des risques de catastrophes pour Tearfund. Les catastrophes font partie de la vie quotidienne d’une grande partie de la population mondiale. Chaque année, entre 600 et 800 catastrophes naturelles ont lieu, certaines faibles et localisées, d’autres touchant plusieurs pays et des milliers de personnes.

    En savoir plus
  • Glissements de terrain

    Les glissements de terrain se produisent lorsque le sol d’une pente devient instable et que des masses de terre, de boue et de pierres se mettent à dévaler la pente. Ils peuvent causer d’importants dommages et sont difficiles à prédire. Les fortes pluies et les séismes sont les principaux déclencheurs des glissements de terrain.

    En savoir plus
  • La lutte contre la sécheresse dans le Sahel

    Jeff Woodke. En 2008, la population d’Abrik, une petite communauté qui vit dans la savane herbeuse du centre-nord du Niger, en Afrique de l’Ouest, a patiemment attendu que la pluie tombe, mais en vain. En 2009, les habitants ont à nouveau patiemment attendu que la pluie tombe, toujours en vain. Cette fois, la sécheresse était bien plus répandue et a touché l’ensemble du pays. Le nord du Sahel est toujours sec, avec seulement 250 à 300 mm de pluie par an. Pourtant, les habitants d’Abrik, et du reste du département d’Abalak où ils vivent, n’avaient pas connu de pluies abondantes depuis 2007 ! Comment allaient-ils pouvoir survivre jusqu’aux pluies de 2010 ? Comment ces éleveurs semi-nomades allaient-ils pouvoir maintenir leurs enfants et leurs animaux en vie pendant deux années de sécheresse ?

    En savoir plus
  • Le courrier des lecteurs

    Motopompe d’irrigation. Je suis coordinateur d’une organisation locale qui travaille à des projets de maraîchage avec les petits paysans. Depuis des années, nous utilisons des arrosoirs pour arroser nos légumes, avec difficulté. Ce faisant, notre travail est très limité, c’est pourquoi ma communauté et moi avons décidé d’acheter prochainement une motopompe.

    En savoir plus
  • Protéger les moyens de subsistance, sauver des vies

    Joel Hafvenstein. Bien que la protection de la vie des gens soit la première priorité en cas de catastrophe, il est presque aussi important de protéger leurs moyens de subsistance. Si les gens n’ont plus la capacité de se nourrir, leur survie à long terme est en jeu et ils seront bien plus vulnérables à la catastrophe suivante.

    En savoir plus
  • Ressources

    Les catastrophes et l’église locale. Cette nouvelle publication de Tearfund propose des conseils pratiques aux responsables d’église dans les régions sujettes aux catastrophes telles que l’Asie, l’Afrique, l’Amérique latine et les Caraïbes. La gestion des catastrophes est rarement enseignée dans les séminaires ou les instituts bibliques. Pourtant, en temps de crise, les paroissiens se tournent souvent vers leurs responsables spirituels et les autorités locales pour obtenir aide et conseils. Cet ouvrage a été écrit pour les responsables d’église qui vivent une situation de crise, qu’il s’agisse d’inondation, de tempête, de famine ou de séisme.

    En savoir plus
  • Se préparer aux catastrophes au niveau familial

    Adapté de Les catastrophes et l’église locale par Bill Crooks et Jackie Mouradian. Voir la section Ressources pour plus d’informations sur cette publication. Illustrations de Bill Crooks. Se préparer aux inondations. Dans la mesure du possible, conservez un petit stock d’aliments secs ne nécessitant ni cuisson ni réfrigération ; le combustible sec et l’électricité pourraient manquer.

    En savoir plus
  • Systèmes d’alerte précoce

    Adapté de Les catastrophes et l’église locale par Bill Crooks et Jackie Mouradian. Dans l’éventualité d’une catastrophe, donner l’alerte aux communautés est une question de vie ou de mort. Vous trouverez ci-dessous des exemples de systèmes d’alerte précoce utiles dans les zones sujettes aux inondations. Il est important de mettre en place une méthode simple de surveillance de la montée des eaux, pour pouvoir donner l’alerte en cas d’inondation imminente.

    En savoir plus
  • Travailler avec les personnes déplacées

    Adapté de Les catastrophes et l’église locale par Bill Crooks et Jackie Mouradian. Les personnes déplacées ont quitté leur lieu de vie habituel car leur vie ou leurs moyens de subsistance étaient menacés. Elles se sont déplacées vers un nouvel endroit pour éviter des pertes supplémentaires en termes de vie et de biens, et à cause du risque d’autres catastrophes. Les catastrophes naturelles sont une des principales causes de déplacement. Des aléas comme les raz-de-marée, les séismes, les éruptions volcaniques, les inondations, les tempêtes tropicales et les sécheresses peuvent détruire ou endommager les habitations et les moyens de subsistance à tel point qu’il est dangereux ou impossible pour les gens de rester chez eux.

    En savoir plus
  • Travailler dans le domaine des catastrophes

    De l’aide d’urgence à la réduction des risques et au plaidoyer. Kennedy Dhanabalan, Directeur exécutif, EFICOR. En plus de 40 ans d’expérience de réponse aux catastrophes, l’Evangelical Fellowship of India Commission on Relief (EFICOR – Comité humanitaire de l’Alliance Évangélique de l’Inde), a beaucoup évolué. Auparavant il apportait uniquement de l’aide d’urgence ; actuellement il contribue activement à renforcer les capacités des communautés en matière de plaidoyer pour les personnes touchées par les catastrophes. EFICOR participe à tous les aspects de la gestion des catastrophes : aide d’urgence, réhabilitation, réduction des risques de catastrophes (RRC), plaidoyer et travail en réseau.

    En savoir plus
  • Une nouvelle vie après la catastrophe

    En 2010, Leon Gaisli a été atteint d’une lésion de la moelle épinière lors d’un important tremblement de terre qui a touché son pays, Haïti. Il a perdu l’usage de ses jambes, mais après avoir fait de la rééducation à l’hôpital de la Convention Baptiste d’Haïti au Cap-Haïtien, Leon est devenu un fervent cycliste à main.

    En savoir plus