Des fruits à chaque saison

Dans une république d’Asie centrale, une ONG locale a dispensé une formation pour les personnes désireuses d’apprendre à faire sécher les fruits. 

Celui qui sèche les fruits 

Un des participants à la formation parle de son expérience : 

Qu’est-ce qui vous a incité à vous lancer dans le séchage des
fruits ?
 

Nous avons bénéficié d’un cours de formation dispensé par une ONG locale et nous avons constaté que nous obtenions de bons résultats en séchant nos fruits ! Après la formation, nous avons commencé à sécher des abricots nous-mêmes.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ? 

Les fruits devenaient acides avant que nous ne réussissions à les faire sécher. Nous sommes encore en train d’apprendre à bien faire sécher les fruits ! 

Quels en sont les avantages ? 

Après séchage, les fruits peuvent être conservés longtemps, ce qui est très utile pour les longs hivers. 

La vente de fruits secs sur le marché représente un bon revenu pour une famille. 

Qui achète vos fruits ? 

Les acheteurs sur le marché local, et s’il y a une grosse récolte de fruits de bonne qualité, nous pouvons aussi en vendre une partie à l’étranger. 

Quels conseils donneriez-vous à d’autres personnes dans le monde qui voudraient suivre votre exemple 

Commencez par vous former pour apprendre à bien sécher les fruits. Travaillez dur, utilisez si possible les technologies modernes et soyez convaincu que vous obtiendrez un bon résultat ! 

L’ONG locale 

Conseils des formateurs : 

Le séchage des fruits comporte des risques. Les récoltes peuvent varier d’une année à l’autre et donc les prix aussi. Nous avons eu des problèmes avec certains ravageurs (araignées, vers) et une fois, un mauvais pesticide a empoisonné la récolte. À cause des conditions météorologiques difficiles et des changements climatiques, il est parfois difficile de prévoir s’il y aura des fruits frais à sécher. 

Mieux vaut essayer à petite échelle avant d’envisager la vente. Vous pouvez essayer différentes variétés du fruit que vous avez choisi, pour savoir laquelle donne le meilleur produit séché. Tous les abricots (ou tomates, ou pommes…) ne sont pas identiques ! 

Utilisez des fruits locaux. Il peut être préférable de choisir des cultures répandues dans votre région, car vous savez déjà qu’elles poussent bien dans ce sol et avec ce climat-là. Parfois, un nouveau type de fruit ou de légume peut être introduit, comme par exemple le gombo, rarement cultivé dans notre pays, mais qui peut l’être avec beaucoup de succès. Si vous souhaitez essayer, n’oubliez pas qu’il faut du temps et de l’argent pour le cultiver et que les gens devront également apprendre à le préparer et à le manger. 

Les fruits frais de mauvaise qualité ne donnent pas des fruits secs de bonne qualité ! Cela peut paraître évident, mais vous devez veiller à choisir de bons fruits frais. 

Il y a de nombreuses questions pratiques auxquelles vous devez penser après avoir séché les fruits. Ils doivent être entreposés dans un endroit frais, à l’abri de la lumière et de l’humidité, sinon ils risquent de s’abîmer. Vous devez aussi les protéger contre les ravageurs. 

Si vous voulez essayer de les vendre, vous devez bien le planifier ! Nous nous sommes rendus dans de nombreuses boutiques pour leur demander si elles voulaient nos abricots. Sur les 10 boutiques visitées, une seule a accepté ! Vous devez réfléchir à la manière dont vos produits parviendront aux clients. Posez-vous les questions suivantes : « Les gens veulent-ils de ce produit ? », « Quel prix sont-ils prêts à payer ? » et « Comment vais-je acheminer le produit jusqu’aux clients ? »