F18 Arbres comme limites des zones cultivées

  • Certains arbres sont utiles lorsqu’on les plante sur les limites des champs ou des fermes. Vous pouvez les utiliser pour marquer précisément des limites et pour offrir une protection contre les vents forts.
  • Choisissez des arbres qui ont une croissance rapide et qui laissent les cultures pousser tout près d’eux. Ces arbres devront accepter d’être taillés ou utilisés comme poteaux de barrière. Si possible, plantez des arbres aux nombreuses utilisations: pour du combustible, du fourrage, du bois d’oeuvre (construction et meubles) et la production de fruits.
  • Nombres d’arbres locaux forment d’excellentes limites. Il est souvent très utile de choisir différentes espèces, tout particulièrement si vous plantez des haies. Les haies vives (composées d’arbres) plantées autour de vos champs éviteront l’érosion des sols.

Discussion 

  • Discutez des plantes qui sont souvent utilisées pour marquer des limites (comme le sisal, l’euphorbe ou le palmier-dattier) et si d’autres arbres offrent de bons remplacements.
  • Quels sont les arbres locaux qui peuvent être utilisés comme limites?
  • Discutez des arbres exotiques que vous pourriez utiliser. Où pouvez-vous en obtenir des graines ou des pousses? Quelques bons exemples comprennent: l’anacardier, gliricidia, sesbanie, acacia, casuarina, calliandra et moringa.
  • Discutez de la manière dont les arbres plantés comme limites peuvent éviter l’érosion des sols.