Transformer les bidonvilles

Pas à Pas 105 - Droits fonciers

Pas à Pas 105 traite des droits fonciers : les raisons de leur importance et ce que nous pouvons faire pour les protéger.

Les bidonvilles comme cette favela au Brésil sont souvent dépourvus des services essentiels comme le drainage et l’assainissement. Photo: Eleanor Bentall/Tearfund
Les bidonvilles comme cette favela au Brésil sont souvent dépourvus des services essentiels comme le drainage et l’assainissement. Photo : Eleanor Bentall/Tearfund

Transformer les bidonvilles

Le terme « bidonville » est utilisé pour décrire des zones d’habitation informelle dans les villes, où les conditions de vie sont misérables et les logements en mauvais état. Les bidonvilles sont souvent surpeuplés, avec de nombreuses personnes entassées dans de minuscules espaces de vie.

Ces installations sont dépourvues des services essentiels comme l’eau, l’assainissement, le drainage, le ramassage des déchets, l’éclairage des rues, les trottoirs et les voies d’accès en cas d’urgence. La plupart des habitants des bidonvilles n’ont pas facilement accès aux écoles, aux hôpitaux ou à des lieux publics permettant à la communauté de se rassembler. Ce sont des quartiers dans lesquels les taux de chômage et de criminalité sont le plus souvent à la hausse. 

Dans les bidonvilles, les habitations sont construites sur des terrains sur lesquels les occupants n’ont pas de droits légaux. Les habitants des bidonvilles ont de nombreux obstacles à franchir s’ils veulent acquérir des droits fonciers. Le contrôle des terres est souvent lié à la corruption et à l’influence personnelle de certaines personnes en position de pouvoir.

Il arrive que les bidonvilles doivent être rasés. Dans certains cas, ils sont construits sur des zones à risque, p. ex., dans une zone sujette aux glissements de terrain. Dans ce cas, la relocalisation des occupants est parfois la meilleure solution. La plupart des évictions de bidonvilles ont néanmoins lieu lorsque les autorités locales décident de détruire un bidonville situé sur un terrain précieux, afin que des promoteurs ou d’autres personnes puissent en disposer. 

La procédure d’obtention de droits pour les habitants des bidonvilles dépend de leur capacité à collaborer avec les autorités. Les dirigeants communautaires ou les défenseurs de la communauté doivent engager le dialogue avec l’administration pour que les habitants des bidonvilles et les fonctionnaires puissent se rencontrer et prendre ensemble des mesures de réfection du bidonville. 

QU’EST-CE QUE LA RÉFECTION DES BIDONVILLES ?

De manière générale, les bidonvilles sont établis sur des terrains bien situés, qui offrent un accès facile à la ville et à ses opportunités. Les personnes pauvres qui vivent dans des zones urbaines doivent vivre à proximité de la ville pour avoir accès aux emplois.

La réfection des bidonvilles est un processus graduel d’amélioration et d’officialisation de l’établissement humain informel, jusqu’au point où il sera reconnu comme faisant partie intégrante de la ville. Pour cela, le gouvernement fournit des terrains, des services et la citoyenneté aux habitants des bidonvilles. Les activités de réfection incluent généralement la provision de services essentiels, tels que des logements, des voies d’accès, le drainage, l’eau potable, l’assainissement et l’évacuation des eaux usées. Le plus souvent, l’accès à l’éducation et à la santé font également partie du processus de réfection. En outre, un des principaux éléments de la réfection des bidonvilles consiste à légaliser les propriétés et à obtenir des titres fonciers pour leurs habitants.

La réfection des bidonvilles consiste également à mettre en place les activités économiques, sociales et communautaires nécessaires pour inverser les tendances dans ces zones. Ces activités doivent être entreprises en collaboration avec toutes les parties concernées : les habitants, les groupes communautaires et les entreprises, ainsi que les autorités locales et nationales, le cas échéant.

De nombreux facteurs déterminent la réussite du programme de réfection d’un bidonville. Deux des plus importants sont une forte volonté politique de la part de l’État, et un engagement déterminé de la part de la communauté.


Adapté des documents de Cities Alliance, une association mondiale qui lutte pour la réduction de la pauvreté urbaine et promeut le rôle des villes dans le développement durable.

Site internet : www.citiesalliance.org
E-mail : info@citiesalliance.org


ENSEIGNEMENTS TIRÉS DU CAMBODGE

World Vision International a lancé un nouveau projet visant à aider les communautés urbaines démunies à acquérir des titres fonciers officiels à Phnom Penh, Cambodge. World Vision a informé les communautés de leurs droits fonciers et les a intégrées dans les processus décisionnels du gouvernement. 

World Vision nous a fait part des enseignements suivants tirés de ce projet : 

  • L’investissement en temps et en ressources est important pour établir des relations avec le gouvernement autour de la question délicate du foncier.
  • Il est très important de collaborer avec d’autres organisations qui travaillent déjà sur les questions foncières et de faire entendre une voix collective.
  • Il est essentiel de cartographier les logements formels et informels et les principaux services.
  • Il peut être utile d’explorer des approches de plaidoyer « douces », mais aussi de renforcer la capacité des communautés à décrire les problèmes de façon claire et non conflictuelle.