L’argent est-il vraiment important ?

Keith Tondeur. 

Il n’est pas facile de bien gérer son argent. Les familles qui disposent de revenus peu sûrs ou modestes ont souvent du mal à payer les frais de scolarité ou de santé. Nous vivons dans des sociétés ou la radio, la télévision, les journaux et les magazines nous encouragent à dépenser de l’argent. On nous répète sans cesse les merveilleux bienfaits de certains produits qu’il nous faut absolument acheter. Dans nos sociétés, on considère de plus en plus le succès comme l’acquisition de richesses matérielles plutôt que le bon caractère ou le service aux autres.

Jésus a parlé d’argent plus que de tout autre chose ! Dans la Bible, il y a environ 500 versets concernant la foi et autant sur la prière mais il y en a 2 350 concernant l’argent et les possessions. En tant que chrétiens, nous devons vraiment prendre la gestion de l’argent au sérieux. Nous devons étudier la Bible et comprendre ce qu’elle enseigne sur l’argent et les possessions.

L’argent dans la famille 

Si les familles ne font pas face à leurs soucis financiers, les conséquences risquent d’être sérieuses. Dans de nombreux foyers, l’argent peut être une source de conflit. Ne pas parler d’argent ouvertement peut mener à une perte de confiance. Les pressions financières peuvent causer toutes sortes de tensions à la maison. Le stress engendré par des problèmes continuels d’argent peut entraîner différents problèmes de santé. De nombreuses personnes en difficultés financières s’isolent totalement de leurs amis parce qu’elles ont honte. Une telle attitude peut mener, à la longue, à perdre ses amis.

L’importance d’une bonne communication 

Si les couples ne communiquent pas bien à propos de l’argent, ils risquent de voir leurs relations se détériorer. L’épouse voudrait peut-être parler davantage de leur situation financière mais aussi de ses préoccupations. Il est possible que le mari prenne le fait de travailler énormément afin de pourvoir aux besoins de sa famille comme suffisant et refuse de discuter de la situation. Il se peut que dans un couple, les partenaires ne se comprennent pas ou ne partagent pas les mêmes priorités. Dans les couples, il y a souvent un certain manque de compréhension en ce domaine.

Si une famille ne parle pas ouvertement d’argent et n’organise pas ses finances, elle aura encore plus de mal à faire face à une crise financière. Il existe un danger réel dans le fait que seulement l’un des partenaires contrôle la situation ou au pire ni l’un ni l’autre. Une telle conduite peut conduire à la frustration ou au ressentiment. Il n’y a aucun mal à ce que l’un des partenaires soit responsable de la tenue des comptes mais les deux devraient se mettre d’accord sur toutes les prises de décisions.

Gérer sagement l’argent du ménage est un défi pour toutes les familles, quel que soit le niveau de leurs revenus. Voici quelques situations à affronter parmi les plus courantes :

  • planifier et ne pas dépasser un budget
  • économiser pour l’avenir
  • s’organiser quand le travail est temporaire ou peu sûr
  • faire face à des dépenses inattendues pour la santé, les enterrements ou les mariages
  • payer ses dettes et ne pas en refaire.

Faire un budget

Faire un simple budget peut vous aider à avoir une meilleure idée de votre situation financière. Vous pourrez peut-être faire plus de choses avec votre argent car vous découvrirez des occasions de faire des économies.

Budgétiser peut vous aider à ne pas vous endetter. Préparer un budget ensemble pourra vous aider à mettre fin aux discussions constantes sur les problèmes d’argent et vous permettra sans doute d’éviter le stress généré par les soucis financiers au sein de la famille.

Etablir un budget

Pour être vraiment utile, un budget doit être précis et vous devez absolument le respecter. Commencez par votre situation présente et soyez honnête. Faites participer tous les membres de la famille qui sont en âge de comprendre. Demandez-leur d’inscrire tout ce qu’ils dépensent y compris le loyer, l’eau, le combustible, la nourriture, les vêtements, les loisirs et les transports. Faites la liste de tout l’argent qui entre dans la maison chaque mois et de tout l’argent qui en sort. Faites particulièrement attention aux grosses dépenses comme les frais de scolarisation et de santé qui doivent être réglés deux ou trois fois par an. Peut-on économiser régulièrement pour les payer ? Plus vous en discuterez ensemble et plus vous serez d’accord, plus il y aura de coopération et d’unité. Rappelez-vous que vous aurez non seulement des priorités individuelles mais aussi familiales. Une fois le budget établi, faites-le vérifier encore une fois par toute la famille. A-t-on oublié quelque chose ? Quelqu’un a-t-il une autre idée ? Essayez d’établir un budget que toute la famille sera heureuse de respecter.

Points de discussion

  • Trouvons-nous difficile de parler d’argent à la famille et aux amis ? Pourquoi ?
  • Qu’est-ce que cela veut dire d’être une famille riche ?
  • Quelle sorte de richesse est-ce que Jésus promet à ceux qui sacrifient des choses pour lui et pour l’Evangile ?
  • Pourquoi est-ce que travailler dur est une manière d’honorer Dieu ?
  • Si nous considérons Dieu comme notre patron, comment cela affectera-t-il notre attitude envers le travail ?
  • Dans quelle mesure devrions nous planifier et économiser pour l’avenir mais aussi compter simplement sur la provision de Dieu ?

Adapté du livre A family´s guide to better money management par Keith Tondeur. Keith est le Directeur de Credit Action, une organisation britannique qui vise à donner une perspective biblique sur la compréhension et la gestion financière. Credit Action, 6 Regent Terrace, Cambridge, CB2 1AA, Royaume-Uni Email : office@creditaction.com Internet : www.creditaction.com

Etude de cas - Jima recherche des conseils

Stellah travaille pour une ONG locale. L’association « RUKU People » l’a invitée à une collecte de fonds. Durant la soirée, elle a discuté avec Jima, la trésorière, qui lui a confié ses soucis face à sa responsabilité pour tout l’argent de l’association.

Jima n’avait pas pu assister à la dernière réunion de l’association et six membres étaient venus payer leurs contributions chez elle, le lendemain. Elle n’était pas là, ayant dû se rendre au dispensaire médical mais son mari avait accepté l’argent. Il est ensuite sorti prendre une bière avec ses amis et a décidé d’utiliser une partie de cet argent. Le lendemain matin, il a donné a Jima le nom de ceux qui étaient venus payer et lui annoncé aussi ce qu’il avait dépensé, en lui promettant qu’il lui rendrait l’argent bientôt.

Le jour suivant, Madame Dang est venue lui demander 2 000 naira pour acheter des boissons, suite à une décision prise lors de la réunion. Jima lui a déclaré qu’elle gardait l’argent sous son lit, dans une boîte en fer bien fermée mais avec un cadenas qui n’était pas très solide. Après avoir donné l’argent à Madame Dang, elle s’est rendue compte qu’elle avait oublié de demander à son mari l’argent qu’il avait pris afin de le mettre dans la boîte. Elle ne se sentait pas très bien ce jour là car elle s’était occupée des enfants toute la nuit. Elle ne se souvenait plus des personnes qui n’avaient pas encore payé, ni de la somme exacte que son mari avait prise ce jour là. Elle s’inquiétait à l’idée que la boîte ne contenait peut-être pas un compte juste d’argent et elle ne savait pas vraiment comment le vérifier. C’est alors qu’elle a raconté à Stellah que sa petite fille, encore à l’école, lui avait déclaré : « Moi, je peux t’aider maman ! Si tu m’achètes un carnet et un crayon, je peux tout inscrire pour toi ! »

Stellah a alors proposé d’assister à la réunion suivante de RUKU pour les aider à améliorer leurs registres et méthodes. Lors de cette réunion, l’Association s’est rendu compte qu’elle avait réuni environ 36 500 naira durant la collecte de fonds. Tous les membres s’en sont évidemment réjouis. Quels conseils devraient leur donner Stellah ?

Questions 

  • Quels sont les risques et les problèmes auxquels la trésorière doit faire face ?
  • Quelles sont les méthodes financières qui pourraient l’aider à dominer cette situation ?
  • Quelles raisons donneriez-vous aux membres de RUKU pour les encourager à tenir des registres? Que devraient-ils inclure ?

Etude de cas adaptée des documents de formation financière de CRUDAN, PO Box 13484, Jos, Nigeria.

La puissance de la publicité

Il arrive que même des gens très pauvres dépensent parfois une importante part de leurs maigres revenus pour acquérir des choses qui ne leur profitent en rien, à eux comme à leur famille ou qui risquent même de leur causer des problèmes de santé. Par exemple : des cigarettes, des boissons gazeuses, des crèmes de beauté ou de l’alcool.

  • Dans notre pays, quelles annonces publicitaires poussent les gens à acheter des choses qui ne leur apportent rien ou pas grand-chose ?