La sexualité : une perspective chrétienne

Dr Apolos Landa  

La sexualité est un important sujet pour les chrétiens d’aujourd’hui. On ne peut plus la considérer comme un sujet dont on ne parle pas ouvertement et que l’on ne peut traiter qu’en privé. Nous devons faire face aux résultats des comportements sexuels dont notre société est témoin.

L’intention de Dieu en matière de sexe

Il n’y a aucune raison de considérer le sexe comme quelque chose de mauvais et un péché. Si vous étudiez ce qui est dit dans la Bible sur le sexe, vous verrez que Dieu avait l’intention d’en faire l’un des plus beaux et magnifiques dons. Son but n’est pas simplement la reproduction. Dieu a conçu le sexe pour établir des relations efficaces de mariage, basées sur une appréciation et un plaisir mutuels. Dieu a conçu le sexe pour le plaisir, en tant qu’expression de l’amour, à apprécier par l’homme comme par la femme. Le sexe ne devrait pas être un devoir douloureux mais le plaisir physique n’est pas non plus son seul but.

Le mariage

L’idéal de Dieu pour le sexe est de s’abstenir avant le mariage et d’être fidèle dans le mariage. Ces limites sont pour notre propre protection. Le sexe devrait être une source de plaisir et de satisfaction aidant à consolider le couple mais il arrive souvent que des expériences préalables aient créé des dommages. Le sexe a été conçu pour des relations permanentes, loyales et de respect mutuel. Dieu a créé un endroit sûr pour que nous puissions découvrir, développer  et apprécier pleinement notre sexualité. Il s’agit des relations de don et d’appartenance mutuels que nous appelons le mariage. Il nous faut bien comprendre que le mariage n’est pas uniquement une cérémonie religieuse ou civile. Celle-ci n’est que l’aspect public de l’union. Le mariage est une relation à vie, sincère, aimante et exclusive, entre un homme et une femme. Le mari et la femme doivent maintenir cette relation en continuant de choisir d’être fidèles et de s’aimer pour le reste de leur vie.

Les conséquences

Nombre de psychologues et de planificateurs de la santé conviennent que les comportements et attitudes sexuels de plus en plus acceptés dans notre société durant ces dernières décennies, ont eu de nombreuses conséquences négatives. La sensibilisation sur la santé sexuelle fait défaut et les gens ont couramment plusieurs partenaires sexuels. Ces éléments contribuent à la pandémie du sida et à l’augmentation des autres maladies sexuellement transmissibles. D’autres conséquences comprennent : la grossesse des adolescentes, les avortements, les enfants abandonnés et les parents célibataires. Les attitudes dangereuses pour la sexualité comme l’idée qu’être un homme, c’est être sexuellement agressif, peuvent contribuer à la violence sexuelle, les abus  sur les enfants et les viols. A partir de tout ceci, il est évident que les comportements des gens ne correspondent pas aux intentions de Dieu en matière de sexe et de relations.

Je pense que les chrétiens doivent redécouvrir le plan de Dieu pour la sexualité. Nous devons examiner nos croyances, notre style de vie et vérifier les comportements que nous offrons en modèle. Nous avons la responsabilité de changer radicalement en adoptant des attitudes saines face au sexe.

Les jeunes

Nous ne vivons pas dans un monde parfait. Il existe de nombreux facteurs qui imposent une pression sur les jeunes de notre société et les rendent impatients de découvrir l’acte sexuel. Certains des facteurs à étudier sont les croyances, valeurs et coutumes culturelles, les expériences lors de l’enfance, l’environnement social et les impulsions sexuelles puissantes qui font partie de notre nature physique. Avec une nutrition et santé physique meilleures, les jeunes arrivent souvent plus tôt à la puberté, parfois à neuf ou dix ans. Mais dans de nombreux pays, ils doivent probablement attendre d’avoir vingt ans et plus pour se marier. Les jeunes connaissent une pression constante des médias de masse comme la télévision, la presse et l’internet. Les médias sont remplis d’images et de mauvaises informations sexuelles. Ajoutez à  cela la curiosité naturelle des jeunes, leur désir d’expérimenter ainsi que la tendance normale de sous-estimer les risques et nous pouvons voir pourquoi l’expérience sexuelle arrive souvent plus tôt dans la vie.

Les jeunes peuvent connaître une très forte pression de leurs pairs. Les adolescents luttent souvent pour trouver leur identité. Les jeunes recherchent l’acceptation et l’approbation au sein de leur groupe de pairs. Ils ont besoin d’une bonne estime d’eux-mêmes pour pouvoir faire face à la pression des pairs et décider d’eux-mêmes. Avoir de bonnes relations avec ses parents est un facteur clé de développement car nous avons tendance à reproduire chez nous les situations que nous avons vécues. Des études montrent que les enfants qui ont grandi au milieu de relations de violence ont souvent une capacité réduite de former des relations stables et saines dans leur vie d’adulte. Les enseignants, autres parents et amis plus âgés peuvent aussi offrir une forte influence, tout comme les célébrités dans la culture des jeunes, comme les musiciens et les acteurs. Bien trop souvent, cette influence peut être négative, pas positive. Si l’église ne dit rien, comment pouvons-nous aider les jeunes à faire le bon choix ?

Cependant, les gens n’ont parfois pas beaucoup le choix. Les inégalités de genre signifient que les femmes ont souvent peu de contrôle sur les décisions sexuelles. La pauvreté peut se traduire par un manque de moyens de survie, à part le travail du sexe.

Que pouvons-nous faire ?

Nous devons offrir des informations exactes sur les questions sexuelles et de bons exemples pour les jeunes. Nous devrions les aider à développer une bonne estime de soi et de saines attitudes envers le sexe, de manière à ce qu’ils puissent prendre de bonnes décisions et éviter les comportements à risque. Nous ne pouvons pas le faire si nous avons honte d’en discuter. Nous devrions commencer par reconnaître que la sexualité est une partie intégrale et importante de l’être humain, qu’elle devrait être estimée et respectée, pas ignorée ou niée. Nous devons comprendre le véritable but du sexe puis éliminer les mythes et les idées préconçues.

Le Dr Apolos Landa est le Coordinateur régional de l’Amérique latine et des Antilles pour la Luke Society International. Email : panluk@usa.net