Grands frères et grandes soeurs

Philippa Miner

Photo: BBSC
Photo: BBSC

Au départ la BBSC (Big Brothers and Sisters of Cambodia) faisait partie d’un projet communautaire, destiné à soutenir des centaines d’orphelins du sida dans des zones urbaines pauvres du Cambodge. La BBSC a recruté un groupe de dix jeunes chrétiens comme mentors pour ces enfants. Leur enthousiasme s’est vite répandu et rapidement, un grand nombre d’autres jeunes ont demandé à être impliqués.
 
Aujourd’hui la BBSC offre aux jeunes Cambodgiens un moyen simple mais puissant de mettre leur foi en pratique, en devenant un « grand frère » ou une « grande soeur » pour un orphelin en danger dans leur propre communauté. Les grands frères et soeurs s’engagent à rendre visite à leurs petits frères et soeurs une fois par semaine. Les orphelins bénéficient d’un ami qui s’occupe d’eux, partage leurs problèmes et les encourage dans leurs réalisations.

Travailler par le biais des églises locales

La BBSC travaille avec le service de la jeunesse de l’EFC (Evangelical Fellowship of Cambodia). Elle a ainsi acquis une réputation au sein des églises cambodgiennes, ce qui l’aide à entrer en contact avec les leaders chrétiens locaux. BBSC se rend dans les camps de leaders de jeunes, les séminaires et les formations pour les pasteurs ou leaders de jeunes, afin de discuter des besoins des enfants orphelins du sida. Les pasteurs et leaders de jeunes aident à promouvoir cette vision dans les églises locales et les clubs de jeunes mais aussi à vérifier les aptitudes des nouveaux bénévoles potentiels.

Les grands frères et soeurs se regroupent par cinq our dix pour se soutenir et s’encourager. Chaque grand frère est mis en contact avec un petit frère de sa communauté et chaque grande soeur avec une petite soeur. Les orphelins n’ont pas de lien familial avec leur grand frère ou grande soeur. Il est important que tous vivent dans la même zone afin de se voir régulièrement. Durant la visite hebdomadaire, le grand frère ou la grande soeur passe simplement du temps avec l’orphelin pour l’encourager, l’écouter, parler, jouer, prier, manger et passer de bons moments.

La durabilité

Les grands frères et soeurs ne reçoivent pas de soutien financier de la BBSC. Ils partagent simplement ce qu’ils possèdent avec leur petit frère ou soeur. Ainsi, la communauté ne dépend pas d’un apport extérieur mais s’aide elle-même. On ne s’attendrait pas à ce qu’un jeune d’une communauté pauvre ait quelque chose à donner, alors qu’il peine peut-être pour le minimum vital. Pourtant, même sans argent, ces jeunes gens ont des jambes pour aller rendre visite, des oreilles pour écouter, des lèvres pour encourager et des mains pour les tendre avec amour. Les petites choses peuvent faire une grande différence. Une jeune bénévole nous a dit la joie qu’elle avait à donner ses vêtements à une orpheline qui était devenue sa petite soeur. Avant, celle-ci devait laver son unique uniforme scolaire et attendre qu’il sèche avant de le remettre.

La BBSC est un mouvement de bénévoles qui découvre qu’il y a de nombreuses manières de sensibiliser, mobiliser et inspirer les gens sans les inciter financièrement. Par exemple, régulièrement la BBSC forme, encourage et donne des conseils aux groupes de grands frères et soeurs. Elle envoie une lettre d’information plusieurs fois par an, avec des nouvelles, des photos et des idées. Des T-shirts, des certificats, des photos et d’autres petits objets donnent aux bénévoles une notion d’identité et d’accomplissement. Les groupes de grands frères et soeurs se réunissent aussi régulièrement pour se soutenir, prier pour les orphelins et faire des sorties récréatives. Actuellement, il existe des groupes dans quatre provinces et 120 grands frères et soeurs rendant visite chaque semaine à 120 orphelins. L’idée fait tâche d’huile…

Philippa Miner est une conseillère pour la BBSC.

Email : bbscambodia@gmail.com   pcminer@yahoo.com