Les maladies non transmissibles : un défi croissant

« L’augmentation des maladies chroniques non transmissibles représente un énorme défi… Les maladies non transmissibles chroniques portent un double coup à l’économie et au développement. Elles provoquent des milliards de dollars de pertes au niveau du revenu national et entraînent chaque année des millions de personnes au-dessous du seuil de pauvreté. »

Dr Margaret Chan, Directrice générale de l’Organisation mondiale de la Santé

Les maladies non transmissibles (MNT) ne sont pas contagieuses, mais leur développement est à la fois causé par des facteurs génétiques (hérités de la lignée familiale) et par des facteurs liés au style de vie. Les quatre principales MNT – les maladies cardiaques, le cancer, les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC) et le diabète – sont la principale cause de décès dans le monde. Plus de 36 millions de personnes meurent chaque année de MNT (63 pour cent des décès dans le monde), sur lesquelles neuf millions meurent avant l’âge de 60 ans. Plus de 90 pour cent de ces décès prématurés ont lieu dans les pays en développement et la plupart d’entre eux pourraient être évités.

Les maladies cardiaques sont la principale cause de décès par MNT (17 millions par an), suivies par le cancer (7,6 millions), les MPOC (4,2 millions) et le diabète (1,3 million). Ensemble, ces quatre maladies sont la cause de 80 pour cent de tous les décès par MNT.

Un fardeau pour les communautés

Pour les personnes qui vivent dans la pauvreté, les MNT peuvent avoir de graves conséquences. Les gens souffrent généralement de MNT pendant de longues années, ce qui accable les familles d’un important fardeau financier, en plus de la détresse liée à la maladie elle-même. Bien souvent, la personne malade ne peut pas travailler, ou seulement à temps partiel, tandis que d’autres membres de la famille doivent rester à la maison pour s’occuper d’elle. Le coût des soins médicaux peut également acculer les familles à l’endettement.

La croissance économique en est affectée, car si les gens sont malades, ils ne contribuent pas à l’économie. De nombreux gouvernements se rendent compte que la prévention des MNT est un moyen important de lutter contre la pauvreté.

Facteurs de risques communs

Les quatre principales MNT partagent quatre facteurs de risque communs :

  • le tabagisme
  • l’inactivité physique
  • l’usage nocif de l’alcool
  • une mauvaise alimentation.

Si les principaux facteurs de risque des MNT étaient évités, les maladies cardiaques et les diabètes diminueraient d’environ 75 pour cent et les cancers d’environ 40 pour cent.

Action mondiale

En septembre 2011, les Nations Unies ont convoqué la première réunion de haut niveau sur les MNT, afin de fixer un nouvel ordre du jour mondial et d’appeler à l’action. Cette rencontre a permis de réunir des chefs d’État et de gouvernement, des parlementaires, des organisations non gouvernementales (ONG), des universitaires et des réseaux travaillant dans le domaine de la prévention et de la lutte contre les MNT. Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a reconnu l’ampleur de ce défi. « Cela demandera un effort massif, mais je suis convaincu que nous pouvons réussir » a-t-il affirmé lors de son discours d’ouverture.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que le coût d’une réduction significative des taux de MNT dans les pays à faible revenu serait de 1 à 3 dollar(s) US par personne, ce qui, en définitive, est un moyen extrêmement économique d’augmenter l’espérance de vie. Les cas de MNT risquent d’augmenter sensiblement au cours de la prochaine décennie, c’est pourquoi il est urgent d’agir.

Que pouvons-nous faire ?

Au niveau communautaire, les agents de santé, les églises et autres groupes communautaires peuvent entreprendre une promotion et une éducation en matière de santé sur les principaux facteurs de risques communs. Ils peuvent également apporter du soutien aux personnes qui souhaitent changer de style de vie, en arrêtant de fumer ou en améliorant leur alimentation, par exemple. Les individus peuvent eux aussi jouer un rôle en promouvant la bonne santé et en rendant le choix d’un mode de vie sain attrayant pour ceux qui les entourent.

Pour plus d’informations (en anglais) sur la façon dont les MNT sont actuellement intégrées à l’agenda mondial, visitez le site Internet de NCD Alliance : www.ncdalliance.org