N4 Les aliments traditionnels

Il y a une centaine d’années, l’alimentation des habitants de notre région était probable-ment meilleure et plus variée que de nos jours. Cela ne vient pas du fait qu’ils avaient plus d’argent ou de temps mais plutôt parce qu’ils se nourrissaient avec des aliments traditionnels. Ils traitaient et transformaient eux-mêmes leurs aliments. De nos jours, les gens ont tendance à acheter des aliments de base qui ont été traités comme le riz « blanc », le pain « blanc » et les bouillies préparées. Ces transformations retirent la peau foncée des graines qui contient un grand nombre de vitamines et de protéines.

Dans la plupart des régions, on trouve des aliments traditionnels que les gens ramassent et mangent. Voici quelques exemples de ce genre d’aliments traditionnels nutritifs : termites, sauterelles, chenilles, fourmis ailées, oiseaux sauvages mais aussi les feuilles et les racines des plantes sauvages. Tous ces aliments ont généralement une haute teneur en protéines et en vitamines. Ils aident à améliorer votre alimentation. Cependant, les gens pensent de plus en plus souvent que ces aliments ont peu de valeur et donnent une plus importante priorité à la nourriture « occidentale ». Il faut aussi noter qu’au fur et à mesure que les gens migrent vers les villes, il leur est de plus en plus difficile de ramasser de tels aliments.

Discussion

  • Quels genres d’aliments traditionnels les gens consomment-ils dans notre localité ?
  • Comment ces aliments sont-ils préparés et utilisés ?
  • Existe-t-il d’autres sortes d’aliments traditionnels que l’on peut trouver mais qui ne sont plus consommés ? Pourquoi ne les mange-t-on plus ?
  • Les aliments traditionnels sont souvent disponibles pendant de très courtes périodes. Les fourmis ailées, par exemple, n’apparaissent que quelques jours chaque année. Comment pourrait-on conserver ces aliments de manière à les manger plus tard ?