D11 Les constructions communautaires

Dans chaque communauté, il existe des bâtiments publics jouant un rôle important pour les rassemblements sociaux ou spirituels. Ces bâtiments devraient être renforcés et rendus plus sûrs. Tout d’abord parce qu’ils sont beaucoup utilisés, ensuite parce qu’en cas de désastre, ils peuvent être utilisés comme abris d’urgence.

  • Réfléchissez à un ou plusieurs bâtiments, au sein ou proche de votre communauté (comme école, église, grande salle ou bureau) qui pourraient être utilisés pour cela. Les bâtiments pouvant être utilisés comme abris d’urgence devront être construits sur des élévations si les inondations présentent un risque dans votre région. Ils ont besoin d’avoir des toits renforcés pouvant supporter des cyclones.
  • Des plans pour améliorer de tels bâtiments pourraient être décidés lors de réunions communautaires. On pourrait par exemple choisir un bloc de salles de classe. Les membres de la communauté pourraient travailler ensemble pour renforcer le toit. On pourrait y construire un large réservoir d’eau et les latrines de l’école pourraient être développées. On pourrait aussi ajouter un placard spécial dans lequel entreposer des matériels d’urgence.

Discussion 
  • Comment peut-on améliorer la sécurité de bâtiments publics ? Sont-ils à l’abri des inondations, d’un incendie ou de vents violents ? Un ingénieur expérimenté pourrait-il inspecter les bâtiments ?
  • Faites la priorité des besoins essentiels nécessaires pour un abri de première nécessité dans votre communauté. Prenez en considération les situations qui ont le plus de risque d’arriver.
  • Quels genres de matériels d’urgence devrait-on conserver dans une salle ou un placard fermé à clé ? On pourrait y inclure des torches, des bougies, du carburant, des bidons, des marmites, des allumettes, des toiles plastifiées, du matériel médical, de la nourriture, de l’eau, des petites radios et des piles. Quels sont les éléments qui devraient être stockés là en permanence et ceux que l’on pourrait obtenir dans les quelques heures précédant l’annonce d’un désastre (en partant du principe que l’on recevra l’alarme plusieurs heures avant une inondation ou un cyclone) ?
  • Qui aura la responsabilité de garder la clé pour la salle ou le placard verrouillé ? Qui pourra avoir accès au réservoir d’eau construit pour les urgences afin d’effectuer des contrôles routiniers ?
  • Pouvez-vous organiser des recherches dans chaque bâtiment public pour voir s’ils ne présentent pas un risque quelconque ? Recherchez des éléments comme des marches dans un endroit difficile où les gens risquent de tomber, des câbles électriques à nu ou des loquets cassés sur les portes. Etudiez aussi certains éléments plus en détail comme de rehausser des fils électriques du niveau du sol jusqu’à celui des fenêtres dans les régions à risque d’inondation.
  • Aurez-vous assez de place ? Pourra-t-on répondre aux besoins spéciaux des femmes et des bébés ?