R15 Droits sociaux et responsabilités

Toute personne, quelle que soit sa pauvreté, a le droit de vivre dans la dignité ainsi que le droit de voir ses besoins de base, sociaux et économiques, satisfaits. Les gens devraient avoir accès à l’eau potable, à l’assainissement, au logement et à la nourriture, même de façon minimale. Nos gouvernements ont la responsabilité de garantir que ces droits humains essentiels soient une réalité pour toutes leurs populations.

En tant que membres d’une communauté, nous avons la responsabilité conjointe de garantir que certains groupes ou certaines personnes ne soient pas ignorés. Les gens qui ont des handicaps, ceux très malades ou très âgés sont souvent faciles à oublier, pourtant ils ont besoin d’un soutien considérable.

Jésus a encouragé le partage des biens matériels pour garantir que chaque personne en ait suffisamment pour vivre. Dans le livre d’Actes, nous voyons cela arriver d’une manière extraordinaire dans l’église à ses débuts, lorsque les gens partagent ce qu’ils ont. Il arrive souvent que la générosité d’une personne encourage les autres à partager. 

Discussion 
  • Lisez Jean 6:1-15. Il s’agit d’une histoire très connue de la Bible, racontant un extraordinaire miracle accompli par Jésus pour nourrir suffisamment plus de 5.000 personnes. Quelles sont les craintes exprimées auprès de Jésus par les disciples ? Les personnes qui avaient suivi Jésus étaient-elles inquiètes ?
  • Dans le verset 9, nous pouvons lire qu’un jeune garçon avait apporté sa propre nourriture. Discutez de ce qui a pu l’encourager à laisser Jésus prendre sa nourriture ?
  • La bonne volonté du jeune garçon de donner sa nourriture à Jésus signifie que plus de 5.000 autres personnes ont été nourries. Nous nous sentons souvent dépassés par l’ampleur des besoins autour de nous. Cette histoire est un merveilleux rappel de la manière dont Dieu peut utiliser un peu de foi pour obtenir de très grands résultats. Lorsque nous partageons le peu que nous avons avec les autres, Dieu peut bénir cette action au-delà de toute espérance. De quelle manière pourrions-nous mettre cela en pratique dans notre propre vie ?
  • Dans notre pays, quelle est l’efficacité de notre gouvernement pour répondre aux besoins des groupes les plus pauvres ? Existe-t-il des minorités qui manquent de soutien ? Pouvons-nous faire pression sur des organisations ou le gouvernement pour aider à répondre à leurs besoins ?

Articles 3, 22, 25, 29 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies