Communauté

Pas à Pas 105 - Droits fonciers

Pas à Pas 105 traite des droits fonciers : les raisons de leur importance et ce que nous pouvons faire pour les protéger.

L’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby Photo : Lambeth Palace/Picture Partnership
Photo : Lambeth Palace/Picture Partnership

COMMUNAUTÉ

En 2018, Tearfund fête son cinquantième anniversaire. L’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, a écrit une prière pour cette occasion. Veuillez vous joindre à nous dans la prière pour mettre fin à la pauvreté. 

Notre Dieu miséricordieux et généreux, tu es devenu pauvre pour que nous puissions être enrichis par ton amour, et tu as donné à tous les êtres humains les richesses et les ressources du monde en héritage. 

Nous prions que tu fortifies ton Église pour qu’elle soit une lueur d’espoir et un havre de paix pour les personnes pauvres. 

Nous prions qu’en voyant la lumière de l’amour du Christ, les nations et les peuples du monde se battent, non pour s’entre-tuer, mais pour prendre soin des personnes pauvres, et qu’ils rivalisent en actes de gracieuse générosité. 

En lui, qui a renoncé pour nous à toutes les richesses du ciel, qui a tout donné pour vivre parmi nous en tant que serviteur, et qui est mort pour nous dans la souffrance, Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur. 

Amen 

Problème épineux

Question : Je sais qu’il peut être risqué de défendre les droits fonciers. Comment ma communauté peut-elle rester en sécurité tout en s’efforçant de protéger ses droits ? 

Réponse : Lorsqu’une organisation s’exprime dans un environnement difficile ou sur des questions controversées, les personnes impliquées peuvent être exposées à des risques. Violences, menaces de violence, emprisonnement, voire menaces de mort sont autant de risques auxquels peuvent être exposés ceux qui font du plaidoyer, ainsi que leur famille et leurs amis, et les membres des communautés concernées.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de la façon dont vous pouvez réduire les risques liés au plaidoyer. 

  • Travaillez avec des alliés extérieurs au contexte, qui ne sont pas exposés à la même menace.
  • Menez un plaidoyer en collaboration avec d’autres, dans le cadre d’un réseau ou d’une alliance, afin de maintenir un profil bas et d’unir vos forces.
  • Établissez des relations avec des personnes influentes qui pourraient vous aider dans des situations difficiles.
  • Faites preuve de respect envers les décideurs et donnez-leur des explications claires s’ils vous en demandent. 

Il est avisé d’entreprendre une analyse des risques du plaidoyer pour identifier et gérer les risques. Pour cela, le Guide du plaidoyer de Tearfund peut vous aider. Si un risque est trop élevé, il est sage d’envisager d’autres options de plaidoyer, par exemple en demandant à un porte-parole extérieur ou à une organisation étrangère d’effectuer le plaidoyer à votre place.

Il est de bonne pratique que toute personne impliquée soit informée du risque, accepte de s’engager en connaissance de cause et sache ce qu’il faut faire pour minimiser le risque. Il faudra probablement s’assurer que cette personne sache à qui s’adresser pour obtenir de l’aide. Dans certaines situations, le risque peut être tel que nous ne pouvons pas faire de plaidoyer du tout. Néanmoins il est bon de se rappeler que l’on prend parfois plus de risques lorsque l’on ne fait pas de plaidoyer que lorsque l’on en mène un.

Réponse adaptée par Joanna Watson du Guide du plaidoyer de Tearfund. Pour en télécharger gratuitement un exemplaire, allez sur www.tearfund.org/advocacytoolkit ou contactez-nous pour commander un exemplaire imprimé (£12).

Avez-vous un problème épineux avec lequel vous voudriez que la communauté de Pas à Pas vous aide ? Écrivez-nous à l’adresse ci-dessous.


Veuillez écrire à : The Editor, Footsteps, 100 Church Road, Teddington, TW11 8QE, Royaume-Uni  

publications@tearfund.org  

www.facebook.com/tearfundlearn  

www.twitter.com/tearfundlearn