Essais à la ferme

Pas à Pas 110 - L'agriculture durable

Pas à Pas 110 traite des différentes stratégies que peuvent adopter les agriculteurs pour préserver la bonne santé des écosystèmes et la productivité de leur exploitation

ESSAIS À LA FERME

Les nouvelles technologies ne sont efficaces que si elles sont adaptées aux conditions locales. Les essais à la ferme permettent aux agriculteurs de tester et de trouver des solutions à leurs problèmes spécifiques, au lieu que les techniciens leur apportent des solutions toutes faites dont l’efficacité n’est pas garantie.

Test de l’incidence de différentes quantités de paillis en Éthiopie. Photo : Louise Thomas/Tearfund

Cela présente de nombreux avantages :

  • les idées et les technologies sont testées directement sur l’exploitation
  • les agriculteurs choisissent d’expérimenter les options qu’ils préfèrent, en fonction de leurs moyens et de ce qu’ils se sentent capables de faire
  • les gens apprennent mieux en découvrant les choses par eux-mêmes, plutôt qu’en faisant ce qu’on leur dit de faire ou en regardant faire les autres
  • les résultats ainsi obtenus présentent souvent plus d’intérêt pour les autres agriculteurs que les conclusions d’essais scientifiques
  • les agriculteurs s’approprient le processus de l’essai et de l’étude.

Les essais peuvent être effectués individuellement ou en groupe.

  • Menez les essais sur un sol uniforme sans fourmilières et à distance des arbres. Un terrain de 20m x 20m devrait suffire pour la plupart des essais.
  • Délimitez des parcelles de taille similaire dans une partie du champ où les conditions seront identiques. Par exemple, si une partie du terrain est sujette aux inondations, évitez de l’utiliser.
  • Assurez-vous que toutes les parcelles sont gérées de la même façon, mis à part la nouvelle idée ou le nouveau traitement testé.
  • Prévoyez une parcelle témoin pour comparaison. Il s’agit généralement d’une pratique agricole coutumière, par exemple la parcelle « aucun paillis » dans l’encadré ci-dessous.
  • Faites au plus simple et évitez de tester plusieurs choses à la fois. Dans l’exemple donné ici, la seule chose qui est testée est la quantité de paillis. Le paillis est une couche de matière végétale répandue à la surface du sol. Cette technique permet d’améliorer le rendement des récoltes en protégeant le sol de l’érosion, en lui apportant de la matière organique et en freinant la croissance des adventices.
  • Observez régulièrement les parcelles et réalisez des mesures. Les mesures utiles dépendront de ce qui est observé. Vous pouvez observer la croissance des plantes, le rendement des récoltes, la présence d’adventices, et l’incidence des parasites ou des maladies.
  • Évaluez les résultats. Quelles différences observez-vous entre les parcelles ? Qu’avez-vous appris ? Quels changements pensez-vous faire à l’avenir ?

Les expériences qui ne se font pas sur le terrain, comme les méthodes de stockage ou la gestion du bétail, doivent suivre les mêmes principes de base. Commencez à petite échelle, comparez les différentes options avec la pratique habituelle, sélectionnez les traitements, réalisez des mesures et évaluez les résultats.


EXPÉRIENCE DE PAILLAGE

Objectif : tester l’incidence des différentes quantités de paillis sur la croissance des adventices et le rendement des cultures.

Semez en même temps la même variété sur les quatre parcelles, avec la même technique d’ensemencement. Le seul changement sur les parcelles de terrain doit être la quantité de paillis. Observez les cultures pour déceler tout signe de stress hydrique, d’engorgement par l’eau, de parasites et de maladies. Mesurez le rendement de la culture et la densité des adventices. Évaluez les résultats.

Putso Nyathi
Putso Nyathi est agronome principale, basée à Nairobi. E-mail : nyathip@gmail.com