Mécanisation agricole durable

Pas à Pas 110 - L'agriculture durable

Pas à Pas 110 traite des différentes stratégies que peuvent adopter les agriculteurs pour préserver la bonne santé des écosystèmes et la productivité de leur exploitation

Purity Mgobo au Kenya avec la canne planteuse qu’elle a utilisée pour semer son maïs. Photo : Saidi Mkomwa/ACT

MÉCANISATION AGRICOLE DURABLE

Saidi Mkomwa

Dans de nombreuses régions du monde, la sur-utilisation des machines et outils agricoles a gravement endommagé les sols et les ressources en eau. D’un autre côté, s’ils n’ont pas d’équipement mécanique, les agriculteurs ne peuvent pas accroître leur production.

L’approche de la mécanisation agricole durable vise à faciliter le travail des agriculteurs, tout en réduisant le risque de dommages environnementaux. L’utilisation judicieuse d’outils et d’équipement appropriés permet :

  • d’augmenter la productivité en aidant les agriculteurs à semer les graines au meilleur moment, à la bonne profondeur et avec l’espacement idéal.
  • de faciliter et d’accélérer les tâches répétitives.
  • d’éviter d’endommager l’environnement et de protéger les écosystèmes.
  • de réduire la pauvreté et d’améliorer la sécurité alimentaire.

Les agriculteurs doivent choisir les outils les plus adaptés à chaque activité. Cela dépendra de ce qu’ils peuvent se permettre d’acheter, du travail à accomplir et de la personne qui effectue le travail. Par exemple, dans de nombreuses communautés agricoles, les femmes jouent un rôle important. La mécanisation durable peut réduire leur charge de travail en tenant compte de leurs besoins spécifiques et en améliorant leur accès à des outils appropriés.

Dans le cadre de l’agriculture de conservation, on plante de manière soigneusement contrôlée pour éviter d’endommager le sol et réduire la quantité de graines et d’engrais nécessaires. Le processus est néanmoins très long si les graines doivent être semées à la main. Des outils légers, tels que des cannes planteuses manuelles, sont en train d’être conçus pour faciliter cette tâche.

Les directives de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture soulignent le fait que la mécanisation agricole doit respecter l’environnement, être abordable pour les petits exploitants et répondre aux besoins des femmes et des hommes. En outre, il est important que ce type de mécanisation cible les jeunes, afin de rendre le métier attrayant, en termes d’emploi et de création d’entreprise.


Saidi Mkomwa est secrétaire exécutif et directeur général du réseau African Conservation Tillage Network (ACT).

E-mail : saidi.mkomwa@act-africa.org
www.act-africa.org