Le jeu du développement  

Photo: Mike Webb, Tearfund
Photo: Mike Webb, Tearfund

Ron and Karen Stoufer

Ce jeu aide à comprendre les efforts spécifiques qui permettront de garantir que les activités de développement bénéficient réellement aux personnes marginalisées ou les plus démunies des communautés. Il peut être utilisé avec des agents de développement, les autorités locales ou le personnel de projet des ONG, ou les comités de développement des villages.

Matériel requis

  • Treize lignes parallèles marquées au sol (le ruban adhésif ou la craie conviennent à l’intérieur), ou des lignes tracées directement au sol à l’extérieur. Les lignes délimitent la longueur des pas à faire. La septième ligne (au centre) doit être beaucoup plus longue que les autres.
  • Un prix pour les « gagnants » posé sur la ligne 13.
  • Des bandes de papier coloré, des haricots ou des graines permettant de répartir les joueurs en trois groupes : rouges, verts et bleus.

Comptez les participants avant le jeu et faites en sorte que 10% d’entre eux soient rouges, 20% verts et 70% bleus. Il est important que les couleurs soient attribuées au hasard. Vous pouvez par exemple demander aux participants de chacun prendre au hasard une graine colorée dans un sachet.

Instructions

Expliquez que vous êtes un agent de développement, qui apporte des ressources pour trois projets visant à les aider à « remporter » le prix, qui représente le succès. Les participants représentent des agriculteurs locaux. Chaque personne prend un objet coloré au hasard et se place sur la ligne du centre (septième), face au prix, posé ligne 13.

Lorsque tout le monde est prêt, lisez la description pour chaque couleur. Vous devez adapter le jeu à votre contexte en ajoutant des détails locaux aux descriptions.

  • ROUGE Vous venez d’une famille d’agriculteurs aisés. Votre père possède deux maisons ; une dans son village et l’autre dans la capitale. Vous avez été envoyé à l’école en ville et êtes revenu pour aider à l’exploitation de la ferme.
  • VERT Vos parents possèdent une petite ferme. Votre mère est analphabète mais votre père sait lire et écrire. Vous avez été scolarisé dans l’école locale du village, effectuant vos corvées à la ferme avant et après l’école. Votre famille possède une radio et vous écoutez les programmes agricoles. Votre oncle travaille au poste de santé local ; grâce à cela, vous avez bénéficié pendant votre enfance de tous les vaccins et des traitements contre les vers. Votre famille cultive un potager et possède une vache qui donne du lait. Grâce à une bonne alimentation et à une bonne santé, vous avez pu vous concentrer et apprendre à l’école.
  • BLEU Vos parents et vous êtes analphabètes et votre niveau social est faible. Les femmes se sont mariées jeunes et ont à présent de nombreux enfants. Les hommes travaillent comme journaliers dans les champs des autres. Vous cultivez votre propre minuscule parcelle de potager le matin et tard le soir.

Les participants disposent ainsi de différents statuts sociaux et économiques attribués au hasard au sein de la communauté. Vous êtes désormais prêts à jouer.

En réponse à chaque situation présentée, les participants feront soit un pas en avant, soit en arrière, en fonction de la couleur qui leur a été attribuée. Un pas en avant représente une stabilité et un bien-être économiques plus grands. Un pas en arrière représente une privation et une inégalité économique plus grandes. Cette activité aide les participants à mieux comprendre quel genre d’impact ont les projets de développement sur les différents groupes au sein d’une communauté.

Le jeu

Décrivez chaque projet puis expliquez à chaque groupe où se placer et pourquoi.

PROJET 1 Formation des agriculteurs et distribution de semences
Une formation est proposée aux paysans. Des semences de qualité supérieure vont être distribuées à tous les participants.

  • ROUGES Vous proposez de louer vos champs pour les cours pendant la durée de la formation. Ainsi, non seulement vous assistez à la formation gratuitement (un pas en avant) mais vous allez en tirer un revenu (deuxième pas en avant).
  • VERTS Après avoir vu l’annonce pour la formation, vous vous inscrivez et recevez des semences. (Un pas en avant)
  • BLEUS Vous ne pouvez pas lire l’annonce. Vous n’avez pas de radio. À cause de votre
    niveau social bas vous devez rester à l’extérieur du salon de thé, ce qui fait que vous n’entendez pas les discussions échangées à propos de la formation. Vous n’en entendez pas parler et vous n’y participez donc pas. (Un pas en arrière) Vous vendiez quelques maigres légumes de votre parcelle, mais vous n’allez plus pouvoir rivaliser avec les semences de qualité supérieure, ce qui entraîne une baisse de vos revenus. (Deuxième pas en arrière)

PROJET 2 Adduction d’eau communautaire

Vous organisez une réunion communautaire pour discuter d’une nouvelle adduction d’eau. Vous fournirez la tuyauterie si les membres de la communauté fournissent la main d’œuvre. Tout le monde est présent à la réunion.

  • ROUGES Vous prenez un rôle prépondérant au cours de cette réunion et faites un don d’argent pour aider votre communauté. (Un pas en avant) Une fois que le système est construit, un des robinets est installé dans votre propriété. (Deuxième pas en avant)
  • VERTS Vous assistez à la réunion. Vous proposez votre main d’œuvre pour la construction et encouragez votre voisin à participer lui aussi. Lorsque l’adduction est en place, il se trouve qu’un robinet n’est qu’à cinq minutes de marche de chez vous. (Un pas en avant)
  • BLEUS Vous êtes assis au fond de la salle lors de la réunion. Vous ne pouvez pas vous permettre de perdre une journée de travail pour aider à la construction. Lors de la délibération au sujet de la conception du système, personne ne mentionne le fait de placer des robinets à proximité de votre quartier. Puisque vous ne participez pas à la construction de l’infrastructure, vous n’aurez pas de robinet (un pas en arrière) et devrez continuer à utiliser l’eau contaminée du ruisseau. Cela signifie plus de risques de maladie et moins de revenus (deuxième pas en arrière).

PROJET 3 Cours d’alphabétisation

Un cours d’alphabétisation commence dans votre village. Insistez sur le fait que ceci a surtout pour but d’aider les Bleus.

  • ROUGES Vous êtes embauché en tant que facilitateur. (Deux pas en avant à cause du revenu et du prestige)
  • VERTS Vous envoyez votre mère au cours d’alphabétisation pour qu’elle ne soit plus trompée au marché. (Un pas en avant)
  • BLEUS Les hommes ne peuvent pas assister au cours, parce qu’ils cultivent leurs petites parcelles le soir après leur journée de travail. Les femmes ne peuvent pas s’y rendre parce qu’elles doivent s’occuper de trop d’enfants en bas âge et il y a presque toujours au moins un enfant malade. (Deux pas en arrière)

La fin du jeu

Les Rouges ont fait six pas en avant et devraient pouvoir obtenir le prix.

L’aspect le plus important de ce jeu est la discussion qu’il permet d’avoir à la fin. Commencez à poser ces questions pendant que les participants sont encore en position.

  • Demandez ce qui s’est passé. Que voient-ils ? (Le fossé s’est involontairement creusé entre les riches et les pauvres.)
  • Si le jeu se poursuivait, est-ce que les Verts pourraient finir par gagner ? (Oui, s’il y a suffisamment de prix / ressources.) Est-ce que les Bleus pourraient gagner si le jeu durait assez longtemps ? (Non.)
  • Demandez aux Bleus comment ils se sont sentis. Cela leur a-t-il paru juste ? Pourquoi pas ? Rappelez aux participants que tout le monde a commencé au même niveau. Après la réponse des Bleus, demandez aux Rouges et aux Verts ce qu’ils en pensent.
  • À qui la faute si les Bleus n’ont pas pu participer ou bénéficier des projets ?
  • Dans ce jeu, est-ce que les Rouges ou les Verts ont maltraité les Bleus ou leur ont fait subir une discrimination ?

Ensuite, invitez les participants à s’asseoir et à discuter de ces questions. Essayez d’identifier qui sont les Rouges, les Verts et les Bleus dans votre communauté. Ce jeu doit servir à montrer pourquoi les projets de développement doivent souvent se concentrer sur les populations pauvres et marginalisées (les Bleus). Ce n’est pas parce que les Rouges et les Verts ont moins de valeur ou sont moins méritants – ce sont également de bonnes personnes et de bons travailleurs. Jésus nous a appris à prendre soin des plus démunis parce qu’ils méritent la justice. En raison des inégalités sociales, les Bleus ont besoin d’une attention spéciale pour pouvoir être en mesure de bénéficier des opportunités au même titre que les autres.

Pour encourager les gens, finissez en racontant des récits de réussites locales qui montrent que l’on peut travailler avec les Bleus sans exclure les Rouges et les Verts.

Karen L Stoufer, Christian Veterinary Mission

Email : kstoufer@cvmusa.org
Site Internet :
www.cvmusa.org


Histoire d’une réussite au Népal

Un groupe de femmes s’apprêtait à démarrer un projet d’élevage. Les Rouges et les Vertes voulaient faire l’élevage de chèvres et les Bleues voulaient faire l’élevage de cochons. Nous les avons aidées à mettre en place un projet où les cochons sont arrivés en premier, puis une fois que cela fonctionnait bien, les chèvres ont été introduites. Les femmes qui disposaient de plus de ressources (les Rouges et les Vertes) ont aidé les Bleues parce qu’il y allait de leur intérêt – la réussite de chacune était liée à celle des autres.

Lors de la conception d’un projet, il est important de réfléchir à son impact sur toutes les couches de la communauté. Réfléchissez aux moyens d’encourager les Bleus à participer.