A2 Notre communauté peut-elle réaliser des changements ?

  • Si nous attendons que des personnes extérieures apportent des changements dans notre communauté, nous risquons d’avoir à attendre longtemps. Qui plus est, elles n’apporteront sans doute pas les changements que la population locale désire depuis longtemps. Cette dernière trouvera, par exemple, que la priorité est une permanence médicale et qu’il faut donc former des agents de santé. Elle trouvera cependant difficile de refuser qu’une ONG teste un nouveau vaccin contre la malaria dans la localité et forme des gens pour réunir des informations.
  • Il est cependant possible pour un petit groupe dévoué au sein d’une communauté de réaliser par lui-même de véritables changements positifs. Une telle approche s’appelle « mobilisation ». Il peut s’agir d’un groupe d’église, de femmes, de jeunes ou d’une une coopérative d’agriculteurs. Ce guide vous donnera des idées pour vous aider à mobiliser votre communauté afin d’apporter des améliorations. 

Discussion
  • Comment les membres de notre groupe peuvent-ils soutenir les efforts nécessaires pour mobiliser la communauté ?
  • Discutez de cette déclaration : « La pauvreté dépend plus d’un état d’esprit que de ce que l’on a dans les poches. »
  • A part les membres de notre groupe, existe-t-il d’autres personnes dans la localité qui désirent réellement améliorer les choses ?
  • Avez-vous été les témoins de changements dans la communauté, générés par les actions de personnes locales ? Discutez pour savoir si ce genre de changement peut être multiplié si l’on implique d’autres personnes.