Le courrier des lecteurs

Respecter les droits, reconnaître les devoirs

L’idée du droit implique celle du devoir. Les droits d’une personne donnent lieu aux devoirs d’une autre et les devoirs d’une autre donnent lieu aux droits d’une autre.

L’enseignement de la citoyenneté consiste à rendre les personnes conscientes de leurs droits et de leurs devoirs en tant que citoyens. Cela peut apporter une contribution positive à la promotion de la paix, de la démocratie, d’une bonne gouvernance et des droits de l’homme, à tous les niveaux. L’enseignement d’une citoyenneté responsable devrait être encouragé dans le cadre de systèmes éducatifs formels et informels.

Si chaque personne, dans sa vie quotidienne, respectait le droit des autres à la vie, à l’éducation, à la santé, à l’intégrité physique et à la liberté individuelle et si chacun s’acquittait constamment de ses devoirs à l’égard du village, du pays et de toute l’humanité, ne serait-il pas alors possible de transformer ce monde ?

Pierre A. Panda République Démocratique du Congo
Email :
amkardc@yahoo.fr  

Un sourire

Un sourire ne coûte rien mais il peut donner beaucoup de bonheur. Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir d’aucune manière celui qui le donne. Un sourire est un don qu’on ne peut ni acheter, ni prêter, ni voler. Personne n’est jamais riche au point de pouvoir se passer de sourires. Personne n’est assez pauvre pour ne pas en mériter un. Et si vous rencontrez parfois quelqu’un qui ne sait plus ce qu’est un sourire, soyez généreux : donnez-lui le vôtre.

Gabriel Sabi, BP 180,  Parakou,  Bénin.
Email :
peacegabi@yahoo.fr

Utilisation de l’alphabétisation dans la réponse de l’église au VIH

Nous avons un projet de lutte contre le VIH impliquant des travaux avec des églises locales en langues locales. Nous avons imprimé des fascicules appelés « Nkana Mendo » (l’histoire de Mendo) en bulu, la langue parlée ici dans la partie méridionale du Cameroun. Les fascicules sont rédigés dans un style simple de façon que même les débutants dans l’apprentissage de la langue soient en mesure de les comprendre. Ils sont distribués dans les églises. L’histoire est celle d’une petite fille appelée Mendo qui voit sa famille dévastée par le sida. Ses deux parents meurent et elle reste seule pour s’occuper de ses frères et sœurs. L’histoire montre comment les églises locales peuvent s’impliquer dans les interventions liées au sida. Il y a aussi un guide du facilitateur qui contient des questions à discuter, des faits concernant le VIH et des études bibliques.

Gaston Delors Bityo, Coordinateur de projet, PO Box 14920, Yaoundé, Cameroun. Téléphone : (237) 77 32 23 64
Email :
bizang_vsd@yahoo.fr

Les cafards

Je vis à Bunia, en République Démocratique du Congo. Au cours de ces derniers mois, ma maison a été envahie par des cafards, en particulier les placards et les armoires. J’ai utilisé toute une série de méthodes pour m’en débarrasser, mais en vain. J’aimerais des informations sur la façon de les faire sortir de ma maison (mais sans les tuer).

Kabangu-Wa-Katanga, Papy MONUC/Bunia, PO Box 710,, Entebbe, Ouganda.
Email :
papy@un.org 
           
papy.kabangu@freesurf.fr


Lutte contre les vers intestinaux, fer et anémie

Dans les pays à revenu faible et moyen, environ 1,2 milliard de personnes sont infectées par l’ascaris et plus de 700 millions sont infectées par l’ankylostome ou le trichure. L’infection par des vers intestinaux est liée à la pauvreté parce qu’elle est provoquée par une évacuation des matières fécales qui ne respecte pas les règles d’hygiène.

L’infection peut survenir à n’importe quel âge, mais elle est le plus souvent courante chez les enfants d’âge scolaire. Elle affecte le développement physique et mental pendant l’enfance. Les vers provoquent l’anémie et l’anémie peut réduire la capacité mentale.

L’utilisation régulière de vermifuges pourrait avoir un effet de santé publique sur l’anémie des populations affectées par les vers intestinaux. Un apport de fer réduit aussi l’anémie.

Les médicaments le plus souvent utilisés pour traiter les vers intestinaux communs sont l’albendazole (400 mg) ou le mébendazole (500 mg). On les donne sous forme d’un seul comprimé à tous les enfants, quels que soient leur taille et leur âge. Un seul comprimé coûte à peine 0,02 dollars US, ce qui n’est presque rien, et ne doit généralement être administré qu’une seule fois par an.

Extrait du bulletin d’information du « Community Health Global Network (CHGN) », juin 2007 www.communityhealthglobal.net 


Le lavage des mains

Se rincer les mains à l’eau seulement n’est pas suffisant pour une bonne hygiène. Les deux mains doivent être frottées avec du savon ou de la cendre et rincées à l’eau courante pour éliminer les microbes.

Les mains doivent être lavées fréquemment, surtout après un passage aux toilettes et avant de manipuler de la nourriture.