L’assainissement et les Objectifs du Millénaire pour le Développement   

Frank Greaves et Laura Webster   

Photo: Scott Harrison / charity
Photo: Scott Harrison / charity
L’assainissement – la gestion en toute sécurité des déchets humains – est un élément crucial de la santé des communautés. Un bon assainissement peut aider à maîtriser des maladies infectieuses, comme la diarrhée et la dysenterie. L’amélioration de l’assainissement et de l’hygiène a un effet direct, tout particulièrement, sur la santé des enfants : 1,8 million d’enfants meurent chaque année de la déshydratation causée par la diarrhée et des études ont montré que l’amélioration de l’assainissement diminue d’au moins 30% la mortalité infantile.   

Environ 2,6 milliards de personnes n’ont pas accès à un assainissement sûr, soit plus d’un tiers de la population mondiale. L’Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) 7, Cible 10, est de « Réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau de boisson salubre et à des services d’assainissement de base ». Il s’agit d’une cible ambitieuse mais les OMD ont été importants dans la mesure où ils ont concentré l’attention des gouvernements et des ONG sur des problèmes de développe ment fondamentaux. À mi-parcours, la réalisation du volet assainissement est trop lente dans 74 pays. Au rythme de progression actuel, on ne peut pas s’attendre à ce que la cible soit atteinte en Afrique subsaharienne avant au moins l’an 2076 ! Ce manque de progression en matière d’assainissement et d’hygiène est susceptible  d’avoir un effet significatif sur d’autres cibles des OMD comme la mortalité maternelle, l’accès à l’éducation et la lutte contre les maladies.  

Des études menées par « l’Overseas Development Institute » et Tearfund, ainsi que le Rapport 2006 du PNUD sur le Développement humain, ont essayé d’identifier les principaux obstacles à l’amélioration de l’assainissement. Ces documents ont suggéré certaines des mesures requises si l’on veut progresser plus rapidement vers la cible des OMD concernant l’assainissement.  

L’assainissement en tant que priorité Il y a un certain nombre de tabous qui entourent l’assainissement et l’hygiène et les représentants gouvernementaux sont moins susceptibles de s’exprimer à ce sujet que sur, par exemple, le besoin de construire de nouvelles écoles. Comme il y a rarement tout un ministère  gouvernemental pour l’assainissement, il n’y a souvent que peu de règlements et stratégies sur l’assainissement et, quand ils existent, ils sont souvent mal appliqués. De même, les communautés ont tendance à ne pas donner la priorité à l’assainissement, peut-être à cause d’un manque d’éducation sur les conséquences d’un mauvais assainissement ou parce que la voix des femmes, qui sont le plus affectées par un mauvais assainissement, n’est pas entendue.  

Liens avec d’autres secteurs Alors que la plupart des personnes voient des liens évidents entre l’assainissement et l’eau, les gens ne sont pas toujours conscients des liens entre l’assainissement et d’autres secteurs. Il est vital que les projets et les plans élaborés dans des secteurs tels que la santé, l’éducation et le développement rural ou urbain intègrent des efforts pour améliorer l’assainissement.  

Capacité Il y a souvent un manque de capacité dans le secteur de l’assainissement, qui implique les représentants des gouvernements locaux, des promoteurs de la santé publique et ceux qui conçoivent et construisent des latrines convenables. La capacité doit être développée à tous les niveaux et cela exigera plus de fonds qu’il n’y en a actuellement de disponibles.   

Changement de comportement Certains projets d’assainissement ont échoué parce qu’ils reposaient sur une mauvaise compréhension de ce qui influence le changement de comporte ment nécessaire pour assurer un bon assainissement. La recherche suggère que la fourniture de latrines subventionnées n’a pas toujours pour résultat l’amélioration de l’assainissement et de l’hygiène. Par ailleurs, un investissement dans la mobilisation et l’éducation des communautés a produit de meilleurs résultats. Cela a encouragé les gens à vouloir des latrines et à améliorer leurs pratiques d’hygiène.

Limites des OMD  

Alors qu’il est bon d’avoir un but clair en vue, nous devrions être conscients des limites de cette cible d’OMD particulière, relative à l’amélioration de l’accès à l’assainissement et aux approvisionnements en eau. Réfléchissez, par exemple, aux problèmes suivants :  

Couverture et qualité Cette cible d’OMD mesure la couverture (la proportion de foyers ayant accès à l’assainissement) mais ne tient pas compte de la qualité de ces installations d’assainissement. Les « latrines à fosse améliorées » cassées ou fonctionnant mal sont comprises dans les statistiques de couverture mais elles présentent des risques énormes pour la santé des familles et des communautés. De plus, ce que veulent les gens est souvent différent du produit des technologies que les gouvernements et les ONG fournissent, ce qui aboutit à des installations d’assainissement qui ne sont pas utilisées.  

Intégration de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène Il est important que l’amélioration de l’accès à l’assainissement soit accompagnée par un enseignement sur l’hygiène et la santé. Cependant, la cible d’OMD ne mesure pas l’augmentation des connaissances et des bonnes pratiques liées à l’hygiène personnelle. De l’eau propre, l’évacuation saine des excréments et l’hygiène personnelle sont les trois éléments clé de toute stratégie visant l’amélioration de la santé publique. Ces trois éléments doivent rester intégrés.  

Partenariats au niveau communautaire La cible d’OMD mesure l’amélioration de l’assainissement au niveau du foyer mais elle ne tient pas compte de la nécessité d’un assainissement à l’échelle de la communauté. Bien que les programmes d’assainissement réussis dépendent de changements dans les pratiques au niveau du foyer, les avantages pour la santé publique de l’installation de latrines dans un foyer sont peu susceptibles d’être atteints, sauf si d’autres foyers ont également des latrines. Installer des latrines dans un foyer ne fournit pas de protection contre les excréments des autres foyers qui n’ont pas accès à des latrines. De plus, à l’inverse des initiatives visant des foyers individuels, les interventions communautaires réussissent souvent mieux à apporter un changement de comportement durable et des avantages sanitaires mesurables. Cela s’explique par le fait que les communautés qui sont éduquées ensemble tendent à agir ensemble et à créer une culture de bon assainissement. Le Rapport 2006 du PNUD sur le Développement humain suggère que les interventions au niveau communautaire exigent un partenariat entre les communautés et leur gouvernement local qui réalise des travaux dans le cadre d’une stratégie d’assainissement nationale.  

Problèmes liés à l’environnement Un assainissement sûr, ce n’est pas seulement augmenter la couverture des latrines. C’est aussi protéger l’environnement. Si les améliorations apportées à l’assainissement ne réduisent pas la contamination des alimentations en eau souterraine ou des terres agricoles, ou si l’approche d’assainissement choisie a pour conséquence l’exposition de l’environnement à des eaux usées non traitées, il y a un risque accru de mauvaise santé. Les approches relatives à l’assainissement doivent sauvegarder l’environnement et ses ressources naturelles limitées, comme les sources d’eau souterraine et d’eau de surface.  

 
Frank Greaves est le Spécialiste du développement de programmes pour l’eau et l’assainissement de Tearfund.

Email : frank.greaves@tearfund.org   

Laura Webster est la Spécialiste senior chargée du programme du plaidoyer pour l’eau et l’assainissement de Tearfund.

Email : laura.webster@tearfund.org