Un esprit sain dans un corps sain

Pas à Pas 102 - Santé et foi

Contient des conseils en matière de premiers secours, des témoignages d'agents de santé et une étude biblique sur la guérison.

UN ESPRIT SAIN DANS UN CORPS SAIN

Ben Cohen

En Jordanie, une des organisations partenaires de Tearfund propose des cours de sport pour les hommes réfugiés d’Irak et de Syrie. Ces cours ont beaucoup de succès et des effets positifs surprenants…

Les cours de sport aident les hommes réfugiés à se sentir plus en forme et à retrouver l’espoir.  Photo : Stella Chetham/Tearfund
Les cours de sport aident les hommes réfugiés à se sentir plus en forme et à retrouver l’espoir. Photo : Stella Chetham/Tearfund

Walid, l’entraîneur, est affectueusement surnommé « le capitaine » par les participants à son cours. Il ne dispose pas d’équipements sportifs coûteux, mais il a assurément beaucoup d’enthousiasme.

Ses cours sont basés sur le travail d’équipe, l’amitié et l’encouragement. Les participants ont entre trois et 70 ans. Dans un coin de la salle, une fausse jambe est posée contre le mur et son propriétaire effectue les exercices à genoux. L’atmosphère est joyeuse. On oublierait presque que la salle est remplie d’hommes brisés par leur expérience de la guerre et la persécution.

En Jordanie, beaucoup de réfugiés luttent contre la dépression. Peu d’entre eux parviennent à trouver du travail et la plupart doivent surmonter le traumatisme du conflit qu’ils ont fui. Tout cela a des conséquences sur leur vie familiale, et la violence domestique est courante dans les familles de réfugiés.

Ghassan a 52 ans et il est réfugié d’Irak. Il vient avec son petit-fils de trois ans, Khalil. En Irak, il a été pris pour un terroriste, arrêté et torturé.

« Ces cours ont redonné à tous les participants confiance en eux et de l’espérance face à la vie, dit-il. D’autres organisations nous soutiennent avec de la nourriture. C’est important, mais pour moi, la nourriture n’est pas plus importante que mon âme. Je viens ici, j’oublie, et cela m’aide à être plus en paix. »

Walid sait que ce qu’il apporte, c’est bien plus que de la nourriture. « Chaque semaine, nous discutons d’abord d’un sujet, explique-t-il. Nous parlons essentiellement de valeurs. Nous parlons d’honnêteté, d’engagement, d’autodiscipline, et tout le monde coopère. Après ça, je leur propose quelques exercices. »

Suleiman, un agriculteur de Syrie, dit que les cours ont eu beaucoup d’impact sur lui.

« Ces deux ou trois dernières semaines, j’ai plus changé qu’au cours des trois années que j’ai passées ici en Jordanie ! » dit-il. Mon épouse m’a dit : ‘Si ces cours avaient lieu tous les jours, je voudrais que tu y assistes tous les jours !’ »

La relation forte qui s’établit avec l’entraîneur est un aspect majeur de la réussite du projet. Ghassan dit : « L’entraîneur est vraiment comme un frère… il m’aide à aller mieux. »

Au début du projet, les cours avaient lieu dans des locaux communautaires. Mais aujourd’hui, l’Église locale s’implique. Les Églises fournissent des entraîneurs et des locaux pour que les groupes puissent faire leurs cours. Elles considèrent cela comme une manière de soutenir leur communauté en pleine transformation, de fournir de l’amour concret et de prendre soin de l’ensemble de la personne.

IDÉES POUR UTILISER CET ARTICLE

Votre Église ou votre groupe pourraient-ils organiser des cours similaires pour les hommes, les femmes ou les jeunes de votre communauté ?

Ben Cohen est rédacteur web pour Tearfund. Les informations contenues dans cet article ont été fournies par Stella Chetham, anciennement responsable des communications de Tearfund pour le Moyen-Orient.

E-mail : publications@tearfund.org 


EXEMPLE DE PROGRAMME D’ACTIVITÉ PHYSIQUE

Vous trouverez page 13 certains des exercices pratiqués par l’équipe en Jordanie. Vous pouvez les faire à la maison ou avec un groupe. Vous pouvez choisir les exercices et le nombre de répétitions que vous souhaitez.

Commencez par vous étirer et vous échauffer un peu (p. ex. courez sur place, essayez de toucher vos orteils, faites des rotations des bras et des chevilles, et étirez doucement votre cou d’un côté puis de l’autre).

Voici un exemple de séance d’entraînement :

30 levés de genoux ➜ 10 relevés de buste
30 jumping jacks ➜ 10 relevés de buste
10 burpees ➜ 10 relevés de buste
10 squats ➜ 10 relevés de buste
10 pompes ➜ 10 relevés de buste
10 pompes ➜ 10 relevés de buste
10 squats ➜ 10 relevés de buste
10 burpees ➜ 1 minute de planche
30 levés de genoux ➜ 10 relevés de buste
30 jumping jacks 

Répétez cette séance trois fois, en marquant une courte pause entre chaque cycle.