Interview : Ma foi inspire mon travail

Pas à Pas 102 - Santé et foi

Contient des conseils en matière de premiers secours, des témoignages d'agents de santé et une étude biblique sur la guérison.

Interview : Ma foi inspire mon travail

Asas de Socorro (Les ailes de l’aide) est un partenaire de Tearfund qui travaille dans certaines des régions les plus reculées du Brésil. L’organisation axe son travail sur la santé, l’éducation et l’hygiène, en apportant de l’aide aux communautés isolées par avion. 

Nous avons demandé à deux bénévoles d’Asas de Socorro, Paulo Tsai et Cristiane Reynoso, de nous parler du lien entre leur foi et leur travail.

Paulo Tsai
Cristiane Reynoso

Parlez-nous du travail que vous effectuez. 

Paulo : J’ai obtenu mon diplôme de médecine il y a 20 ans et je me suis spécialisé en radiothérapie. C’est dans une Église que j’ai entendu parler d’Asas de Socorro pour la première fois. Lorsque je me déplace avec Asas de Socorro, j’effectue tous types de soins médicaux. Je forme également le personnel de santé et j’anime des ateliers éducatifs pour la population. 

Cristiane : Je suis dentiste. J’ai toujours aimé aider les gens, et pour moi, être dentiste, c’était plus qu’un travail, c’était une vocation. J’ai commencé à dispenser bénévolement des soins de santé lorsque j’étais encore étudiante. Quelques années après, j’ai entendu parler d’Asas de Socorro. J’adhère à leur mission, qui est non seulement de traiter les problèmes de santé, mais aussi d’aider les gens à les prévenir. 

Quel impact votre foi chrétienne a-t-elle sur votre travail ? 

Paulo : Ce travail est un véritable défi, car même si l’on se prépare bien, il y a beaucoup d’imprévus. Dans certaines localités reculées, il n’existe aucun moyen pour nous aider à diagnostiquer les maladies. Il n’est pas forcément possible d’envoyer les gens chez des spécialistes. Certains médicaments viennent parfois à manquer. Tout cela montre à quel point nous sommes limités, quelle que soit notre formation. Mais nous croyons fermement que Dieu est aux commandes de notre travail. Nous savons qu’il peut nous donner les ressources et l’inspiration nécessaires pour résoudre les problèmes qui dépassent nos capacités.  

Cristiane : Ma foi chrétienne influence l’ensemble de mon existence et tous mes choix. Être chrétien implique de répondre de tout notre cœur à ce que nous apprenons de Jésus. C’est ce qui m’a encouragée à choisir un métier qui me permettrait d’aider les gens, en particulier ceux qui ne sont pas en mesure de payer. En étant au service de ces personnes, je peux vivre ma foi de manière concrète. 

Qu’y a-t-il de plus difficile et de plus enrichissant dans votre travail ? 

Paulo : Une des difficultés consiste à comprendre la culture locale et les facteurs environnementaux qui favorisent certaines maladies. De nombreuses questions de santé sont liées à des problèmes sociaux. Nous devons communiquer avec les gens de manière compréhensible et travailler ensemble pour résoudre les problèmes. 

Il est très gratifiant de constater qu’il existe des solutions simples à bien des problèmes, et que celles-ci donnent d’excellents résultats. Nous dispensons une éducation à la santé et encourageons les comportements qui auront une influence positive sur la santé des générations futures.  

Cristiane : Aider les gens à changer leurs habitudes alimentaires et leur hygiène dentaire est un énorme défi. C’est particulièrement vrai pour les adultes. Les enfants adoptent plus facilement de nouvelles habitudes. C’est un tel plaisir de voir le sourire de celles et ceux qui se sont fait soigner les dents de devant. Parfois aussi nous voyons des personnes venir à Christ, ce qui est très encourageant. 

Quels conseils donneriez-vous aux chrétiens qui envisagent de faire carrière dans la santé ? 

Paulo : Dieu nous donne des dons et des aptitudes pour nous permettre de faire sa volonté. Alors n’ayez pas peur de tout ce qui pourrait aller de travers. Croyez plutôt que Dieu peut faire de grandes choses qui nous sont impossibles. S’occuper des patients avec amour et leur montrer qu’on s’intéresse à eux est souvent bien plus important que de se contenter de faire un excellent diagnostic. 

Cristiane : Si vous n’avez jamais participé à un voyage en tant que bénévole, essayez au moins une fois ! Je mets au défi les professionnels de la santé d’oser partir pour donner ce que personne ne veut donner, là où personne ne veut aller. Vous ne serez pas payés, mais vous serez richement récompensés autrement. 

Site internet : www.asasdesocorro.org.br 

E-mail : contato@asasdesocorro.org.br

Asas de Socorro fournit de l’aide médicale dans la région isolée de l’Amazonie. Photo : Asas de Socorro
Asas de Socorro fournit de l’aide médicale dans la région isolée de l’Amazonie. Photo : Asas de Socorro