Vivre avec justice

Pas à Pas 109 - Les jeunes

Pas à Pas 109 salue l’énergie et la créativité des jeunes, et offre des conseils pour les soutenir dans leur épanouissement

Vivre avec justice

Marc-Romyr Antoine

Nos jeunes ne sont pas uniquement l’avenir, ils sont le présent. En leur donnant les outils dont ils ont besoin pour apporter le changement, nous verrons nos communautés et nos pays prospérer.

« En faisant participer les jeunes, nous intégrons des personnes aux idées neuves. Des personnes qui tiennent à travailler et à défendre ce qui est juste. »

En 2017, nous avons réuni 117 jeunes de tout Haïti pour parler de réconciliation, de paix, de justice et de foi. La conférence avait pour titre « Que ton règne vienne ». Les participants ont découvert ce que dit la Bible sur la pauvreté, sur l’injustice et sur la réponse que devraient avoir les chrétiens, et ils en ont discuté. Les thèmes abordés étaient les suivants : la justice dans l’Évangile ; le rôle des jeunes dans le royaume ; l’égalité et l’équité entre les femmes et les hommes ; le soin de la création ; le travail auprès des gangs ; la protection de l’enfant ; le leadership ; la résolution des conflits et l’instauration de la paix ; l’Église locale et les catastrophes.

De nombreux jeunes ont été très inspirés. Ils ont exprimé le désir que leur foi ait un impact sur leur communauté, tout comme la foi de l’Église primitive. Un des délégués a dit : « Quand j’étais jeune, on m’a dit que la responsabilité de l’Église se limitait aux aspects spirituels de la vie, et que le développement de la communauté et l’action sociale incombaient au gouvernement. Mais j’ai appris que c’est mon devoir de sortir des quatre murs de l’Église pour participer au développement de nos communautés. » 

Étape suivante

L’étape suivante consistait pour les jeunes à se réunir en groupes régionaux pour suivre un cours de dix semaines, Vivre avec justice. Ce cours aborde six domaines clés : le plaidoyer, la prière, la consommation, la générosité, les relations et le soin de la création. Chaque étude contient une exploration théologique approfondie, une incitation à prier et des idées d’action. Les études sont conçues pour aider les jeunes à apprendre à vivre avec justice au sein de l’Église, sur leur lieu de travail et dans leur communauté.

Mel, une des jeunes, a déclaré à la fin de la formation : « Les études bibliques m’ont beaucoup appris sur la façon dont nous pouvons changer les choses dans nos communautés. Je me suis rendu compte que je suis une réponse à un problème spécifique, et que Dieu a un plan pour ma vie. Il a également un plan pour ma communauté et pour mon pays. »

Programme d’échange pour les jeunes

Un groupe de jeunes du Royaume-Uni suivait la formation en même temps que les jeunes Haïtiens. En 2018, sept jeunes Britanniques se sont rendus en Haïti pour échanger et apprendre auprès de leurs homologues haïtiens.

Ce temps passé ensemble a été riche en apprentissages et a permis aux jeunes de discuter ensemble des problèmes rencontrés dans leurs communautés respectives. Ils ont été surpris d’apprendre que plusieurs des problèmes identifiés étaient similaires dans les deux pays. Par exemple, les deux groupes étaient préoccupés par la violence familiale, les dettes et les inégalités.  

La rencontre entre les jeunes Britanniques et Haïtiens a très bien fonctionné. Les deux groupes ont pu s’enrichir mutuellement de leurs connaissances sur Dieu, la théologie, le monde et la pauvreté. Ils ont également découvert de nouveaux moyens de répondre aux problèmes auxquels ils sont confrontés, notamment en faisant campagne pour le changement et en agissant eux‑mêmes directement.

Des agents du changement

Deux des priorités identifiées lors des sessions Vivre avec justice étaient le soin de la création et la protection de l’enfant. Après avoir reçu une formation complémentaire dans ces domaines, des jeunes sont désormais habilités à devenir des agents du changement dans leurs communautés. Ils se sentent capables de s’exprimer avec assurance sur les questions liées à la pauvreté et de répondre aux besoins autour d’eux.

Des idées neuves

En faisant participer les jeunes, nous intégrons des personnes aux idées neuves. Des personnes qui tiennent à travailler et à défendre ce qui est juste. En offrant aux jeunes une plate-forme et une voix, nous investissons dans le présent et préparons l’avenir de nos pays.

Téléchargez gratuitement l’édition internationale de Vivre avec justice, ou achetez des exemplaires imprimés sur notre boutique en ligne.

Accédez à la page Vivre avec justice


Marc-Romyr Antoine est le directeur de Tearfund en Haïti.
E-mail: marc-romyr.antoine@tearfund.org 

Marc Antoine nous parle de son expérience en tant qu'agent du changement en Haïti (en anglais uniquement) :



Les jeunes de Yola, au Nigeria, avec les tables basses qu’ils ont fabriquées à partir de vieux pneus. Photo : Naomi Foxwood/Tearfund
Les jeunes de Yola, au Nigeria, avec les tables basses qu’ils ont fabriquées à partir de vieux pneus. Photo : Naomi Foxwood/Tearfund

Étude de cas : Les jeunes de yola

Ben Osawe 

« J’ai eu comme un sursaut de lucidité : petits ou grands, quel que soit notre âge, nous pouvons apporter un peu de lumière dans l’obscurité. »
Ruth 

Ruth vient d’une communauté du nord-est du Nigeria qui a été brisée par des années de conflit. Les jeunes sont souvent perçus comme paresseux et violents : on voit en eux des problèmes plutôt que des solutions. Cela suscite chez eux du ressentiment et de la complaisance, et ne fait que creuser le fossé avec le reste de la population.

Une mentalité transformée

Ruth, elle, voit désormais les choses différemment. Après avoir suivi les sessions Vivre avec justice, elle a discuté avec les autres participants de la nécessité d’un changement de mentalité. Ils sentent leur pouvoir d’action renforcé, et se sont rendu compte qu’ils n’avaient pas besoin d’attendre que les autres résolvent leurs problèmes.

« Nous ne voulons pas vivre et mourir pour rien, et que notre histoire disparaisse avec nous », explique l’un d’entre eux. « Nous voulons avoir un impact. »

Suite à la formation Vivre avec justice, un groupe d’environ 50 jeunes Nigérians ont créé la Yola Renewal Foundation. Les membres se soutiennent mutuellement pour entreprendre des activités qui contribuent à transformer leurs communautés.

Ces activités incluent :

  • la plantation d’arbres 
  • l’organisation de groupes pour ramasser les déchets 
  • le nettoyage des conduites d’évacuation pour réduire les risques d’inondation 
  • la fabrication de tabourets, de tables basses et de tours à pommes de terre à partir de vieux pneus (ce qui évite qu’ils soient brûlés et dégagent des vapeurs toxiques).

Les membres ont également réfléchi à la façon dont ils pouvaient soutenir les personnes dans le besoin. Par exemple, ils apprennent aux gens à fabriquer des bijoux, du savon liquide, et des jouets à partir de bouteilles usagées. Ils mettent leurs outils à la disposition de tous jusqu’à ce que les stagiaires aient économisé suffisamment d’argent pour s’acheter les leurs.

Vivre différemment

Les jeunes incarnent le changement qu’ils souhaitent voir. Ils se sont engagés à limiter le gaspillage, à veiller à la propreté de leurs quartiers et à soutenir les moyens de subsistance des marchands ambulants en évitant de négocier.

Un ami de Ruth, Jimmy, dit : « Avant je pensais que la justice ne se pratiquait que dans le cadre d’un tribunal, mais aujourd’hui elle fait partie de ma vie. Certains d’entre nous avaient perdu espoir, mais suite aux sessions Vivre avec justice, nous avons réalisé que nous avons tout ce dont nous avons besoin pour vivre de façon plus juste et apporter des changements. »


Ben Osawe est directeur du plaidoyer de Tearfund pour le Nigeria.  

E-mail: benjamin.osawe@tearfund.org