Préparer son départ

Pas à Pas 109 - Les jeunes

Pas à Pas 109 salue l’énergie et la créativité des jeunes, et offre des conseils pour les soutenir dans leur épanouissement

Préparer son départe

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les jeunes choisissent de quitter leur lieu de résidence. Il y a plus de chances que cela se passe bien s’ils sont bien préparés. Cette préparation sera bénéfique non seulement pour eux mais aussi pour leur famille et leur communauté d’accueil. S’ils ne sont pas bien préparés, ils seront plus vulnérables à l’exploitation et à la traite.


La migration désigne le mouvement de personnes d’un lieu de vie à un autre. La migration peut être interne (au sein d’un pays, le plus souvent d’une zone rurale à une zone urbaine) ou internationale (d’un pays à un autre). 

Parmi les facteurs qui incitent les gens à migrer, on trouve la sécheresse, la famine, le manque de travail, la surpopulation, la guerre et la persécution. Les choses qui attirent les gens dans un endroit spécifique incluent les opportunités d’emploi, une meilleure éducation, la liberté et les liens familiaux.


Le cube à questions

Utilisez cette activité pour aider les jeunes à réfléchir aux différents aspects de leur migration, notamment aux opportunités et aux risques qu’elle implique.

Illustration : Wingfinger
Illustration : Wingfinger

1. Préparez le cube

  • Dessinez une version agrandie de la forme ci-dessous sur une feuille de papier ou de carton, et découpez-la.
  • Notez dans la langue locale les questions suivantes sur les côtés (une par face) :
    • Pourquoi partir ? 
    • Que laisserez-vous derrière vous ? 
    • Comment vous préparer ? 
    • Comment resterez-vous en contact ? 
    • Quelles opportunités pourraient se présenter ? 
    • Quels risques pourrait-il y avoir ?
  • Pliez le cube le long des pointillés.
  • Encollez les languettes.
  • Assemblez le cube et laissez-le sécher.

2. Animez l’activité

Organisez une réunion avec les jeunes de la communauté. Vous pouvez le faire par le biais de l’école locale, de l’Église ou du club de jeunes, par exemple. 

Demandez aux participants d’imaginer qu’ils sont sur le point de partir pour la capitale. La première personne lance le cube en le faisant rouler et lit la question qui se trouve sur la face du haut. Elle répond ensuite à la question. Chaque personne lance le cube à son tour, jusqu’à ce que chaque question ait été posée au moins une fois.  

Le but de cet exercice n’est pas d’avoir les « bonnes » réponses, mais d’aider le groupe à réfléchir aux questions à se poser avant de partir.  

Posez d’autres questions pour alimenter la discussion. Évitez de donner votre avis aux participants. Encouragez-les plutôt à réfléchir par eux-mêmes. 

Exemples de questions :

  • Où vivrez-vous ? 
  • Qui allez-vous rencontrer ? 
  • De quels documents aurez-vous besoin ? 
  • Comment comptez-vous assurer votre sécurité et celle de vos effets personnels ? 
  • Quel genre de travail ferez-vous ? 
  • Comment saurez-vous à qui faire confiance quand vous préparerez votre départ (p. ex. les personnes qui vous aident à voyager) et pendant votre voyage (p. ex. aux frontières) ?  
  • Comment saurez-vous à qui faire confiance une fois arrivé-e à destination ? 
  • En quoi pensez-vous que la vie sera différente dans ce nouvel endroit ?

3. Étapes suivantes

Vous pourriez inviter des personnes qui ont vécu une migration pour s’adresser au groupe. Si possible, invitez une personne pour qui les choses se sont bien passées et une personne qui a rencontré des difficultés, pour que les participants prennent connaissance des deux cas de figure.

Réfléchissez à ce que vous pourriez faire ensuite. Y a-t-il quelque chose de plus que la communauté pourrait faire pour aider les jeunes qui souhaitent partir à mieux se préparer ?


Le cube à questions est adapté du document de la trousse à outils Révéler de Tearfund Explorer les risques et les opportunités de la migration. Pour le télécharger, allez sur www.learn.tearfund.org et cherchez « le cube à questions ». Vous pouvez aussi écrire à publications@tearfund.org ou à la rédactrice en chef de Pas à Pas, Tearfund, 100 Church Road, Teddington, TW11 8QE, Royaume-Uni.


Assurer sa sécurité

L’histoire de Rani

Rani, 16 ans, a dû quitter l’école pour aider sa mère à élever ses cinq petits frères et sœurs. Elle rêvait d’un avenir meilleur et elle était décidée à changer de vie. 

Son amie et voisine lui a proposé de l’emmener à Delhi, en lui disant qu’elle gagnerait dix mille roupies (145 USD) par mois. Ses parents n’étaient pas d’accord, alors elle s’est enfuie avec son amie en pleine nuit. 

Rani n’avait ni pièce d’identité ni titre de transport, et elle n’avait jamais quitté son village. Après un long voyage, elle s’est retrouvée dans une petite chambre sombre à Delhi. Elle a alors vécu les pires horreurs. Pendant deux jours, elle a été exploitée sexuellement et physiquement par son « propriétaire » et les amis de ce dernier. 

Puis elle a été envoyée chez des gens qui lui ont dit de s’occuper de leurs deux enfants. Elle avait interdiction de quitter la maison. 

À la fin du mois, elle a demandé son salaire. On lui a dit que son salaire avait été remis à son amie, et qu’elle devrait travailler encore six mois avant de recevoir de l’argent. Elle n’a jamais été payée. 

Plusieurs années après, lorsque Rani a été sauvée et qu’elle a pu rentrer chez ses parents, elle n’avait toujours pas vraiment conscience qu’elle avait été victime de traite. Elle bénéficie aujourd’hui d’un accompagnement pour reconstruire sa vie.

Traite des êtres humains

La traite des êtres humains désigne le fait de transporter ou d’enlever une personne en ayant recours à la fraude, à la contrainte ou à la tromperie, en vue de l’exploiter. Tout comme Rani, la plupart des personnes victimes de traite sont recrutées dans leur pays ou région d’origine, et les trafiquants sont souvent des concitoyens.

Utilisez cette histoire pour aider les jeunes à comprendre certains des risques auxquels leurs amis ou eux-mêmes pourraient être confrontés.

Questions pour la discussion

  • Si un membre de votre communauté était victime de traite ou exploité, le sauriez-vous ? Quels sont les signes ? (Pour plus d’informations, allez sur le site web www.contrelatraite.org
  • Si vous suspectiez qu’une personne était victime de traite, que feriez-vous ?  
  • Pensez-vous que les membres de votre communauté sont suffisamment informés sur la traite ? Si ce n’est pas le cas, que pourriez-vous faire pour mieux les informer ?

Pas à Pas 96 contient de nombreuses informations sur la traite des êtres humains, notamment un poster qui répertorie les mensonges des trafiquants.


Préparer son départ. Illustration : Wingfinger
Illustration : Wingfinger

De nombreux jeunes originaires du Myanmar partent chercher du travail en Chine. Pour les soutenir, des Églises du Myanmar ont établi des relations avec des Églises en Chine. Les jeunes reçoivent des cartes téléphoniques avec les coordonnées de chrétiens en Chine qui pourront les aider à trouver un logement sûr. Dans le passé, certains jeunes signaient des contrats de travail sans vraiment les comprendre. Désormais, les Églises en Chine peuvent les orienter vers de bons employeurs qui leur proposent un emploi sûr.

Dr Pratibha Singh
Dr Pratibha Singh est directrice des programmes de santé et de développement communautaires à l’Emmanuel Hospital Association, Inde. E-mail : pratibha@eha-health.org www.eha-health.org