Courrier des lecteurs

Approches de la communauté à l’égard du handicap

Merci pour l’excellent numéro de Pas à Pas sur les personnes handicapées. Les lecteurs pourront être intéressés par des informations sur une nouvelle approche qui assure le relais entre la réhabilitation basée dans la communauté et les travaux généraux de développement communautaire. Nous appelons cela Community Approaches to Handicap and Disability : CAHD (Approches communautaires à l’égard des handicaps). Cela favorise la prise de conscience des organisations de développement communautaire existantes et leur donne des connaissances et des compétences pour inclure les personnes handicapées dans leurs travaux actuels. Le CAHD essaie de réduire l’exclusion des personnes handicapées et les attitudes négatives qu’elles subissent. Il brise le cycle négatif qui relie la pauvreté au handicap. Le CAHD est piloté en Asie par Handicap International et Christoffel Blinden Mission en partenariat avec des organisations locales.

Jane Schofield, Gurung Community Based Rehabilitation Service (CBRS), Naya Bazaar, PO Box 293, Pokhara, Népal. E-mail : cbrs@mail.com.np

Pour obtenir plus d’informations, veuillez contacter : handicap-international@infonie.fr Site web : www.handicap-international.org

Formation sur les plantes médicinales

J’ai été très intéressé par le numéro de Pas à Pas sur les plantes médicinales. Notre groupe s’intéresse aux plantes médicinales depuis environ 25 ans. Nous avons établi progressivement un centre de formation et créé un jardin botanique. Le jardin contient 182 variétés de plantes médicinales locales. Nous organisons des séminaires en français pour des groupes de 15 à 60 participants pour assurer une formation sur les plantes médicinales et la dynamique de groupe. Veuillez écrire pour obtenir plus de détails si vous êtes intéressé par une participation à ces séminaires.

Hervé de Lauture, CADI (Centre d’Application au Développement Intégré), BP6259, Dakar, Sénégal

Le Mouvement Débora

Un groupe de femmes a eu la vision de rassembler toutes les femmes des églises évangéliques au Burkina Faso pour intercéder, évangéliser et les former en utilisant les études bibliques.

Elles ont lancé le Mouvement Débora. Avec le soutien de divers groupes confessionnels, elles ont organisé des Jours de Prière pour le pays. La moitié de la journée est utilisée pour l’enseignement et l’autre moitié pour la prière en faveur des divers besoins dans le pays.

Une deuxième journée de prière a été organisée pour le SIDA en 2002, ayant particulièrement à coeur les 200 000 orphelins du pays. Ces journées ont constitué un immense encouragement et nous prévoyons maintenant une conférence internationale au mois de novembre.

Joanna Ilboudo, Contact Editions, 04 BP 8463, Ouagadougou 04, Burkina Faso

De l’eau pour être en bonne santé

Souvent, les gens ne boivent pas assez d’eau. En conséquence de cela, les gens ont des problèmes de santé, comme des problèmes d’estomac, des vertiges et une peau sèche. Pour encourager les personnes à boire plus d’eau, nous avons essayé la démonstration suivante :

  • Coupez le fond d’une bouteille de soda en plastique avec un goulot étroit. Remplissez la bouteille à moitié avec un mélange de gravier, de sable et de terre. Alignez huit verres pleins d’eau.
  • Expliquez aux gens que l’eau potable est importante pour débarrasser le corps de ses déchets. Commencez à verser lentement l’eau des verres dans la bouteille. D’abord, l’eau coule sale. Si vous ne buvez pas suffisamment, les restes de saleté demeurant dans le corps poseront des problèmes.
  • Continuez à verser les verres dans la bouteille. L’eau deviendra progressive-ment plus claire. Chacun devrait boire au moins huit verres d’eau par jour. Cela gardera le corps en bonne santé car les déchets seront éliminés.

Louise Fong, Project Grace, Yunnan, Chine

Des herbes utiles

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt l’article au sujet des herbes utiles dans le numéro 48 de Pas à Pas . Au Nigeria, le peuple Tiv de l’Etat de Benue possède beaucoup de poulets locaux. La maladie de Newcastle frappe constamment ces poulets. Le peuple Tiv utilise un moyen bon marché de contrôler cette dangereuse maladie. Il utilise la striga, une herbe commune du maïs et du sorgho, et trouve ce traitement aussi efficace que le vaccin.

Ils font tremper toute la plante de striga dans de l’eau pendant 10–20 minutes. En laissant la plante dans l’eau, ils donnent l’eau à boire aux poulets. Il faut continuer à ajouter de l’eau pour maintenir le niveau du mélange. Continuez le traitement pendant une semaine.

Akaa Ijir, PO Box 491, Makurdi 970001, Benue State, Nigeria

Réflexions sur le VIH/SIDA

Les statistiques montrent clairement qu’à moins que des mesures draconiennes ne soient prises immédiatement, l’épidémie de VIH/SIDA sera responsable de la mort de la moitié de la population africaine au cours des quelques prochaines années. On estime que plus de 7 000 africains meurent et qu’environ 11 000 sont infectés par le virus chaque jour!

Si des installations de test du VIH et des médicaments d’importance vitale étaient immédiatement disponibles et d’un prix abordable, plus de personnes seraient encouragées à subir un test VIH. Plus de 90% des personnes qui découvrent qu’elles sont séropositives essaient d’éviter de transmettre le virus à d’autres jusqu’à ce qu’elles meurent. Cela aide à réduire la transmission de la maladie.

Des médicaments d’importance vitale tels que la Névirapine aident à réduire la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant. Cependant, l’amélioration de la survie de l’enfant sans faire quoi que ce soit pour prolonger la vie de la mère produira des orphelins à l’avenir incertain.

Les enfants qui deviennent orphelins à cause du SIDA doivent être aidés d’une manière durable et recevoir une éducation et une formation qui les rendra ultérieurement autonomes. Il y a un danger lié au versement d’argent au profit des orphelinats car les familles élargies se dégageront de leurs responsabilités traditionnelles qui exigent qu’elles s’occupent des orphelins. Il est vital de renforcer et de soutenir les familles élargies africaines dans les soins qu’elles apportent aux orphelins.

Dr Eben Mwasha, PHC Ambassadors Foundation, PO Box 9618, Moshi, Tanzanie. E-mail : paftrustees@elct.org