Réduisez, réutilisez, recyclez

Photo: Mike Webb/Tearfund
Photo: Mike Webb/Tearfund

Nous générons tous des déchets et les jetons, sans trop y réfléchir. Malheureusement, le monde est à court de place pour « engranger » tous ces déchets. Si on les laisse traîner, ils deviennent non seulement un risque pour la santé mais une horreur à regarder. Les brûler pollue l’air et les cendres sont souvent toxiques. Parfois, on verse les déchets dans des rivières ou des lacs, ce qui pollue l’eau. On peut aussi les enterrer mais ces déchets peuvent contenir des substances toxiques qui passent dans le sol et finissent par polluer l’eau.

Nous pouvons faire trois choses pour limiter l’impact des déchets sur l’environnement : réduire, réutiliser et recycler.

Réduire

La meilleure solution est tout d’abord de réduire le montant de déchets que nous générons. Nous devrions, par exemple, acheter uniquement ce dont nous avons vraiment besoin et des articles qui n’ont pas trop d’emballage. Nous devons tous réfléchir soigneusement aux matériels qui sont utilisés dans les produits que nous achetons. Une fois jetés, ils risquent de demander beaucoup de temps avant de se décomposer.

Les plastiques Il existe à l’heure actuelle près de 50 plastiques différents qui sont généralement utilisés pour fabriquer des tas de choses, des conteneurs pour les jus de fruits aux portes et fenêtres, en passant par les sacs poubelles. Un grand nombre de ces plastiques sont solides et durables. Ils ne vont pas pourrir, se décomposer ou se dissoudre. De plus, la fabrication du plastique demande beaucoup d’énergie et nombre d’articles ne peuvent pas être réutilisés, il faut les jeter. Or, les déchets en plastique se transforment en produits toxiques donc dangereux. Prenons le vinyle par exemple. On l’utilise pour fabriquer des bouteilles, des pièces détachées de voitures et des stylos. Si on l’enterre, il pollue les sols et si on le brûle, il dégage des substances toxiques dans l’air. Nous devrions apprendre à réduire le montant de plastique que nous utilisons. Heureusement, certains plastiques peuvent être recyclés afin de fabriquer des peignes, des revêtements de sol et des tissus en polyester.

Réutiliser 

Les gens font parfois preuve d’une grande imagination pour réutiliser des articles. Nous pouvons par exemple, aplatir les boîtes en aluminium et les utiliser comme feuilles de métal. Nous pouvons transformer du bois de récupération en meubles et utiliser des bocaux en verre, une fois bien lavés, pour ranger des petites choses (vis, clous, crayons, etc…). Vous trouverez dans les pages 8 et 9 de ce numéro de plus amples exemples de réutilisation.

Recycler

Si l’on ne peut pas réutiliser certains articles, on peut sans doute les recycler. Le verre, par exemple, est nettoyé dans des usines spéciales puis cassé en petits morceaux. Il est ensuite fondu pour faire du « nouveau » verre, prêt à être moulé en d’autres articles. Certains pays disposent d’usines pouvant recycler ces matières. 

Combien de temps faut-il aux déchets pour se décomposer ?

Les journaux quelques semaines

Des chaussures en cuir jusqu’à 50 ans

Des boîtes en carton plusieurs mois

Le plastique fin jusqu’à 5 ans

Les peaux de banane quelques semaines

Les pneus inconnu

Les sacs en plastique 10 à 20 ans ou plusieurs centaines d’années suivant le type de plastique

La ferraille jusqu’à 50 ans

Les boîtes en aluminium jusqu’à 80 ans

Les bouteilles en plastique des centaines d’années

Des morceaux de verre des milliers d’années

Les déchets nocifs 

Certains déchets sont plus dangereux que d’autres, on les appelle déchets nocifs. Ils comprennent les déchets chimiques comme les piles, les batteries, les produits pour nettoyer les sols et les insecticides. Les déchets médicaux comme les aiguilles, les seringues, les vieux médicaments et les bandages souillés peuvent aussi être très dangereux. Les déchets nocifs peuvent créer de sérieux dommages sur l’environnement et notre santé. 

Les déchets toxiques Certains déchets nocifs sont de véritables poisons. Si vous les touchez, ils peuvent imprégner votre peau puis s’infiltrer dans votre corps et provoquer des cancers ou d’autres maladies. Ils peuvent être très dangereux pour les enfants à naître. Les substances produites par ces déchets peuvent aussi s’infiltrer dans l’air, les sols et l’eau, tuant les poissons ou les animaux. Les déchets toxiques viennent de toutes sortes d’articles comme les produits pour nettoyer, les poisons pour les rats et les pesticides. Ce genre d’articles porte généralement sur leur conteneur un dessin représentant un crâne posé sur deux tibias.

Les déchets corrosifs Certains déchets nocifs dissolvent pour ainsi dire tout ce qu’ils touchent, même la chaire humaine. Les déchets corrosifs comprennent les piles, les batteries, les produits pour nettoyer les tuyaux d’évacuation et les fours mais aussi tous les produits à base d’ammoniaque. Ces produits portent généralement sur leur conteneur un dessin représentant une main de squelette. 

Les déchets inflammables Certains déchets nocifs peuvent prendre feu et libérer des vapeurs toxiques dans l’atmosphère. Il s’agit par exemple de l’essence, des produits pétroliers ou des nettoyants pour les peintures. Les déchets inflammables portent généralement sur leur conteneur un dessin représentant un feu. 

Les déchets explosifs Certains déchets nocifs peuvent exploser au contact d’autres produits chimiques ou si on les laisse tomber sur le sol. On trouve les produits chimiques explosifs dans les pulvérisateurs sous pression, l’essence et les liquides permettant d’allumer un feu. Les déchets explosifs inflammables portent généralement sur leur conteneur un dessin représentant une boule éclatant en morceaux. 

Si vous trouvez un conteneur portant l’un de ces dessins, faites très attention. Il peut encore contenir une matière dangereuse. Ne brûlez jamais ces conteneurs car la chaleur libérera des émanations ou des gaz toxiques dans l’atmosphère. Sachez qu’il arrive souvent que ce genre de conteneurs ne porte aucun de ces signes. 

Tous les gouvernements essayent progressivement de forcer les industries à fabriquer des produits qui engendreront moins de déchets nocifs. En attendant, nous avons un rôle à jouer en maniant les déchets nocifs correctement. Ne jetez jamais de liquides toxiques comme de l’huile de vidange (venant d’un moteur), de la peinture ou des pesticides dans des rivières, des lacs ou simplement l’évier. Entreposezles à part et cherchez le site le plus proche qui pourra s’en débarrasser en toute sécurité. C’est très important pour notre santé et notre environnement. 

Adapté de Developing Countries Farm Radio Network, dossier 43, script 4, jan. 1997 et dossier 50, script 10, nov. 1998.