Renforcer les capacités des enfants

Photo: Jim Loring/Tearfund
Photo: Jim Loring/Tearfund

L’Armée du Salut a récemment organisé une enquête sur le développement des capacités des jeunes. Elle offre une remarquable opportunité de partager des connaissances émanant du monde entier.

De nombreuses discussions se sont tenues sur les besoins spécifiques des jeunes touchés par le VIH. Les préoccupations comprennent, entre autres, le manque de temps offert par les communautés aux enfants. Ceci signifie que l’on répond rarement aux besoins psychologiques des enfants mais aussi qu’ils manquent d’opportunité pour développer leurs visions et leurs rêves. Les leaders de l’Armée du Salut ont identifié un besoin pour de futurs travaux sur la question légale d’hériter d’une propriété et ont souligné les abus commis sur les enfants au sein des communautés et des foyers.

On a pu discuter et faire part de nombreuses bonnes manières de travailler. Il existe tout particulièrement un besoin de voir le développement de leaders potentiels parmi les jeunes (voir encadré), y compris les orphelins ou les jeunes vulnérables du fait des impacts du VIH et du sida.

Le camp Masiye

Le camp Masiye, au Zimbabwe, est un bon exemple de la manière dont l’Armée du Salut offre un soutien et un encouragement pour que les enfants affectés par le VIH et le sida puissent développer leur potentiel.

On ignore souvent la santé mentale et psychologique des enfants qui se sont occupés de leurs parents atteints du sida et les ont vus mourir. Les impacts de la mort d’un parent sur des enfants sont complexes et affectent leur bien-être à long terme. La vie d’orphelin peut limiter le développement émotionnel d’un enfant et affecter ses aptitudes utiles à la vie, comme pour communiquer ou encore sa compétence en matière de décision. Les orphelins manquent souvent d’espoir en l’avenir et ont peu confiance en eux-mêmes.

Les membres du camp Masiye travaillent depuis plusieurs années avec des enfants affectés par le sida. Ils se concentrent tout particulièrement sur la manière de répondre à leurs besoins émotionnels. Leurs travaux ont donné des résultats très encourageants. En voici quelques exemples :

  • restaurer et renforcer la confiance en soi-même
  • soutenir les enfants durant leur deuil pour éviter des traumatismes à long terme
  • renforcer la compétence en matière de décision et de négociation
  • équiper les enfants pour prendre la responsabilité de leur propre vie
  • renforcer les valeurs et l’espoir pour l’avenir.

Les membres du camp Masiye ont formé des volontaires chrétiens en tant que facilitateurs, pour offrir un soutien social et émotionnel. Jusqu’à présent, ils ont formé 120 jeunes et 1 600 adultes. Ils ont créé 14 centres de soins journaliers et 25 clubs d’enfants. De plus, ils ont formé des enseignants et des professionnels en soins pour les enfants grâce à une formation de base en conseils socio-psychologiques, avec un point particulier sur les conseils pour les enfants ayant récemment perdu leurs parents. Des bénévoles et des accompagnateurs sont formés afin de rendre visite aux orphelins dans leur foyer.

Le camp Masiye gère aussi des camps spéciaux pour les orphelins et autres enfants vulnérables en Afrique sub-saharienne. Il existe deux types de camp, l’un enseignant des aptitudes utiles à la vie à des orphelins et l’autre à des enfants-chefs de famille. Plus de 3 000 enfants affectés par le sida ont pu, jusqu’à présent, suivre les cours d’aptitudes de Masiye. Durant les camps, les enfants participent à des jeux d’aventures, des cours d’art, d’artisanat, de musique et d’informatique. Ces camps leur offrent une opportunité de passer un certain temps avec d’autres enfants dans des situations similaires. Les séances permettent aux enfants de discuter ouvertement de leurs sentiments. Des conseillers sont à leur disposition pour les aider à répondre aux défis et problèmes auxquels ils doivent faire face.

Une caravane légale

L’un des problèmes identifiés dans le camp Masiye est que les orphelins et les enfants vulnérables trouvent souvent difficiles d’avoir accès à des services légaux. Ils ne savent pas où trouver de tels services ni comment les utiliser. Ils manquent aussi souvent de ressources pour les payer. Une caravane légale a pour but de venir offrir, sur place, ses services légaux aux enfants, au lieu de laisser les enfants les chercher par eux-mêmes.

Ce bureau mobile réfère les enfants aux professionnels appropriés. De cette manière, il complémente les structures existantes plutôt que de leur faire concurrence. Il visite tous les clubs d’enfants et les écoles de Masiye de manière régulière. Pour la rendre plus attirante auprès des enfants, la caravane a été peinte de couleurs vives et recouverte d’un toit de chaume. Une équipe populaire de marionnettes voyage avec cette caravane légale afin d’offrir éducation et divertissement.

Masiye Camp, Matopo, Bulawayo, Zimbabwe
Email : terence@byo.masiye.com

Des idées pour encourager le développement de leaders

  • Offrir un soutien, une formation et des opportunités d’évasion pour les jeunes qui s’occupent de leurs petits frères/soeurs ou qui sont impliqués dans le développement communautaire.
  • Permettre aux jeunes qui traversent des moments difficiles de passer un certain temps auprès d’autres dans la même situation.
  • Soutenir et encourager toutes sortes de travaux et contacts avec les jeunes.
  • Voir les enfants comme des agents de changement dans leur communauté. Ils sont essentiels dans le renforcement des relations dans les foyers et les familles.
  • Comprendre que les besoins des enfants ne s’arrêtent pas aux besoins physiques et matériels.