L’élevage de petits animaux

Ferme écologique de Lindero. Photo: José Trejo Livias
Ferme écologique de Lindero. Photo: José Trejo Livias
Julio de la Cruz Torreblanca.

La Ferme écologique de Lindero (La Granja Ecológica Lindero) est un endroit magnifique, doté d’une végétation luxuriante et d’un climat favorable. On y trouve des activités productives comme l’élevage de bétail et de cochons d’Inde, l’aviculture, un restaurant et une structure d’accueil.

Élevage de cochons d’Inde

Les cochons d’Inde sont des mammifères rongeurs originaires des Andes d’Amérique du Sud. Ils furent domestiqués par les anciennes civilisations du Pérou. L’élevage de cochons d’Inde est important, car la viande est riche en protéines et pauvre en cholestérol. Le marché est vaste, car la consommation de cochon d’Inde est une pratique courante en Amérique du Sud. L’élevage est simple, pratique et facile à démarrer. Il faut un enclos de 1,5 m de long, 1 m de large et 0,5 m de hauteur pour un groupe de sept femelles et un mâle.

Nous élevons des cochons d’Inde de Type 1, à poil court et raide, près du corps. Ce sont les plus courants et c’est avec eux que nous obtenons les meilleures performances en termes de fertilité, de productivité, de rapidité de croissance et de revenu économique.   

La gestation chez les cochons d’Inde de Type 1 dure deux mois et une semaine. Il y a entre 2 à 5 petits par portée. Ils sont sevrés 15 jours après la naissance. Les femelles commencent leur cycle de reproduction à partir de trois mois, à un poids vif de 700 à 800 grammes. Le mâle est fertile à partir de trois mois et demi, à un poids vif de 750 à 950 grammes. 

Dans la Ferme écologique de Lindero, nous les nourrissons avec du maïs, du sorgho, de l’ivraie, de l’herbe à éléphant, de la luzerne et du trèfle. Les plantes fourragères sont cultivées biologiquement. Nous utilisons de l’engrais organique, comme le compost. Les excréments du cochon d’Inde sont utilisés pour fabriquer de l’engrais. La viande des cochons d’Inde de la Ferme écologique de Lindero ne contient pas de produits chimiques nuisibles pour la santé humaine, car nous réduisons le plus possible l’utilisation de médicaments. 

Aider les autres 

La ferme est visitée par les étudiants, les familles et les habitants locaux qui veulent voir les installations ainsi que les systèmes d’élevage et d’alimentation des cochons d’Inde. Les visiteurs peuvent ensuite adapter ces techniques et les mettre en pratique dans leur contexte, pour démarrer une production familiale ou une entreprise. L’élevage de cochons d’Inde peut se faire en ville aussi bien qu’en zone rurale. D’autres personnes viennent pour le restaurant de la ferme, qui sert des plats traditionnels à base de cochon d’Inde. 

Nous utilisons une partie des profits de l’élevage de cochons d’Inde pour maintenir et améliorer leur productivité. Nous utilisons le reste pour nous occuper de garçons, de filles et d’adolescents victimes d’abus sexuels, et de femmes victimes de violences domestiques, qui actuellement séjournent provisoirement dans nos structures. Un nouveau refuge est en construction et notre ferme aura un rôle important au niveau de son maintien. En même temps, les jeunes qui sont accueillis participent aux activités productives. Lorsqu’ils rentreront chez eux, ils pourront faire part à leur famille des savoir-faire qu’ils ont acquis à travers l’élevage de cochons d’Inde et d’autres activités. Ils pourront ainsi améliorer la production agricole de leur famille. 

Julio de la Cruz Torreblanca est le directeur de la Ferme écologique de Lindero. 

Paz y Esperanza-Huánuco
Dámaso Beraún No 1124
Huánuco
Pérou 

Email : pazhuanuco@pazyesperanza.org 

Merci de rédiger vos emails en espagnol.


L’élevage de petits animaux peut être fait d’une façon durable qui permet de ne pas trop solliciter les ressources naturelles. Leur viande est source de protéines, ce qui est important pour la santé. 

Pour plus de conseils sur l’élevage de cochons d’Inde et d’autres petits animaux comme les lapins et les volailles, voir Pas à Pas 10.

Cochons d’Inde de race andéenne. Photo: José Trejo Livias
Cochons d’Inde de race andéenne. Photo: José Trejo Livias