Dorothée, la vache laitière : le bétail sur les ondes

Cette vache laitière donne de neuf à quinze litres de lait par jour à un jeune couple de Zambie. Photo: BICC
Cette vache laitière donne de neuf à quinze litres de lait par jour à un jeune couple de Zambie. Photo: BICC

Le script suivant est conçu pour être une pièce radiophonique. Il discute de l’importance d’un assainissement et d’une hygiène corrects quand on travaille avec du bétail dans une laiterie. Il utilise un élément de mystère pour capter et retenir l’attention des auditeurs et il la maintient par un dialogue rapide et intelligent tout au long de la pièce.

Demandez aux personnes de votre station radio de jouer les trois rôles. Essayez de trouver des gens avec des voix distinctives de façon que vos auditeurs ne soient pas troublés par le dialogue au rythme rapide. Assurez-vous qu’elles ont répété leur rôle de façon que tout se passe bien lors de la diffusion. Vous pouvez ajouter à l’aspect théâtral en créant des effets sonores simples. Des bruits d’animaux, de pas et de portes ou grilles qui s’ouvrent et se ferment peuvent aider vos auditeurs à visualiser la ferme laitière où se déroule l’histoire.

Ce programme présente les aventures de Vicky et Eddy. Il a été adapté par Radios Rurales Internationales à partir d’un feuilleton hebdomadaire sur l’agriculture destiné aux jeunes des Amériques et produit par l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture à Costa Rica (www.iica.int). 

Personnages 

  • Vicky
  • Eddy
  • Le Fermier Sam 
  • Le présentateur

Scène un

Vicky : Hé Eddy ! Que se passe-t-il ? Tu as l’air un peu contrarié.
Eddy : Oui, je reviens de la laiterie et la vache Dorothée est malade.
Vicky : Oh ! pauvre Dorothée. Qu’est-ce qu’elle a ?
Eddy : Elle a une mastite. Je suis très inquiet.
Vicky : Je vois ça. Sait-on pourquoi elle est tombée malade ?
Eddy : Non. On m’a dit à la laiterie qu’on ne connaissait pas encore la raison.
Vicky : Ah bon, ne t’inquiète pas. Elle va aller mieux, j’en suis sûre. J’irai la voir cet après-midi et s’il y a du nouveau, je t’appellerai.
Eddy : D’accord, c’est bon.

Scène deux

Effet sonore : sonnerie de téléphone

Eddy : Allo ? 
Vicky : Allo, Eddy. C’est moi, Vicky. Tu dois venir immédiatement à la laiterie. Je pense que j’ai trouvé la cause de la maladie de Dorothée.
Eddy : Pourquoi ? Que s’est-il passé ?
Vicky : Viens me rencontrer ici et je te l’expliquerai.
Eddy : D’accord. J’arrive tout de suite.

Scène trois

Effet sonore : bruits de vaches en arrière-plan

Vicky : (en chuchotant) Par ici, par ici ...
Eddy : Vicky, que fais-tu là ? Pourquoi tant de mystère ?
Vicky : Chut ! Baisse la voix. Je ne veux pas qu’on nous entende.
Eddy : Nous allons avoir des ennuis si nous restons ici.
Vicky : Je sais, mais écoute ça. Le garçon qui trait les vaches ne s’est même pas lavé les mains avant de commencer la traite. Cela veut dire qu’il ne suit pas les procédures sanitaires correctes.
Eddy : Quel dommage ! Pas étonnant que Dorothée et les autres vaches soient malades !
Vicky : On va devoir faire quelque chose à ce sujet.
Eddy : Je pense que nous devrions nous séparer et faire une enquête un peu plus approfondie, pour voir si – je ne sais pas – si nous trouvons d’autres problèmes.
Vicky : Bonne idée. Tu jettes un coup d’œil aux alentours et moi je reste ici.
Eddy : D’accord.

Scène quatre

Vicky : Eddy, as-tu trouvé quelque chose ?
Eddy : Oui, je pense qu’il est urgent de parler au Fermier Sam pour qu’il puisse mettre en œuvre un programme d’hygiène vétérinaire avant …
Fermier Sam : (interrompant) Que faites-vous ici, les gars ? Ceci est une propriété privée.
Vicky : Hum … hum … eh bien …
Eddy : Fermier Sam, excusez-nous d’être venus sans votre permission, mais nous avons fait le tour de la laiterie et avons trouvé quelques problèmes qui mettent en danger la santé des animaux.
Fermier Sam : De quoi parlez-vous ? Veuillez vous expliquer.
Vicky : D’accord. D’abord, avez-vous entendu parler du programme d’hygiène vétérinaire ?
Fermier Sam : Je pense que oui. Mais je n’en suis pas sûr. Qu’est-ce que c’est exactement ?
Eddy : Avec le programme d’hygiène vétérinaire, vous pouvez contrôler les maladies des animaux et vous pouvez aussi les prévenir. Le programme consiste en trois parties. La première est la prévention de l’entrée de nouvelles maladies, la deuxième est l’examen et l’évaluation des maladies déjà présentes, et la dernière est l’élaboration d’une stratégie de contrôle. Allons jusqu’au box de Dorothée et nous pourrons vous en dire plus à ce sujet.

Fin de la scène en fondu

Scène cinq

Vicky : Regardez, Fermier Sam, nous pensons que la cause de la mastite de Dorothée et des autres vaches est que certains des vachers ne se lavent pas les mains avant la traite. Et ils ne désinfectent pas les pis non plus.
Fermier Sam : Oui, c’est possible, parce qu’un de mes fils vient juste de commencer à faire la traite – il ne l’avait jamais faite avant. Je vais lui parler et lui expliquer pourquoi il est si important de rester propre quand on travaille avec des vaches.
Eddy : Fermier Sam, comme vous le savez, si vous ne suivez pas un programme d’hygiène vétérinaire, d’autres maladies pourraient survenir.
Fermier Sam : D’accord, mais vous ne m’avez pas encore parlé des autres problèmes que vous avez trouvés à la ferme.
Eddy : Pour commencer, la clôture qui sépare votre propriété de celle du voisin est en mauvais état. Vous devriez la réparer dès que possible de façon que les vaches du voisin n’entrent pas en contact avec les vôtres. Par ailleurs, l’un de vos chiens traînait autour de l’enclos des vaches. Aucun autre animal ne devrait y aller, seulement les vaches.
Fermier Sam : (irrité) Le chien est probablement entré par le même chemin que vous, non ?
Vicky : Eh bien, oui, mais là n’est pas le problème. Je voulais vous demander ce que vous faites avec le nouveau bétail qui arrive à la laiterie.
Fermier Sam : Quand de nouvelles vaches arrivent ici, à la ferme, je les tiens à l’écart des autres pendant au moins 28 jours. Par ailleurs, j’appelle le vétérinaire et il fait plusieurs analyses de sang pour évaluer leur état de santé. Après cela, je les laisse se mélanger au reste des animaux.
Eddy : C’est excellent – vous prenez les mesures appropriées. La partie suivante du programme d’hygiène vétérinaire est la détermination des maladies animales qui existent déjà à la ferme. Essayez de découvrir quels animaux sont malades et la cause de leur maladie. Ensuite, vous pouvez essayer d’éliminer la maladie, soit par des vaccins, soit par un traitement chimique.
Fermier Sam : Je veux vous dire, Eddy et Vicky, que vous avez fait un excellent travail de recherche. Je n’avais jamais réalisé que mes animaux étaient exposés à tant de risques. À partir de maintenant, je ferai plus attention et je mettrai en pratique ce fameux « programme d’hygiène vétérinaire » !
Passez de la musique pendant que le présentateur parle.
Le présentateur : Rappelez-vous qu’il y a trois parties dans le programme d’hygiène vétérinaire. La première est la prévention de l’entrée de nouvelles maladies dans votre ferme, la deuxième est l’examen et l’évaluation des maladies déjà présentes, et la dernière est l’élaboration d’une stratégie de contrôle.

Arrêtez la musique.



Radios Rurales Internationales 

Radios Rurales Internationales est un organisme caritatif canadien qui travaille avec plus de 400 diffuseurs radio dans 38 pays africains pour combattre la pauvreté et l’insécurité alimentaire. Il soutient les diffuseurs radio africains pour répondre aux besoins des petits exploitants agricoles et de leur famille dans les communautés rurales.

Il met au point des scripts radiophoniques et des modules d’information destinés à être partagés avec les diffuseurs africains. Il offre également un service hebdomadaire d’information électronique (http://hebdo.farmradio.org) et une communauté spéciale en ligne pour les diffuseurs radio appelée Barza – en anglais seulement (http://www.barzaradio.com/). Ces derniers, à leur tour, utilisent ces ressources pour approfondir, produire et présenter des programmes pertinents et engageants pour leur public composé de millions d’agriculteurs. Avec les stations radio partenaires, ils délivrent des campagnes et programmes radiophoniques spéciaux qui ont un impact spécifique sur les défis affrontés par le développement, comme l’érosion du sol ou la flétrissure bactérienne de la banane. 

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter le site : www.farmradio.org ou contacter l’organisme en écrivant à :

Radios Rurales Internationales, 1404 Scott Street, Ottawa, Ontario, Canada, K1Y 4M8 ou en leur envoyant un courriel à : info@farmradio.org 



Comment écrire vos propres scripts ou pièces radiophoniques 

Si vous souhaitez écrire vos propres scripts ou pièces radiophoniques pour votre communauté, vous voudrez peut-être apprendre des leçons tirées de l’expérience de Radios Rurales Internationales:

  • Forcez l’attention Tout le monde aime une histoire et nous aimons tous écouter ce qui se passe dans la vie des autres. Les pièces radiophoniques peuvent être très efficaces pour forcer l’attention. Toutefois, nous reconnaissons que leur production peut exiger beaucoup de temps et d’argent, nous écrivons donc les scripts dans toute une variété de formats comprenant des entretiens, des discussions en groupe et des histoires racontées. 
  • Parlez au cœur aussi bien qu’à la tête Nous écrivons pour transmettre des messages de développement social et pour changer le comportement des gens. Dans nos scripts, les messages font appel à l’intelligence des gens. Mais, pour obtenir un impact durable, ils doivent aussi toucher leurs émotions. Nous essayons d’éviter le langage technique et le ton « du maître s’adressant à un élève ». Au lieu de cela, nous écrivons d’une manière qui laisse l’auditeur se placer dans l’histoire.
  • Appelez à l’action Nous écrivons pour la radio afin que les gens écoutent. Mais nous écrivons aussi pour que les gens prennent des mesures. Nous essayons de présenter des exemples pratiques qui ont été profitables pour un agriculteur, une famille rurale ou toute une communauté, de telle sorte que d’autres puissent tirer les leçons de leurs expériences et copier leur réussite.