Les objectifs et résultats espérés

La justice est l’une des caractéristiques de Dieu. La vie de chaque personne lui est très chère. Ces préoccupations ressortent à travers la Bible qui nous dit aussi comment Dieu a envoyé son fils Jésus pour établir la justice. En tant que chrétiens, nous devons partager cette passion pour la justice. Les lois de Dieu sont immuables. Elles ont été créées pour garantir la liberté et la justice envers chaque personne, quelle que soit sa culture ou sa situation. Les églises doivent partager le souci de Dieu pour les personnes pauvres et celles opprimées. Ce guide commence par une compréhension de l’enseignement de la Bible et l’appel qui nous est fait, de nous attaquer à l’injustice, tout particulièrement lorsqu’elle touche des personnes pauvres et vulnérables.

En tant que chrétiens, nous devrions être motivés par l’amour plutôt que par la loi. Dieu nous demande de rechercher activement la justice et de défendre les droits des autres, tout en acceptant peut-être en même temps, l’injustice portée contre nous. Ce guide vise à aider les gens à connaître leurs droits et à discuter des manières de les promouvoir dans différentes situations locales. Chaque sujet comprend des références bibliques qui nous aident à comprendre la compassion de Dieu et sa passion pour la justice. Les lois humaines sont rarement parfaites, elles changent et sont améliorées sans cesse. Ce guide peut nous aider à comprendre comment nous attaquer aux lois injustes, à nous familiariser avec nos droits et à promouvoir ainsi qu’à défendre les droits des autres. 

La Déclaration universelle des Droits de l’Homme

A la suite des atrocités de la seconde guerre mondiale et tout particulièrement la mort de six millions de juifs dans les camps de prisonniers, les gouvernements du monde entier ont voulu s’assurer que ceci ne se reproduise plus. Ils ont donc convenu que chaque personne a des droits qui devraient toujours être respectés et des responsabilités envers les autres. Ces droits et responsabilités ont été décrits dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme et proclamés par l’Organisation des Nations Unies (ONU), le 10 décembre 1948. Les gouvernements ont promis qu’ils feraient connaître ces droits à leurs citoyens, les protéger et les promouvoir.

Cette Déclaration a depuis été appelée le secret le mieux gardé sur terre. Peu de gens savent ce qu’elle contient et encore moins en ont vu un exemplaire. Non seulement les gouvernements n’ont pas diffusé cette Déclaration mais certains sont allés jusqu’à faire valoir qu’elle n’avait aucune pertinence pour leur pays, culture ou situation politique.

Depuis lors, il y a eu de nombreux accords sur les droits humains mais cette Déclaration reste la norme de référence. Cependant, malgré tous ces accords, la moitié de tous les pays du monde continuent d’emprisonner des gens pour leurs croyances religieuses, politiques ou sociales ou encore leur race, genre, ou origine ethnique. Un tiers des gouvernements du monde entier torture leurs prisonniers.

Les accords sur les droits humains offrent aux gens ordinaires une base pour demander aux gouvernements de rendre des comptes sur la manière dont ils traitent leur population et pour soutenir le travail de milliers de défenseurs des droits humains tout autour du monde. La Déclaration universelle de l’ONU et d’autres documents peuvent servir de base pour défier les décideurs et faire pression sur les gouvernements, afin de garantir que les lois avantagent les personnes pauvres. Ils peuvent servir de base pour des attaques juridiques lorsque les droits humains ont été ignorés. Certaines situations peuvent être transformées par des actions communautaires. Pour un certain nombre d’entre elles, il faudra un plaidoyer pour encourager le changement dans les politiques et la législation nationale.

Certaines situations sont si épouvantables que des actions internationales de plaidoyer bien coordonnées sont nécessaires. Les questions de discussion cherchent à faire ressortir ces différents niveaux. Ce guide présente un certain nombre de situations courantes d’injustice, basées sur la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Il peut en exister nombre d’autres, localement pertinentes.

Objectifs

  • Accroître la compréhension de ce que Dieu désire vraiment, en matière de justice, par des études bibliques, des réflexions et des discussions
  • Accroître la sensibilisation des leaders de l’église et de la communauté sur leurs capacités à encourager une réponse communautaire positive envers l’injustice
  • Développer une compréhension des droits humains et du contenu de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de l’ONU
  • Amener les membres des groupes communautaires et de l’église à mieux comprendre le processus de plaidoyer pour la défense des droits humains au nom de, ou avec les personnes souffrant d’injustice
  • Amener les membres des groupes communautaires et de l’église à acquérir de l’assurance pour se dresser contre la corruption et les abus de pouvoir.

Résultats escomptés

  • Les leaders de l’église enseignent à leurs membres et à d’autres personnes, l’amour de Dieu pour la justice
  • Les leaders de la communauté et de l’église mettent au point une réponse communautaire positive aux problèmes d’injustice dans leur zone au niveau local, régional ou national
  • Les leaders de la communauté et de l’église facilitent des groupes afin qu’ils travaillent ensemble, pour soulever auprès des autorités les problèmes d’abus des droits humains dans leur communauté
  • Les membres des groupes communautaires et de l’église pratiquent le plaidoyer au nom des personnes de leur communauté qui ont souffert d’injustice
  • Les membres des groupes communautaires et de l’église acquièrent de l’assurance pour s’exprimer et agir contre la corruption ainsi que les abus de pouvoir.