R23 Les droits spéciaux des enfants

La Bible souligne l’intérêt particulier de Dieu pour les enfants. Nous avons la responsabilité de nous occuper des enfants et de les protéger afin qu’ils puissent utiliser pleinement les talents que Dieu leur a donnés.

La Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE), signée par les Nations Unies en 1989, a été un succès historique dans la reconnaissance des droits particuliers des enfants. Cette convention a été approuvée dans tous les pays (sauf les Etats-Unis et la Somalie). Elle comprend les droits suivants :

  • Il faut répondre aux droits essentiels des enfants en matière de foyer, de nourriture et de santé.
  • Il faut encourager le développement des enfants. Ils ont droit au jeu, à l’éducation, à la curiosité, à l’information, à la liberté de pensée et de religion. 
  • Les enfants ont le droit d’être protégés de toute forme d’abus, mauvais traitement, torture, exploitation sexuelle, participation dans des conflits armés, main d’oeuvre infantile et discrimination.
  • Les enfants ont le droit de participer aux décisions qui touchent leur communauté et eux-mêmes. Chacun d’entre nous a la responsabilité de garantir que ces droits soient respectés pour tous les enfants. 

Discussion 
  • Lisez Matthieu 18:1-6. Les disciples voulaient savoir qui serait le plus grand dans le Royaume des cieux. Jésus leur a répondu en introduisant un enfant dans leur conversation.
  • Quelle valeur Jésus donne-t-il aux enfants ?
  • Lisez Matthieu 18:10-14. Dans le verset 10, Jésus souligne l’importance de la valeur des enfants. Il utilise ensuite une parabole sur les bergers pour expliquer sa réponse. Il discute du travail des bergers qui s’occupent de leurs moutons 24 heures sur 24 et par tous les temps. Qui sont ces moutons ? (Voir Jean 10:16.) Quelles sont leurs caractéristiques ?
  • Que fait le berger dans le verset 12 ? Pourquoi fait-il cela ?
  • Quelle est la réaction du berger lorsqu’il trouve le mouton dans le verset 13 ?
  • Que désire nous enseigner Jésus à travers cette parabole ? Quelle est la volonté de Dieu pour chacun de ces tout petits ? Dans notre société, existe-t-il des enfants qui se sentent « perdus » ? Quelles actions pratiques devrions-nous démarrer pour accomplir sa volonté ?
  • Comment notre gouvernement garantit-il qu’on n’abuse pas des enfants (par exemple, comme ouvrier ou soldat) ? Existe-t-il d’autres moyens que le gouvernement pourrait utiliser pour garantir une plus grande protection ?
  • Dans notre région, tous les enfants ont-ils l’opportunité de fréquenter l’école primaire ? Si non, comment pourrions-nous plaidoyer auprès du gouvernement pour garantir une éducation pour tous ?

Articles 25, 26 de la Convention relative aux Droits de l’Enfant des Nations Unies