Un nouveau départ à l’extérieur

Pas à Pas 104 - La prison

Pas à Pas 104 présente des conseils pratiques pour s'impliquer dans le ministère des prisons et s'occuper d'anciens délinquants.

Un nouveau départ à l’extérieur

Lorsque les détenus sont libérés à la fin de leur peine, commencer une nouvelle vie à l’extérieur des portes de la prison peut s’avérer extrêmement difficile. Bon nombre d’anciens détenus ont besoin d’aide pour trouver un logement sûr et un moyen de gagner leur vie. Il est également important qu’ils soient soutenus et encouragés pour pouvoir se réinsérer (réintégrer la société) et mener une vie à l’abri de la délinquance.

De nombreux détenus doivent apprendre à gagner leur vie à leur sortie de prison. Photo : Fraternité des prisons du Cambodge
De nombreux détenus doivent apprendre à gagner leur vie à leur sortie de prison. Photo : Fraternité des prisons du Cambodge

En 2004, à l’invitation du gouvernement, la Fraternité des prisons du Cambodge (FPC) a créé le premier service de réinsertion pour détenus au Cambodge. Voici les principales composantes de ce service :

1 – Préparation en vue de la sortie de prison

Avant que les détenus soient libérés, nous travaillons avec eux individuellement et en groupe pour les aider à aborder les problèmes qui les ont conduits en prison, et à planifier leur avenir. Nous commençons à travailler avec les détenus sur leurs projets d’avenir 6 à 12 mois avant leur libération. Dans la mesure du possible, des travailleurs sociaux rendent visite aux familles pour les aider à se préparer à leur nouvelle vie de famille une fois réunis. Nous contactons également les Églises à proximité de la famille pour qu’elles assurent un suivi et les encouragent.

2 – Soutien au moment de la sortie de prison 

Il s’agit d’un aspect essentiel du programme. Auparavant, on laissait les détenus à la porte de la prison, sans rien. Ils se trouvaient généralement à des kilomètres de la ville la plus proche et étaient souvent en très mauvaise santé ; le risque de récidive dans le seul but de survivre était donc élevé. FPC travaille en partenariat avec les Églises locales pour fournir aux anciens détenus l’aide dont ils ont besoin au moment de leur libération, comme de la nourriture et un billet pour leur trajet de retour. Au besoin, les Églises peuvent les loger à court terme, le temps qu’ils retombent sur leurs pieds. Elles fournissent également aux anciens détenus un kit de provisions à emporter, pour qu’ils aient quelque chose à apporter à leur famille.

3 – Aide aux familles

L’acte criminel et la détention représentent une lourde charge financière pour les familles de détenus. Ainsi, les personnes qui sortent de prison retrouvent souvent une situation familiale plus dégradée qu’avant leur départ. FPC identifie les familles dans le besoin quelques mois avant la libération du détenu. Nous nous occupons d’abord des réparations à faire dans le logement, de l’aide à la scolarité et des soins médicaux. Nous aidons ensuite les familles à trouver des moyens d’améliorer leur situation économique à plus long terme.

4 – Suivi et soutien communautaire

Lorsqu’une personne rentre chez elle, nos travailleurs sociaux continuent à faire des visites de suivi pendant un maximum de trois ans après sa sortie de prison, et fournissent tout le soutien nécessaire pour assurer une réinsertion à long terme. Ils rendent visite aux anciens détenus au moins une fois tous les trois mois. FPC organise également des réunions où les anciens détenus peuvent échanger des idées sur la façon de réussir sortie de prison.

5 – Appui à la création de revenus 

Un aspect essentiel de la réinsertion consiste à générer un revenu. FPC dispense des formations professionnelles et peut fournir aux anciens détenus une aide financière pour les aider à créer une petite entreprise. Des formations professionnelles et des cours d’alphabétisation sont proposés pendant la détention. Les détenus peuvent prendre des cours de couture, de coiffure, de mécanique automobile, d’informatique ou d’agriculture, par exemple.

« Quand nous nous sommes retrouvées en prison, nous avons perdu les opportunités que nous offrait la vie », explique une participante à la formation en couture. « Mais grâce à FPC qui nous a aidées à acquérir des compétences et à faire des projets, et qui nous a encouragées et motivées, nous vivons désormais dans la joie et l’espoir. »

Des vies restaurées

Nous croyons que nous avons créé un excellent modèle pour la réintégration des détenus au Cambodge. Bon nombre des anciens détenus avec lesquels nous avons travaillé se sentent aujourd’hui restaurés et responsabilisés. Ils vivent désormais en harmonie avec leur famille et sont en mesure de générer un revenu.


Question pour la discussion

Comment votre Église ou votre organisation pourrait-elle entreprendre l’une de ces cinq actions pratiques ?



Avec tous nos remerciements au personnel de la Fraternité des prisons Cambodge pour nous avoir aidés à compiler cet article.

Site internet : www.pfcambodia.org 
Email : director@pfcambodia.org