Travail auprès des survivantes

La violence sexuelle et basée sur le genre (VSBG) est une épidémie mondiale qui touche environ une femme sur trois d'après l'Organisation mondiale de la Santé, sans distinction de statut social, d'appartenance ethnique ou d'âge. Bien souvent, ces femmes et ces filles sont stigmatisées et tenues responsables des violences qu'elles subissent.

Nous les accompagnons dans un processus de restauration en leur donnant la possibilité de parler de ce qu'elles ont subi et de leurs besoins, et de faire part de leur expérience collective avec les personnes en position de pouvoir et d'autorité, dans le but d'induire un changement. Notre objectif est de travailler efficacement avec les communautés religieuses et de transformer les normes sociales pour réduire les VSBG. Nous nous employons également à faire évoluer positivement les attitudes envers les survivantes.

Le chemin de la guérison

Nous le faisons au moyen d'un processus que nous appelons Le chemin de la guérison. Celui-ci permet aux survivantes de VSBG de parler de ce qui leur est arrivé au sein de groupes de soutien par les pairs sans être stigmatisées, et de dénoncer les abus qu'elles ont subis. Dans cette section, vous trouverez des rapports de recherches que nous avons menées en écoutant des survivantes de VSBG dans différents pays, dont la République démocratique du Congo, le Myanmar et la Colombie.

Nos rapports de recherche

Avertissement: Sachez que certains des témoignages décrivent des actes de violence sexuelle en détail et sont donc susceptibles de heurter la sensibilité de certains lecteurs.

Are we listening to survivors front coverAre we listening to survivors? (Écoutons-nous les survivantes ?) (PDF 1.2 MB) (en anglais)
Ce rapport résume les principaux thèmes issus de nos recherches qualitatives de base auprès de survivantes de violences sexuelles, menées entre 2013 et 2016 en République démocratique du Congo, en République centrafricaine, en Afrique du Sud, au Burundi, au Myanmar et en Colombie.

Silent no more report cover

Fini le silence ! (PDF 1.4 MB) 
Basé sur une recherche au Libéria, au Rwanda, au Burundi et en République démocratique du Congo (RDC), ce rapport présente de quelle façon les Églises ont perpétué une culture du silence autour de la violence sexuelle et n’ont pour la plupart pas proposé de réponse à la crise, voire en ont aggravé les conséquences en renforçant la stigmatisation et la discrimination endurées par les survivantes. Ce rapport appelle toutes les Églises à rendre des comptes et à agir, et souligne la nécessité que l'Église écoute le vécu et l'avis des personnes directement touchées par les VSBG, mais aussi inscrive la prise en charge des survivantes au cœur de sa réponse.
Ce rapport est également disponible en anglais (PDF 2.3 MB)

Une série de rapports axés sur l'écoute de l'expérience et des besoins des survivantes de violences sexuelles et basées sur le genre dans différents pays.

South Africa K Natal Report cover

Breaking the silence (Briser le silence), KwaZulu Natal, South Africa (Synthèse) (PDF 1.6 MB) (en anglais)



Burundi report 2 cover

Breaking the silence (Briser le silence) - Burundi (Rapport intégral) (PDF 400 KB) (en anglais)



Falling on deaf ears front cover

Falling on deaf ears (Parler dans le vide) – État du Plateau, Nigeria (PDF 1.4 MB) (en anglais)



Si j'en parle, ça changera quelque chose ? – République démocratique du Congo  (PDF 462 KB)
Ce rapport est également disponible en anglais (PDF 450 KB)


Lifting our voices report cover

Lifting our voices, building hope (Élever nos voix et susciter l'espoir) – Colombie (PDF 572 KB) 
Ce rapport est également disponible en espagnol (PDF 582 KB)


Faire entendre nos voix – République centrafricaine

Faire entendre nos voix – République centrafricaine (PDF 672 KB)
Ce rapport est également disponible en anglais (PDF 670 KB)



Our Daughters’ voices (La voix de nos filles) – Myanmar (PDF 446 KB) (en anglais)
Ce rapport est également disponible dans la langue du Myanmar (PDF 12.4 MB)


South Africa W Cape Exec report

Waiting to speak (Quand pourrai-je m'exprimer ?) – Cap-occidental, Afrique du Sud (Synthèse) (PDF 316 KB)