Passer au consentement sur les cookies
Membres d’un groupe d’entraide qui remettent leurs économies à la responsable de groupe lors d’une reunion hebdomadaire. Photo : Cally Spittle/Tearfund

De : Mobiliser les ressources locales – Pas à Pas 93

Tirer le meilleur parti de ce que nous avons, le partager et le multiplier

pdf de l'article (PDF 172 KB)

Travailler en partenariat avec les décideurs locaux est un moyen de mobiliser des ressources. L’administration locale a souvent un budget à dépenser au niveau local et les communautés peuvent souhaiter avoir leur mot à dire sur la manière dont l’argent est dépensé. Voici quelques conseils pour l’organisation d’une rencontre avec un décideur. 

Il peut s’agir d’un représentant local du gouvernement, d’un chef d’entreprise ou d’un chef religieux. Il est souhaitable de développer avec eux une relation qui nous permette de leur faire part de nos requêtes, mais aussi de les encourager et de les soutenir.

Avant la rencontre

Réfléchissez à la personne que vous allez rencontrer

Prévoyez qui vous accompagnera à la rencontre

  • Veillez à ce que ces personnes représentent la communauté. Envisagez de prendre quelqu’un qui est directement concerné par la mesure que vous demandez et qui est capable d’en parler clairement.
  • D’autres groupes locaux ont-ils les mêmes questions ? Si oui, envisagez de les inviter à la rencontre.

Organisez la rencontre

  • Contactez le décideur pour prendre rendez-vous. Dans la mesure du possible, demandez à quelqu’un qu’il connaît de vous présenter.
  • Si vous ne pouvez pas le contacter directement, écrivez-lui une courte lettre officielle pour solliciter une rencontre.
  • Confirmez la date et l’heure de la rencontre, et demandez une confirmation par écrit. La veille, téléphonez ou présentez-vous au bureau concerné pour faire savoir au décideur que vous vous réjouissez de cette rencontre et pour vous assurer qu’il vous attend au moment convenu.

Planifiez la façon dont vous présenterez vos requêtes lors de la rencontre

  • Si vous êtes plusieurs, déterminez à l’avance qui dira quoi (par exemple, qui prendra la parole en premier et qui se chargera du message principal) et qui prendra des notes.
  • Décidez au préalable ce que vous allez demander au décideur. Par exemple, allez-vous lui demander d’examiner la situation ? Ou de transmettre vos requêtes à quelqu’un d’autre ?
  • Assurez-vous de demander quelque chose que le décideur (ou le ministère qu’il représente) est en mesure de pouvoir faire.
  • Réfléchissez aux arguments que le décideur trouvera convaincants et soyez prêts à les utiliser.
  • À quelles questions vous attendez-vous de sa part ? Veillez à préparer vos réponses à d’éventuelles questions.

Logistique

  • Si vous comptez y aller à plusieurs, prévoyez de vous voir à l’avance pour planifier la façon dont vous allez présenter vos requêtes.
  • Si cela s’y prête, préparez des supports à amener (documents pour la discussion, pétitions à présenter, etc.). Assurez-vous que les points principaux sont clairement présentés.
  • Essayez de savoir de combien de temps vous allez disposer et prévoyez comment vous pourrez rapidement conclure si la rencontre est écourtée.
  • Prévoyez suffisamment de temps pour vous rendre sur place afin de ne pas être en retard.

Pendant la rencontre

 

Présentations

  • Veillez à ce que tout le monde soit présenté. Résumez ce qui s’est passé lors des réunions précédentes, le cas échéant.
  • Expliquez pourquoi vous vous réunissez et mettez-vous d’accord sur la façon de procéder.
  • Demandez à quelqu’un de prendre des notes et de recueillir les coordonnées de toutes les personnes présentes (veillez à ce que tout le monde soit d’accord sur la façon dont les coordonnées seront transmises).

Gardez le cap

  • Vous devez avoir un objectif clair et réalisable.
  • Vous devez maîtriser les points principaux et présenter vos requêtes ou vos préoccupations clairement.
  • Si vous ne comprenez pas ce dit le décideur, posez-lui des questions.
  • Abordez en premier vos principales préoccupations et laissez les questions secondaires pour la fin.
  • Faites tout pour instaurer la confiance. Dans la mesure du possible, faites des commentaires encourageants. Évitez d’accuser ou de critiquer le décideur. Essayez de le considérer comme un partenaire ou un ami, plutôt qu’un ennemi.
  • Soyez toujours respectueux, même si la rencontre se passe mal et que le décideur est négatif ou peu coopératif.
  • Résumez régulièrement la progression de la discussion et à la fin, dites ce qui a été convenu.

Après la rencontre

Adapté de la deuxième édition à venir du Guide du plaidoyer de Tearfund (ROOTS 1 et 2), de Joanna Watson.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.