Communauté

Pas à Pas 102 - Santé et foi

Contient des conseils en matière de premiers secours, des témoignages d'agents de santé et une étude biblique sur la guérison.

COMMUNAUTÉ

QUAND LES ÉGLISES RÉDUISENT LA STIGMATISATION LIÉE AU VIH

Au Malawi, les personnes vivant avec le VIH sont encore très souvent victimes de stigmatisation. Les gens ont donc peur de faire un test de dépistage du VIH, de se faire soigner et d’obtenir du soutien.

Livingstonia Synod AIDS Programme (LISAP) réunit les Églises locales autour des questions liées au VIH et au sida dans nos communautés. Une de nos priorités majeures consiste à réduire la stigmatisation et la discrimination. Nous le faisons en partageant des informations détaillées dans les Églises et les communautés sur le VIH et le sida, et en parlant des conséquences négatives de la stigmatisation. Nous nous efforçons de créer un environnement où les gens peuvent discuter ouvertement de sujets « tabous ». Nous constituons également des groupes de soutien par les pairs gérés par des personnes séropositives, pour d’autres personnes qui vivent avec le VIH. Le pasteur et les anciens soutiennent ces groupes. Nous veillons également à ce que les personnes vivant avec le VIH assument certaines fonctions dans l’Église qui leur permettent d’enseigner, de prêcher et de guider d’autres personnes, dans la mesure où elles ont ces compétences. Elles font partie du corps du Christ et ont de l’importance aux yeux de Dieu. 

LISAP, Malawi 

Photo : Jim Loring/Tearfund
Photo : Jim Loring/Tearfund

Problèmes épineux 

Question : « De nombreuses Églises et ONG gèrent des programmes alimentaires dans le cadre desquels elles distribuent de la nourriture. Comment pouvons-nous donner aux communautés les moyens de prendre elles aussi soin de la santé et des besoins nutritionnels de leurs enfants ? Pouvez-vous me donner des
exemples ? » (Bing Roncesvalles, Philippines)

Réponse : Les problèmes de santé, la malnutrition et la pauvreté sont étroitement liés. Des distributions alimentaires peuvent être effectuées pour diverses raisons. Il peut par exemple y avoir une pénurie de nourriture dans un district, ou bien les gens peuvent être trop pauvres pour acheter suffisamment de nourriture ou les bons aliments. La première étape consiste donc à chercher à comprendre le problème et ses causes. Vous pourrez alors trouver des solutions appropriées et durables.

Le manque de nourriture dans une région agricole peut être dû à la destruction des récoltes. Dans ce cas, vous pouvez discuter avec la communauté pour savoir comment aider les agriculteurs à renforcer leur résilience face aux conditions climatiques extrêmes, et à améliorer le rendement des récoltes. Si le problème est plutôt la pauvreté urbaine, vous devrez peut-être réfléchir à la façon de générer des revenus et de créer de petites entreprises. Si le problème ne touche qu’une seule catégorie de personnes, comme par exemple les problèmes de croissance chez les enfants de moins de deux ans, il conviendra alors de déterminer les raisons de ces retards de croissance. Ces causes peuvent inclure de fréquentes maladies dues à l’insalubrité de l’environnement, ou de mauvaises pratiques d’allaitement et de sevrage. Dans ce cas, vous pouvez concentrer vos efforts sur des activités comme le lavage des mains, ou la sensibilisation des familles à l’alimentation des nourrissons.  

Ceci dit, en cas de catastrophe ou de famine, il est nécessaire à la fois de distribuer de la nourriture et d’apprendre à la population à se préparer à de futures catastrophes (et à les éviter). Mais un programme alimentaire ne doit être qu’un « pansement provisoire », car il ne résout pas le problème de fond.

Réponse apportée par Dr Ann Ashworth, professeure honoraire en nutrition communautaire à la London School of Hygiene and Tropical Medicine. E-mail : Ann.Hill@lshtm.ac.uk 

Envoyez-nous vos problèmes épineux en nous écrivant aux adresses ci-dessous.  


Veuillez écrire à : The Editor, Footsteps, 100 Church Road, Teddington, TW11 8QE, Royaume-Uni

publications@tearfund.org

www.facebook.com/tearfundlearn

www.twitter.com/tearfundlearn