Étude biblique: Le petit déjeuner du Seigneur

Le tilapia est ausi connu sous le nom de poisson de Saint Pierre. Dans cette étude, nous considérons le disciple Pierre.

Quand Jésus est entré pour la première fois dans sa vie (Jean 1:40-42), Pierre était pêcheur, rude et dur et plein de ressentiment envers la domination romaine sur Israël. Cela a été vraiment courageux de la part de Pierre d’abandonner ses bateaux, ses filets et sa pêche pour suivre Jésus. Il comprenait que le risque en valait la peine et était prêt à se battre contre les Romains. Sans doute, était-il surpris de voir que Jésus n’était pas prêt à se battre, mais il acceptait le fait que les gens devaient se repentir et se tourner humblement vers Dieu afin que le peuple d’Israël redevienne le peuple élu de Dieu. Il réagit vivement quand Jésus lui parla de souffrance et de mort à venir. Cela lui semblait exagéré (Matthieu 16:21-23).

Puis il y eut la crucifixion. Tout ce qu’avait cru Pierre, et tout ce pourquoi il avait vécu s’écroulait. Il nia trois fois ses relations avec Jésus (Jean 18:17,25-27). Il pleura amèrement d’avoir perdu Jésus et d’avoir perdu trois ans de sa vie à l’écouter. Puis à sa grande stupéfaction, Jésus revint à la vie et apparut à ses disciples (Jean 20:19-21). Ses espoirs furent ravivés jusqu’au moment où Jésus leur dit: «Comme mon Père m’a envoyé, je vous envoie.» En disant cela, Jésus énonçait clairement qu’il n’y aurait pas d’avenir glorieux sur terre pour ses disciples, pas de victoire sur les Romains, pas de trônes, pas de couronnes. Ils devaient continuer à vivre et à travailler comme Jésus l’avait fait, affrontant le rejet, la pauvreté, la persécution et peut-être la mort.

Lisez Jean chapitre 21 v1-17. Pierre était confus. Il avait besoin de temps pour réfléchir. Il dit aux autres qu’il allait pêcher et ils se joignirent à lui. Pour Pierre, cette nuit de pêche fut une nuit de tentation: une chance unique pour lui de s’éloigner de Jésus. Il croyait que son vieux savoir-faire de pêcheur lui reviendrait. Peut-être pourrait-il recommencer sa vie de pêcheur.

Mais cette nuit-là, ils ne prirent rien… Rien jusqu’à ce qu’un homme sur le rivage leur dise de jeter leurs filets de l’autre côté. Une énorme prise de 153 gros poissons suivit et les filets faillirent se rompre! Quelle prise! Mais Pierre savait que cette pêche n’était pas la sienne, mais bien celle de Jésus. Alors qu’ils rejoignaient Jésus pour le petit déjeuner, l’instant de vérité pour Pierre était arrivé.

Jésus lui demanda: «M’aimes-tu plus qu’eux?» Certains pensèrent que Jésus demandait à Pierre s’il l’aimait plus que ne le faisaient les autres, ou bien s’il l’aimait lui plus qu’il n’aimait ses amis? Mais si nous pensons à la plage, à l’énorme tas de poissons, je suis sûr que Jésus demandait en fait à Pierre ce qui venait en premier dans sa vie: ses talents et sa fierté de pêcheur ou son amour envers Jésus? Ce qui pouvait vouloir dire abandonner la pêche et vivre une vie au service du Seigneur.

A discuter:

  • Quelles sortes de choix difficiles avez-vous faits en choisissant de suivre Jésus?
  • Vous a-t-il été nécessaire de mettre certaines choses de côté?
  • Remettez-vous encore à plus tard certaines décisions concernant des choses que vous devez régler dans votre relation avec Jésus?

Jésus choisissait le petit matin pour offrir certaines prières de très grande importance dans sa vie. Il est prêt à nous rencontrer si nous mettons de côté du temps pour renouveler notre foi quotidiennement à l’heure du «petit déjeuner du Seigneur». Prenez-vous le temps de le rencontrer chaque matin avant de vous lancer dans votre journée de travail?

par le Docteur Paul Brand. Condensé d’un chapitre du livre du docteur Brand, The Forever Feast. Texte et illustration utilisés avec la permission de Servant Publications.