Le débat sur la population

Les enfants sont une bénédiction La Bible nous l’enseigne.Les enfants doivent être les bienvenus dans notre monde et nous devons célébrer leur arrivée. Dieu nous a fait à son image et chacun doit recevoir respect et dignité. Pourtant, nombreux sont ceux aujourd’hui qui ne considèrent pas leur vie comme une bénédiction mais plutôt comme une tragédie. Beaucoup vivent dans une extrême pauvreté ou dans les rues, comme l’un de ces millions de «gamins de la rue» non désirés; et il se peut qu’ils meurent de maladies qu’il est possible d’éviter.

Dieu est juste et se préoccupe en particulier des gens pauvres, faibles et sans pouvoir. Il désire que les personnes vivent une harmonie durable entre eux, avec la terre et les autres ressources, et en paix avec Lui. Dieu est un créateur généreux et il souhaite que chacun ait des ressources suffisantes apportant sécurité et espoir.

Le développement économique Nous devons travailler ensemble pour améliorer l’avenir des gens dans leur communauté. Ceci veut dire travailler pour créer des emplois, avoir accès à des crédits, améliorer le logement, l’éducation et les services de santé. La justice pour les pauvres est au coeur des oeuvres de Tearfund.

L’éducation des femmes L’éducation des femmes et des jeunes filles est un des thèmes principaux de nos discussions sur la population. Dans de nombreuses cultures la décision d’avoir des enfants est imposée aux femmes. Là où il y a une forte préférence pour les garçons, les filles sont souvent considérées comme inférieures. Dans certains cas, si l’on découvre à l’aide d’un scanner qu’un foetus est féminin, on pratiquera un avortement. Dans les pays qui ont un système où «la dot» est importante, les filles sont considérées comme une charge pour la famille. L’accès à l’école et au travail est vital pour que les femmes puissent aussi contribuer au bienêtre de la famille et de la communauté.

La vie familiale Des mariages et des familles solides forment les fondements de communautés fortes. Le mariage est un engagement permanent et une relation fidèle avec l’autre pour toute la vie. Des hommes et des femmes se sentant ainsi en sécurité peuvent prendre ensemble des décisions qui les engagent pour la vie, y compris celle d’avoir des enfants. Il est tragique de voir des mariages malheureux quand l’un ou l’autre des partenaires est devenu violent ou oppressif. Hommes et femmes ont besoin d’être préparés avant de s’engager dans le mariage et aussi d’apprendre à aimer et à respecter l’autre. Il est très important pour les hommes d’apprendre, dès leur plus jeune âge, que les hommes et les femmes sont égaux devant Dieu et que les décisions qui les touchent l’un comme l’autre doivent être prises ensemble.

La responsabilité parentale Dans cette relation parentale, l’espacement des naissances est important si l’on souhaite que la mère et l’enfant soient tous deux en bonne santé et épanouis. Il appartient au couple de décider combien d’enfants il désire. Tearfund est contre les programmes de contrôle de population ou les programmes agressifs de contraception qui retirent aux familles leur droit de décision. Cependant, la fertilité, bénédiction divine, ne veut pas dire que nous ayons nécessairement un nombre illimité d’enfants. Les couples mariés qui souhaitent limiter la taille de leur famille par l’utilisation de contraceptifs ou d’autres méthodes naturelles ou traditionnelles devraient pouvoir considérer ces décisions comme partie intégrante de la gestion de leur vie. Les décisions concernant la méthode de contraception à choisir doivent être entièrement laissées aux personnes directement concernées, de façon à ce qu’elles soient satisfaisantes, au plan personnel, culturel et moral.

L’avortement Les décisions concernant l’espacement des naissances sont très différentes de celles concernant l’avortement qui est toujours et partout une tragédie, aussi bien pour la vie que l’on supprime que pour la santé de la mère. Il est donc très important de séparer la discussion concernant l’espacement des naissances de celle concernant l’avortement. Nous sommes totalement d’accord avec la déclaration du Caire lors de la Conférence Mondiale sur la Population: «L’avortement ne devrait jamais être utilisé comme une méthode de contrôle des naissances.»

La jeunesse Les jeunes gens ont des besoins spéciaux, surtout s’ils grandissent en région urbaine où ils peuvent être coupés de leurs traditions culturelles concernant la vie familiale. Il leur faut des occasions d’apprendre et de prendre part à des discussions franches, menées sur la base d’un enseignement chrétien et portant sur des thèmes concernant la sexualité, les relations entre femmes et hommes, la vie familiale. La présence de conseillers est très importante.

Le rôle de l’église Trop souvent les églises ne font pas grand chose ou même rien pour enseigner ces thèmes délicats. Pourtant, il est vital que les églises prennent le temps de développer une vision positive des relations humaines; autrement l’église finira par simplement réagir négativement envers les situations difficiles et n’aura qu’un impact minime sur la communauté. Des pasteurs, conseillers et responsables laïcs ont besoin de recevoir une formation et des ressources qui leur permettent d’enseigner, de conseiller, de guider dans ces situations.

Une approche sensible

La façon dont Tearfund aborde les questions concernant la population est basée sur sa compréhension de l’enseignement biblique sur ces questions. Tearfund essaie d’encourager ses partenaires dans le monde entier: ceux-ci devraient se sentir libres de développer leur propre façon d’aborder le problème en étant sensibles à la culture et aux besoins locaux. Bien que Tearfund n’agit pas indépendamment, ces questions sont si délicates et si importantes que l’organisation leur a réservé du temps afin d’y réfléchir et décider des lignes de conduite claires. Cet article résume la politique en dix points expliquée dans le document produit par Tearfund: exemplaires disponibles aux bureaux de Teddington en Angleterre. Tearfund croit sincèrement qu’en collaborant avec des organisations partenaires à travers le monde, les gens pourront prendre euxmêmes les décisions concernant leur vie et affronter l’avenir avec espoir.

Le document sur la politique de population de Tearfund est basé sur une étude récente de Roy McCloughry qui travaille pour «Kingdom Trust».

Points de départ pour une discussion

  • Avez-vous l’occasion de discuter ouvertement des problèmes de population, espacement des naissances et conduite sexuelle au sein de votre famille, avec vos amis, ou dans votre communauté? Si la réponse à une de ces questions est non, pouvez-vous réfléchir aux façons dont vous pourriez provoquer de telles occasions.
  • Quelle sorte d’enseignement et d’encouragement sont offerts aux jeunes gens de votre communauté pour les aider à réfléchir à ces questions, quelquefois délicates, dans une atmosphère détendue et agréable?
  • Qu’enseigne votre église sur ces importantes questions morales?
  • L’enseignement et les méthodes d’espacement des naissances actuellement disponibles, donnent-ils assez de choix aux gens pour leur permettre de prendre des décisions personnelles? Sinon, des façons d’améliorer cette situation existent-elles?
  • Est-ce que les jeunes gens reçoivent un enseignement culturellement bien fondé sur des sujets tels que la responsabilité sexuelle, le mariage et la façon de se comporter? Ou sont-ils perplexes devant les contrastes entre cette façon de voir et les attitudes occidentales libérales affichées à la télévision? Les parents donnent-ils l’exemple?