Mines antipersonnel

Des milliers d'enfants dans le monde entier sont en danger de mort ou risquent d’être sérieusement blessés par des mines antipersonnel et des bombes qui n’ont pas explosé. On estime à 100 millions le nombre de mines antipersonnel enfouies dans différents pays. Elles sont utilisées par les soldats et les terroristes et on se les procure facilement et à bas prix.

Il est impératif d’enlever ces mines qui peuvent tuer et estropier adultes et enfants. Mais cela est difficile, lent et onéreux car il n’existe que très peu de cartes indiquant l’emplacement de ces mines. Les enfants peuvent être avertis des dangers des zones où les mines et autres engins explosifs ont été déposés (lorsqu’on le sait). On peut aussi leur enseigner à les éviter et à encourager les autres à faire de même.

Les mines antipersonnel existent en toutes sortes de dimensions, couleurs et formes. Elles sont généralement peintes aux couleurs de camouflage ce qui les rend difficiles à voir: vertes en zones boisées et marron ou noires sur les terres cultivées. Cependant, quelle que soit sa forme ou sa couleur, une mine ne fait jamais la différence entre guerre et paix ou entre les pas d’un soldat ou ceux d’un enfant.

Les mines existent en toutes sortes de formes, tailles et couleurs. Elles ne devraient jamais être ramassées. Elles devraient seulement être détruites par des
équipes de déminage.

Conséquences sur la vie des enfants

  • Les enfants sont en danger constant lorsqu’ils vont chercher le bois et l’eau, lorsqu’ils gardent les troupeaux ou jouent sur des terrains minés.
  • Les enfants souffrent quand leurs familles ou leurs amis sont tués ou blessés par des mines.
  • Les enfants blessés par les mines et ayant besoin de membres artificiels ne recevront probablement pas l’aide dont ils ont besoin car un enfant qui grandit à besoin d’un nouveau membre tous les six mois.
  • Les enfants gravement blessés peuvent parfois abandonner tout espoir d’avenir
  • Les enfants ne peuvent pas s’alimenter car ils ne peuvent plus continuer à pêcher, cultiver, ramasser les racines et le bois, aller chercher l’eau, faire paître les troupeaux sur les terrains minés.
  • Les enfants deviennent peureux car les activités les plus quotidiennes comme aller à école ou au marché, ou rendre visite à un ami, peuvent être dangereuses.

 

Quelques idées pour les jeux de rôles

  • Un groupe d’enfants a emmené les chèvres paître. Marie s’éloigne du groupe. Elle voit un panneau avec l’image d’une explosion et comprend qu’elle marche sur une zone minée. Elle a très peur et appelle ses amis. Que font-ils? Comment l’aidentils? Quels conseils peuvent-ils lui donner?
  • Phuong et Hai se rendent à l’école après un gros orage lorsqu’ils voient tout à coup un objet bizarre au bord du chemin. Que vont-ils faire? A qui vont-ils parler? Comment vont-ils se souvenir de l’endroit où ils ont vu l’objet?
  • Quy et son frère cherchaient des vers de terre pour les canards de la famille quand une mine a explosé. La mine tua son frère et Quy perdit sa main et sa jambe droite, ainsi qu’un œil. Quand il sortit de l’hôpital, il ne voulait plus retourner à l’école. Comment ses amis l’ont-ils aidé?

Encourager la prise de conscience

Les professeurs peuvent enseigner aux enfants à reconnaître une mine et à être attentifs à tous les signes (bâtons, papier collant de couleur, avertissements) indiquant qu’une mine n’est pas loin. Ils peuvent peut-être inviter une équipe de déminage à parler aux écoliers ou inviter des enfants blessés par des mines à raconter leurs expériences.

Encore plus important, ils peuvent expliquer aux enfants ce qu’il faut faire s’ils voient quelque chose qu’ils soupçonnent d’être une mine. Les autorités locales utilisent des procédures légèrement différentes. En conséquence, selon les pays, suivez toujours la procédure locale si vous la connaissez. Voir l’exemple ci-dessous.

Les enfants peuvent dessiner des posters pour expliquer la procédure correcte. Ils peuvent inventer des jeux de rôles, des jeux, des poèmes et des chansons qui les aident à se souvenir de ce qu’il faut faire. On ne devrait jamais encourager des enfants à chercher des mines.

Ces informations proviennent d’une fiche d’activités sur les mines antipersonnel. La fiche est préparée par Child to Child, 20 Bedford Way, London WC1H 0AL. Pour obtenir plus de détails, voir page 15.