Pas à Pas 65

Photo: Richard Hanson, Tearfund
Photo: Richard Hanson, Tearfund

Comment valoriser davantage les aliments

Nous avons tous besoin de manger mais il existe une grande injustice dans la répartition de la nourriture. Bien que le monde dispose de suffisamment de nourriture pour tous, certains pays souffrent d’un surplus de nourriture trop riche alors que d’autres n’en ont pas assez et les populations démunies en souffrent. Ce numéro présente des idées simples et peu coûteuses, de tout autour du monde, pour renforcer la valeur nutritive de nos repas. Nous présentons comment renforcer la valeur nutritionnelle en faisant frire les aliments, en ajoutant des légumes, des herbes et des légumineuses. Comment renforcer la valeur nutritive en conservant ou en transformant les aliments, soit pour les consommer, soit pour les vendre. Nous nous intéressons à la manière de valoriser les produits et aliments traditionnels qui peuvent parfois être vendus dans d’autres pays. De bonnes techniques d’entreposage non seulement renforcent la valeur nutritive des aliments mais peuvent aussi nous éviter des problèmes de santé, dus aux céréales moisies. Nous présentons aussi comment valoriser les produits alimentaires en les commercialisant.

Veuillez trouver ci-dessous des articles tirés du numéro 65 de Pas à Pas sous format hmtl.

Pour télécharger une version du numéro 65 de Pas à Pas sous format pdf, veuillez cliquer ici (583K).


  • Ajouter une valeur nutritionnelle aux aliments

    Il est souvent facile d’accroître, à moindre coût, la valeur nutritionnelle des aliments à votre disposition. Vous pouvez simplement combiner les aliments et les fruits de manières différentes. Nous vous donnons ici quelques idées pour améliorer la nutrition des enfants et des adultes.

    En savoir plus
  • Augmenter les bienfaits des aliments que nous consommons

    Pour accroître la valeur nutritive d’un repas, essayez de toujours mélanger un aliment de base (comme du maïs, du riz, du plantain ou des pommes de terre) avec un légume quelconque, des haricots, de la viande ou des noix comme condiment. Même en petite quantité, un condiment relève le goût et accroît la valeur nutritive (vitamines, minéraux, protéines). Souvenez-vous aussi que même si les femmes et les enfants mangent moins d’aliments de base, tout le monde a besoin de la même quantité de ...

    En savoir plus
  • Courrier des lecteurs

    Faire cuire le sorgho Le sorgho est une céréale largement utilisée dans de nombreuses régions d’Afrique. On le consomme souvent dans les périodes où la nourriture se fait rare. On peut le réduire en farine et l’utiliser comme aliment de base pour réaliser de l’Eba, une bouillie épaisse servie avec des légumes et de la viande. Toutefois, certaines familles peuvent trouver le sorgho trop cher à moudre et n’avoir pas de nourriture parce qu’elles n’ont pas de farine. Cependant, les grains de ...

    En savoir plus
  • Étude biblique

    La provision de Dieu en matière d’aliments sains Lisez Genèse 1:11-13 et 29-31 Comment Dieu assure-t-il une provision pour nos besoins en nourriture ?

    En savoir plus
  • L’huile d’Ojon

    Osvaldo Munguia et Judith Collins. Au Honduras, les Miskitos utilisent toujours et traditionnellement l’huile de batana, extraite des noix du palmier américain (Elaeis oleifera) en tant que traitement pour la peau et les cheveux. Elle favorise une chevelure épaisse, brillante et répare les cheveux abîmés. On en extrait aussi de l’huile de cuisine, à partir de la noix et de la balle. La balle peut être transformée en un genre de bouillie. Après avoir extrait l’huile, les résidus forment une ...

    En savoir plus
  • La main aux vaccins

    Nombre de gens trouvent difficile de se souvenir du programme de vaccination pour un enfant. Cela signifie que les enfants ratent souvent certains vaccins ou toute une série qui les protègeraient de la polio, de l’hépatite B, de la diphtérie, du tétanos et d’autres maladies évitables.

    En savoir plus
  • Les études de marché

    Alison Griffith. Les études de marché sont un élément essentiel pour aider les petits producteurs à vendre leurs produits. Le marketing permet de choisir et de concevoir des produits qui ont plus de chance d’être vendus, plutôt que de réaliser des produits sans vérifier s’ils vont se vendre. Il faut réfléchir à plusieurs étapes importantes.

    En savoir plus
  • Les légumes-feuilles traditionnels

    Dr Patrick Maundu. KENRIK (Le centre kényan de ressources pour les connaissances autochtones) a répertorié toutes les plantes alimentaires du Kenya. Ce travail met en évidence le potentiel des plantes comestibles pour améliorer la sécurité alimentaire. En Afrique, environ 4 000 espèces de plantes ont le potentiel de produire des aliments comestibles dont près de 1 000 espèces de légumes-feuilles.

    En savoir plus
  • Ressources

    Small Scale Food Processing – a directory of equipment and methods par S. Azam-Ali, E. Judge, P. Fellows et M. Battcock

    En savoir plus
  • Valoriser davantage les fruits

    La plupart de gens aiment manger leurs fruits mûrs que ce soit des mangues, des oranges, des bananes ou des goyaves. Les enfants aiment tellement le goût des fruits qu’ils les mangent souvent verts ! Cependant, les fruits mûrs ne se conservent pas bien et voyagent mal lorsqu’il faut les transporter vers des marchés éloignés. Les fruits récoltés par les autres personnes mûrissent en même temps et entraînent une baisse des prix sur le marché. Dans ce cas, il est difficile d’en tirer un bon ...

    En savoir plus
  • Valoriser par des technologies appropriées

    Nombre de femmes transforment les aliments selon des méthodes traditionnelles qui demandent souvent énormément de temps. Les nouvelles technologies peuvent améliorer la transformation mais on ne les adopte pas toujours, spécialement dans les zones rurales. Bien que les technologies semblent appropriées aux personnes qui les conçoivent (généralement des hommes), elles ne sont pas souvent appropriées pour les femmes qui les utilisent.

    En savoir plus