Élaboration d’un plan d’action communautaire pour les ressources naturelles partagées

Étude de la zone locale : une femme présente la carte pour l’Étape 1 lors d’un atelier. Photo: Judith Collins
Étude de la zone locale : une femme présente la carte pour l’Étape 1 lors d’un atelier. Photo: Judith Collins

ÉTAPE 1

Observation de la zone locale

Pour la plupart des activités/questions ci-dessous, répartissez les participants en petits groupes de 5 ou 6 personnes. Vous pouvez décider de répartir les participants en groupes d’hommes, de femmes et d’enfants car leurs réponses seront très révélatrices de leurs différents points de vue. Après chaque activité, demandez aux groupes d’exposer leurs idées et prévoyez suffisamment de temps pour une discussion générale.

  • Dessinez une carte de la zone géographique. Faites-y figurer des points d’intérêt ou importants. Quelles sont les limites géographiques de la zone ciblée ?
  • Quelles ressources naturelles/écosystèmes trouve-t-on dans la zone ciblée ? Si vous ne l’avez pas déjà fait, indiquez-les sur la carte.
  • Comment ces ressources naturelles sont-elles utilisées par les hommes, les femmes et les enfants de la région ?
  • Y a-t-il des croyances et/ou des mythes traditionnels associés à ces ressources naturelles ?
  • Qu’arrive-t-il à ces ressources naturelles ?
  • Y a-t-il des conflits liés à l’utilisation de ces ressources naturelles ?
  • Y a-t-il des problèmes de pollution (eau, sol, air) dans la zone ciblée ? Indiquez-les sur la carte.

ÉTAPE 2

Que faut-il gérer et protéger ?

Rassemblez tout le monde et demandez : parmi les ressources naturelles présentes dans la zone ciblée, lesquelles sont les plus importantes en termes d’utilité et nécessitent une gestion / conservation plus attentive ?

Par groupes de deux, classez les ressources listées par ordre d’importance (par ex. s’il y a dix ressources naturelles dans la liste, un score de 10 doit être attribué à celle qui est considérée comme étant la plus importante, puis 9, 8, etc. de façon à ce que la moins importante ait un score de 1). Additionnez tous les scores de manière à obtenir une liste classée.

Dans l’exemple qui suit, les mangroves, la forêt mixte et la végétation des dunes (et éventuellement le lamantin) seraient choisies comme nécessitant une gestion et une protection prioritaires. Nous appelons cela des objets de conservation. 

Ressource naturelle                                               Classement
Mangroves 53
Forêts mixtes
24
Végétation des dunes
22
Lamantins
18
Poissons du lagon
12
Eau du lagon
4
Rivières et ruisseaux
2






ÉTAPE 3

Quelles sont les menaces encourues par les objets de conservation ?

Formez des petits groupes et demandez à chaque groupe de discuter de l’un des objets prioritaires de conservation. Demandez-leur :

  • Quelles sont les principales menaces encourues par l’objet de conservation ?

À ce stade, évitez de parler des causes des menaces, concentrez-vous seulement sur la situation de l’objet de conservation. Par exemple, les menaces encourues par la forêt mixte pourraient être : le défrichement de la forêt ; l’abattage des arbres matures ; la réduction de la durée traditionnelle de la période de jachère.

Demandez à chaque groupe de classer jusqu’à trois menaces par ordre de priorité et notez-les sur des fiches de couleur. Ces fiches peuvent ensuite être collées sur une grande feuille de papier, comme sur le diagramme ci-contre.

ÉTAPE 4

Quelles sont les causes des menaces ? Demandez aux mêmes groupes :

  • Quelles sont les causes de la destruction ou de la dégradation des objets de conservation ? (activité humaine ou phénomène naturel)

Notez les réponses sur des fiches et ajoutez-les au diagramme, comme ci-après.

ÉTAPE 5

Qui est responsable des menaces ?

Demandez aux mêmes groupes :

  • Quels sont les principaux groupes de la population qui provoquent cette destruction et cette dégradation ?

Notez les réponses sur des fiches et ajoutez-les au diagramme, comme ci-après.

OBSERVATION D’UNE FORÊT MIXTE POUR ILLUSTRER LE PROCESSUS

Observation d’une forêt mixte pour illustrer le processus


Forêt mixte vue du ciel. Photo: Steve Collins
Forêt mixte vue du ciel. Photo: Steve Collins

ÉTAPE 6

Développement d’un plan d’action communautaire

Demandez aux groupes de remplir le tableau ci-dessous pour l’objet de conservation choisi, à l’aide des « arbres » de fiches de couleur obtenus.

Bien que cela ait l’air d’un gros travail, à cette étape les participants auront déjà suffisamment réfléchi à chaque aspect du problème et trouveront finalement le tableau facile à remplir. Les stratégies et les activités ne doivent pas uniquement tenir compte des menaces et de leurs causes, mais aussi des personnes responsables, en visant dans la mesure du possible à les faire participer au traitement du problème. À ce stade, réfléchissez aux éventuelles initiatives précédentes pour pouvoir apprendre de leurs échecs et vous appuyer sur leurs réussites.

À présent, réunissez les tableaux remplis pour chaque objet de conservation. Vous obtenez un plan d’action communautaire pour l’utilisation rationnelle et la conservation des ressources naturelles les plus importantes (et/ou les plus menacées) de la zone ciblée.

EXEMPLE DE LA FORÊT MIXTE 

Menaces  Cause des menaces? 

Population  Moyens de réduire les menaces Activités  Responsables de chaque activité 
Par exemple réduction de la durée traditionnelle de la période de jachère Mauvaises pratiques agricoles

Migration des gens vers la forêt
Propriétaires de ranch

Résidents étrangers

Agriculteurs locaux

Bûcherons

Former les agriculteurs, les résidents étrangers et les propriétaires de ranch à des techniques d’agroforesterie durable, etc. Organiser une série de formations dans dix communautés différentes

Aménager des parcelles de démonstration sur cinq exploitations agricoles différentes

Etc.
ONG locale

Coopérative locale d’agriculteurs avec l’appui technique de l’ONG locale

Les six étapes ont été adaptées d’une approche nommée « planification de la conservation d’un site » développée par The Nature Conservancy, www.nature.org

MOPAWI est une ONG chrétienne qui se consacre à une approche intégrée du développement humain et à la conservation de la Mosquitia hondurienne.

4b, 2da Calle, Tres Caminos,
Apdo. Postal 2175, Tegucigalpa
Honduras

Email : mopawi@mopawi.org
Site Internet : www.mopawi.org

Judith Collins a été affectée par Tearfund au poste de conseillère environnementale à MOPAWI entre 2000 et 2005. Elle est actuellement consultante indépendante et rédactrice technique.



Glossaire

agroforesterie - cultures et arbres qui poussent ensemble pour un meilleur rendement

écosystème - communautés de plantes, d’animaux et autres êtres vivants, ainsi que le reste de l’environnement non vivant (par ex. géologique et climatique), qui interagissent au sein d’un système

lamantin - mammifère marin parfois également appelé vache de mer

mangroves - arbres et arbustes tropicaux à feuilles persistantes qui peuvent survivre et se développer dans l’eau salée des zones côtières

objet de conservation - espèce, groupe d’espèces, écosystème ou habitat identifié comme devant être protégé

résidents étrangers - personnes originaires d’une autre région ou culture qui s’installent dans la région