Ressources naturelles et moyens de subsistance

Traitement des herbes au centre SOLAI. Photo : Michael David
Traitement des herbes au centre SOLAI. Photo : Michael David
RT Rajan.

« Nous n’héritons pas la Terre de nos pères, nous l’empruntons à nos enfants. » Ce proverbe kashmiri souligne notre responsabilité à l’égard de la nature dans toute sa diversité. Les interventions humaines sur la nature ont entraîné la pollution, contribué au changement climatique et induit un usage non-durable des ressources naturelles ainsi que leur destruction.

Communautés exclues

Les communautés pauvres qui traditionnellement travaillent à leur compte et dépendent des ressources naturelles pour leurs moyens de subsistance sont souvent les plus durement touchées par le changement climatique et la dégradation de l’environnement. Leur culture est basée sur un profond amour de la nature et elles vivent à son contact. Elles sont souvent négligées par les organisations de développement et le gouvernement. Les mesures prises en matière de droits humains ne les protègent pas de façon adéquate.

Marginalisation et forces du marché

D’après notre expérience, les groupes d’ouvriers qui dépendent des ressources naturelles ont des difficultés à avoir accès aux capitaux, à la connaissance et à l’information, aux infrastructures locales et à l’équipement servant au traitement des matières premières comme les herbes (photo ci-dessus), ainsi qu’à la production et au marketing. La disponibilité croissante des technologies entraîne la sous-évaluation de leur main-d’oeuvre. Par conséquent, ils doivent souvent vendre leurs produits primaires à perte lorsqu’ils ont urgemment besoin d’argent. Il leur est donc de plus en plus difficile de satisfaire leurs besoins fondamentaux, c.-à-d. nourriture, santé, logement, alphabétisation et eau.

Trouver des solutions

Nous devons nous concentrer sur la durabilité environnementale, l’adaptation au changement climatique, la conservation et des solutions qui :

  • protègent l’environnement
  • protègent et développent les moyens de subsistance
  • sont acceptables pour les personnes touchées.

Ces solutions devraient permettre aux communautés pauvres qui dépendent des ressources naturelles de :

  • protéger les ressources dont elles dépendent pour leurs revenus
  • comprendre le marché spécifique à leurs produits
  • gagner un revenu prévisible.

SOLAI (Social Life Animation India) a démarré un nouveau projet pour s’attaquer aux problèmes majeurs liés à l’environnement local et développer un modèle de moyens de subsistance basé sur les ressources naturelles. SOLAI propose des formations et des conseils pour aider les individus et les groupes à développer et à vendre leurs produits tout en protégeant leurs ressources naturelles. Des programmes de microfinance permettent de créer des capitaux et SOLAI offre un accès à l’équipement servant au traitement des matières premières. Ce modèle est illustré ci-dessous. Il peut être adapté et utilisé par d’autres personnes.

RT Rajan est Directeur du Programme SOLAI.
SOLAI Programme
Christianpet
Vellore – 632 059
Tamil Nadu
Inde

Email : solaiprogram@gmail.com