Combattre les maladies tropicales

Objectif 6  Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d’autres maladies

L’Objectif 6 vise à réduire les incidences des maladies potentiellement mortelles. Plus d’un milliard de personnes (une sur six dans le monde) sont atteintes de l’une ou de plusieurs des maladies décrites par l’Organisation Mondiale de la Santé comme étant des « maladies tropicales négligées ». Ces maladies peuvent débiliter (affaiblir), déformer, rendre aveugle et entraîner la mort. Nous vous proposons ici quelques conseils pratiques relatifs à quatre maladies, une pour chacune de ces catégories.

Une grande partie du contenu de cet article est tiré de Where There Is No Doctor: a village health care handbook for Africa [Là où il n’y a pas de docteur : un manuel pour les villages d’Afrique] de David Werner, avec nos remerciements à l’éditeur, Hesperian, pour son aimable autorisation.


Cécité

Cécité des rivières (onchocercose)

Cause  Vers transmis par la mouche noire

Premiers symptômes

  • Démangeaisons
  • Douleurs au niveau du dos, des épaules ou de l’articulation de la hanche, ou douleurs générales partout dans le corps
  • Gonflement des ganglions lymphatiques d’un côté ou des deux au niveau de l’aine
  • Épaississement de la peau avec élargissement des pores, comme une peau d’orange
  • Des grosseurs sous peau non douloureuses de 2 à 3 cm, généralement au niveau des hanches ou de la poitrine


Symptômes avancés

  • La peau se ride de plus en plus, comme celle d’un vieil homme.
  • Les jeunes vers peuvent coloniser les yeux, provoquant une irritation des yeux et à terme, la cécité.


Prévention

  • Vite entreprendre un traitement, avant que les yeux ne soient touchés.
  • Traitement de masse par l’Ivermectine (voir cidessous).
  • Éviter de dormir à l’extérieur, en particulier la journée, au moment où les mouches piquent.

Traitement

L’Ivermectine est le médicament le plus sûr. Une dose de cachets fait effet pendant 6 à 12 mois. Vous en trouverez peut-être gratuitement auprès de votre département local de la santé.


DÉFORMATIONS

FILARIOSE LYMPHATIQUE

Cause  Vers parasites filiformes transmis par les moustiques

Symptômes

  • Gonflement douloureux d’un pied, qui remonte le long de la jambe jusqu’à l’aine et les parties génitales. Il y a ensuite un dégonflement progressif.
  • Les crises de gonflement se manifestent puis disparaissent pendant plusieurs mois, mais cet état peut parfois devenir permanent avec une « éléphantiasis » de la jambe et un énorme scrotum.


Prévention

  • Utiliser une moustiquaire
  • Traitement de masse dans les régions où la maladie est courante (une fois par an pendant 4 à 6 ans).
  • Une personne souffrant de gonflements répétés doit solliciter un avis médical avant le développement d’une éléphan tiasis, qui sera bien plus difficile à traiter.


Traitement

Un agent de santé expérimenté peut indiquer le dosage adapté pour la diéthylcarbamazine, qui tuera les vers et traitera la maladie à son stade précoce. Seule une intervention chirurgicale peut aider les personnes atteintes d’éléphantiasis.




DÉBILITATION

BILHARZIOSE (SCHISTOSOMIASE)

Cause 

Vers parasite qui pénètre la peau lors d’un contact avec l’eau douce, puis gagne les vaisseaux sanguins. Se propage par les urines dans l’eau ou près de l’eau. Note Un autre type de ver infecte les intestins et provoque une diarrhée avec du sang. Les selles sont infectées par les œufs des vers. Utilisez des latrines et ne déféquez jamais à proximité d’une source d’eau potable ou d’un endroit où les gens se baignent.

Symptômes

  • Le symptôme le plus courant est le sang dans les urines ou dans les selles.
  • Des douleurs peuvent survenir dans le bas-ventre et entre les jambes, généralement plus fortes lorsque l’on finit d’uriner. Une faible fièvre et des démangeaisons peuvent aussi survenir.
  • Au bout de plusieurs mois ou années, cela peut provoquer une atteinte du foie ou un cancer de la vessie.


Prévention

  • Ne jamais uriner dans ou près de l’eau : utiliser des latrines.
  • Ne pas patauger, se laver ou nager dans de l’eau infectée.
  • Éradiquer les escargots d’eau douce qui font office de réservoir naturel pour la maladie.
  • Éduquer à la santé, afin d’induire des changements de comportement.


Traitement

Un agent de santé expérimenté peut vous indiquer le traitement à suivre. Il existe plusieurs médicaments, dont certains conviennent mieux à certains types de bilharziose que d’autres.


DÉCÈS

FIÈVRE DE DENGUE

La fièvre de dengue est plus répandue dans les régions urbaines et semi-urbaines. Elle est moins courante dans les régions rurales. Elle présente des symptômes similaires à la grippe mais elle est plus sévère. Une de ses formes, nommée « fièvre hémorragique de dengue », peut provoquer la mort de la personne infectée dans les 12 à 24 heures après une défaillance circulatoire et un état de choc. La plupart des pays d’Amérique latine et d’Asie sont affectés par la fièvre hémorragique de dengue, qui est une des principales causes de décès chez les enfants en Asie.

Cause  Un virus transmis par les moustiques

Note  Si vous suspectez la fièvre de dengue, vous devez tout de même demander un test de dépistage pour le paludisme car les symptômes peuvent être similaires. Confondre le paludisme avec la fièvre de dengue peut être fatal.

Symptômes

  • Forte fièvre soudaine et frissons
  • Fortes douleurs dans le corps, maux de tête, maux de gorge
  • La personne se sent très malade, faible, impuissante

 

Au bout de 3 à 4 jours, la personne se sent mieux pendant quelques heures, voire jusqu’à 2 jours.

Puis la maladie se déclare à nouveau pendant 1 à 2 jours, souvent avec une éruption cutanée apparaissant sur les mains et les pieds.

L’éruption se propage sur les bras, les jambes et enfin sur le corps entier (sauf sur le visage, en général).

Une forme sévère de dengue peut provoquer des saignements sous la peau (petits points noirs) ou des hémorragies internes.

Prévention

  • Réduire les terrains de prolifération des moustiques.
  • Utiliser des insecticides, en particulier lors d’une épidémie de fièvre de dengue.
  • Utiliser une moustiquaire.
  • Porter des vêtements qui couvrent le plus possible le corps.


Traitement

  • Aucun traitement ne peut la guérir, mais si elle n’est pas sévère, la maladie disparait toute seule au bout de quelques jours.
  • Se reposer, boire beaucoup d’eau, prendre des antidouleurs (paracétamol mais pas d’aspirine).
  • En cas de saignements importants, traitement pour état de choc (voir diagramme).


Que faire pour prévenir ou traiter un état de choc

  • Aux premiers symptômes du choc, ou en cas de risque d’état de choc :
  • Allongez la personne, les pieds plus hauts que la tête.
  • Utilisez un manteau ou une couverture pour maintenir la température de la personne, sans pour autant l’étouffer.
  • Ne lui donnez rien à manger ou à boire.
  • Réconfortez-la et rassurez-la.
  • Surveillez-la et sollicitez une aide médicale.