De : Violences sexuelles et basees sur le genre – Pas à Pas 106

Idées pour mettre fin aux violences sexuelles et basées sur le genre et offrir un soutien global aux survivantes

Les violences sexuelles ne se produisent pas uniquement dans notre société actuelle. Elles se sont produites tout au long de l’histoire. Ce qui est arrivé à Tamar illustre une série d’événements qui ont abouti à un acte dévastateur : le viol de Tamar. Cette étude biblique peut être utilisée pour mobiliser les Églises et les communautés sur les questions liées aux violences sexuelles, et briser le silence qui entoure souvent ce sujet.

Lisez 2 Samuel 13:1-22 

L’histoire de Tamar est une histoire explicite de violences sexuelles orchestrées dans le foyer de David. La responsabilité en incombe à un demi-frère qui est plein de convoitise envers sa demi-sœur, Tamar. Il admet sa passion pour Tamar et on lui conseille d’inventer une histoire qui lui facilite l’accès à Tamar. Les violences sexuelles qui s’ensuivent ont des conséquences graves sur Tamar ; elle déchire sa robe et se couvre de cendres, symbole d’affliction à la suite de ce viol. Cette histoire est un rappel que les violences sexuelles sont une violation des droits humains. Ensemble, en partenariat avec toutes les survivantes de violences sexuelles, nous devons nous élever contre ces violences et nous montrer fermes.

Nous devons nous unir dans la prière et dans l’action pour la justice et la restauration des relations brisées.

Discussion  

En petits groupes, discutez de ce dont parle le passage biblique. Puis réfléchissez tous ensemble aux questions suivantes :

Illustration : Petra Röhr-Rouendaal, Where there is no artist (deuxième édition)

Illustration : Petra Röhr-Rouendaal, Where there is no artist (deuxième édition)

que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

Amnon abuse de son pouvoir et de son autorité pour obtenir ce qu’il veut, en dépit du mal causé à Tamar. 

Le silence des personnes impliquées dans cette histoire est honteux. Dans notre société, les chrétiens ne doivent pas rester silencieux s’ils savent que des actes de maltraitance sont commis, quoi que cela puisse leur coûter. 

Le rôle de Tamar dans son foyer la rend vulnérable : elle ne peut refuser de cuisiner ni de servir cet homme. Les jeunes, et plus particulièrement les filles, sont très vulnérables aux violences sexuelles. Nous devons veiller à ce qu’elles soient conscientes des risques dès leur plus jeune âge et qu’elles bénéficient d’une protection efficace au sein de nos familles et communautés. 

Les violences sexuelles peuvent être perpétrées n’importe où, même au sein des foyers chrétiens et des Églises. (David était un homme de Dieu, et pourtant cela n’a pas empêché que des violences sexuelles soient perpétrées sous son toit.) Il est important de sensibiliser les gens au fait que les survivantes ne sont PAS responsables des violences qu’elles subissent.

sujets de prière

Priez pour la guérison de la souffrance physique, mentale et émotionnelle provoquée par les violences sexuelles. 

Priez pour la protection des filles qui, comme Tamar, sont vulnérables aux violences sexuelles. 

Priez que des hommes et des femmes de Dieu compatissants dénoncent les violences sexuelles et cherchent à protéger les personnes les plus vulnérables.  

Adapté de Main dans la main : Études bibliques pour transformer notre réponse aux violences sexuelles.

main dans la main : Études bibliques pour transformer notre réponse aux violences sexuelles

Une série de 12 études bibliques sur le thème des violences sexuelles, disponible en français, anglais et portugais. Contactez-nous pour commander un exemplaire imprimé au prix de £6, ou rendez-vous sur www.tearfund.org/sexualviolence pour télécharger un exemplaire gratuit. 


Problème épineux

Question : Mon Église a toujours soutenu la mutilation génitale féminine/l’excision, mais j’ai entendu que cette pratique est préjudiciable pour les femmes. La Bible dit-elle quelque chose à ce sujet ?

Réponse : Dieu a créé le corps humain et la sexualité féminine et a déclaré que ces choses étaient bonnes (Genèse 1 ; Cantique des Cantiques). Nous sommes des créatures merveilleuses ; notre corps a été créé pour témoigner de la gloire de Dieu (Psaume 139). Maltraiter le corps et détruire la capacité d’apprécier l’un des cadeaux de Dieu sont des insultes à sa création. 

Dans la première épître de Paul aux Corinthiens, il est dit : « Ce n’est pas la femme qui est maîtresse de son corps, mais son mari. De même, ce n’est pas le mari qui est maître de son corps, mais sa femme. » (1 Corinthiens 7:4). Cela ne signifie pas que le mari contrôle le corps de son épouse, mais plutôt que les organes sexuels avec lesquels la femme a été créée jouent un rôle essentiel dans une relation sexuelle et dans la reproduction. Ces organes doivent donc être respectés et honorés dans la gloire de Dieu. Nous ne devons pas abîmer ces organes. Nous devons au contraire prendre soin de notre corps. 

Jésus a dit que les deux plus importants commandements sont : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force »
et « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Marc 12:30-31). Dans l’épître aux Romains (13:10), il est écrit : « L’amour ne fait pas de mal au prochain ». Les mutilations génitales féminines sont des pratiques extrêmement néfastes qui n’ont pas de place dans le royaume de Dieu.

Adapté de l’étude biblique sur les MGF/E de la trousse à outils de Tearfund Révéler : Outils pour soutenir la transformation des communautés. www.tearfund.org/Reveal/FR 

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant