De: Vivre avec un handicap – Pas à Pas 108

Conseils pratiques pour aider nos Églises et nos communautés à mieux intégrer les personnes en situation de handicap

Depuis 2003, l’organisation Glad Tidings Orphanage Care (GTOC) propose un accueil de jour aux orphelins et aux autres enfants vulnérables du district de Salima au Malawi.

Les soins de kinésithérapie hebdomadaires proposés par GTOC contribuent à améliorer la mobilité de nombreux enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale. Photo : Barbara Almond

Les soins de kinésithérapie hebdomadaires proposés par GTOC contribuent à améliorer la mobilité de nombreux enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale. Photo : Barbara Almond

La plupart des membres du personnel n’ayant pas de qualifications officielles, des fiches d’évaluation illustrées leur ont été fournies pour les aider à surveiller le développement des enfants. En s’aidant des illustrations sur les fiches pour observer les enfants à différents âges, le personnel a pu identifier ceux qui ne se développaient pas comme les autres. 

Lorsque le personnel a commencé à utiliser ces fiches, il est clairement apparu qu’un grand nombre d’enfants présentaient des retards de développement, résultant le plus souvent d’une infirmité motrice cérébrale. L’infirmité motrice cérébrale désigne un ensemble de troubles qui affectent le mouvement et la coordination. Ces troubles sont provoqués par des lésions cérébrales qui se produisent pendant la grossesse, lors de l’accouchement ou peu après la naissance. 

L’infirmité motrice cérébrale devient apparente lorsque l’enfant n’a pas franchi les grandes étapes du développement, telles que la position assise ou debout, la marche et le langage. L’infirmité motrice cérébrale ne peut être guérie, mais ses effets peuvent être atténués par la kinésithérapie et des exercices.

Agir

Il nous semblait injuste d’évaluer les enfants sans essayer de les aider. C’est ainsi qu’Elias, un assistant kinésithérapeute qualifié, a mis en place une clinique hebdomadaire à GTOC, en partenariat avec les autorités locales et l’œuvre caritative britannique Starfish Malawi. La clinique a ouvert en 2016, et elle accueille aujourd’hui une vingtaine d’enfants à chaque session. 

Un menuisier local collabore avec Elias pour confectionner des aides à la marche, des chaises adaptées et d’autres supports. Le but est d’aider les enfants à apprendre à vivre avec leur handicap et à devenir aussi autonomes que possible.

Soutenir l’ensemble de la famille

Au Malawi, le fait d’avoir un enfant en situation de handicap est très stigmatisant, et les parents se sentent souvent très isolés. La clinique GTOC permet aux familles de se réunir et de passer du temps en compagnie d’autres personnes, tout en apprenant à mieux soutenir leur enfant.


L'article En route vers l'autonomie contient des illustrations d'aides à la marche simples, adaptées aux enfants qui ont des difficultés à marcher.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi