De : Les handicaps – Pas à Pas 49

Vers une plus grande inclusion des personnes en situation de handicap dans tous les domaines de la vie

Susie Hart.

En 1997, j’ai passé trois mois avec la communauté de l’Arche à Kampala en Ouganda. L’Arche est une organisation chrétienne qui met à la disposition des gens ayant des difficultés d’apprentissage un environnement familial durant toute leur vie. Ils vivent tous ensemble avec ceux qui prennent soin d’eux. Un grand nombre de ces communautés ont des ateliers d’artisanat proposant à leurs membres des activités utiles et des revenus. Quand je suis arrivée, équipée d’un petit sac contenant quelques outils pour faire des bougies, j’ai compris qu’il n’y avait pas d’atelier et que c’était moi qui devait le monter !

J’ai fait le tour de Kampala pour trouver des outils improvisés et du matériel, j’ai enseigné aux résidents comment fabriquer des bougies et j’ai formé deux membres du personnel. J’ai aussi trouvé des marchés locaux pour les bougies que nous avons fabriquées.

Nous avons trouvé plusieurs manières d’aider ceux qui vivent avec un handicap physique pour qu’ils puissent participer autant que possible. Pourtant, la fabrication de bougies impliquant la manipulation de la cire chaude, certains membres de la communauté en ont été exclus. Les matières premières pour les bougies étaient chères et devaient être importées de Nairobi. Nos produits ne pouvaient donc se vendre qu’à des magasins destinés aux touristes. Ces problèmes m’ont encouragée à chercher une forme d’artisanat permettant à tous les membres de la communauté de participer en utilisant des matières localement disponibles et peu coûteuses.

La réponse a été le papier fait à la main fabriqué à partir de la mauvaise herbe intitulée jacinthe d’eau (une plante qui se propage rapidement dans l’eau douce). La plante pouvait être ramassée en abondance par qui que ce soit. Le processus de fabrication du papier à partir de plantes est simple mais il comporte plusieurs étapes, chacune nécessitant des savoir-faire différents. C’était la réponse idéale car chaque membre de la communauté de l’Arche pouvait participer à au moins une des étapes. Nous avons fait des essais pendant plusieurs semaines avec la jacinthe d’eau avant de réussir à obtenir un papier de bonne qualité. Malheureusement, bien que d’autres groupes aient réussi à fabriquer ailleurs des produits de bonne qualité à base de jacinthe d’eau, ce travail a dû être arrêté.

Mais l’atelier de bougies continue de bien fonctionner et il s’agrandit. Il génère des revenus non négligeables pour la communauté de Kampala. Si l’on considère le peu de temps que nous avons pris pour monter et organiser l’atelier, son succès est peut-être dû à la prière ! Beaucoup de leçons peuvent être cependant tirées de ces expériences. En voici quelques-unes qui peuvent servir à d’autres groupes projetant de démarrer un projet semblable :

Planification

Participants

Commercialisation

Matières premières

Savoir-faire

Susie Hart a une formation en textiles et elle possède une expérience de travail en ateliers avec des personnes handicapées au Royaume- Uni et en Afrique. Son adresse : c/o Crowther Hall, Weoley Park Road, Sellyoak, Birmingham, B29 6QT, Royaume-Uni. E-mail : andythevet90@hotmail.com

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant