De : La vaccination – Pas à Pas 14

Conseils pratiques pour mener des programmes d’immunisation efficaces

Une idée utile, communiquée par Andrew Maclean, WaterAid, Rukungiri, Ouganda.

 

Bien se laver les mains après l’usage des latrines est vital, mais comment faire quand l’eau est rare? Amener les enfants à se laver les mains est encore plus difficile. Si l’on met une cuvette près des latrines l’eau sera très vite contaminée et pourra donc propager la maladie. En plus, les récipients sont trop rares et trop précieux pour les laisser aux latrines. Certaines personnes ont conçu des récipients en plastique en forme de bouilloire. Ici en Ouganda nous avons inventé une façon de fabriquer ces récipients à partir de calebasses et ils sont devenus très populaires. Les calebasses sont abondantes et bon marché; elles ne se couvrent pas d’algues comme les récipients de plastique, et on utilise très peu d’eau. Chaque personne a une petite réserve d’eau propre; on peut garder l’eau sale pour le jardin. Voici les renseignements pour faire un ‘Mukombe’ comme nous disons ici à Rukungiri. Notre équipe de santé primaire du Diocèse en fait la promotion.

Choisissez des calebasses qui ont un col long et courbé. Fabriquer un bouchon qui fermera le goulot de la calebasse en laissant un petit trou qui permettra l’écoulement de l’eau. Découpez une ouverture pour remplir la calebasse d’eau.

Lorsqu’on incline la calebasse, juste assez d’eau s’écoule par le goulot pour se laver les mains. Assurez-vous que la calebasse est bien dans la position indiquée par le schéma (évitez que la gourde ne soit comme sur le petit dessin présenté sinon toute l’eau va s’écouler). Une boîte de conserves retournée au-dessus du savon le protègera de la pluie.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant