De : Les systemes de credits – Pas à Pas 26

Apprendre auprès de groupes différents comment soutenir au mieux les enfants vulnérables

par Gilda Liane da Cruz.

"Un enfant abandonné vient d’une famille abandonée." C’est là la préoccupation du Programme de Réconciliation des Mineurs à São Paulo au Brésil. Il a commencé en 1986 pour tenter de répondre à l’effritement de la vie sociale dans notre pays. Nous avons commencé par donner une soupe épaisse à environ 30 enfants et également quelques heures d’attention (prodiguées par des bénévoles). Ces activités ont lieu sur un terrain appartenant à l’Eglise Evangélique Luthérienne de Vila São Jose, une banlieue de la ville de São Paulo. Aujourd’hui nous nous occupons de 300 enfants et adolescents, leur offrant trois repas par jour, diverses activités et un important service éducatif depuis le niveau maternel jusqu’à des cours professionnels.

Les familles marginales en difficulté économique ont réellement besoin d’être aidées car c’est de ces familles que les enfants abandonnés proviennent. Nos bénévoles sont essentiellement les mères des enfants et des adolescents que nous avons aidés au tout début de notre action.

Fabrication de papier

Environ 15 adolescents travaillent en équipe et se partagent les tâches nécessaires à la fabrication du papier. Nous ramassons les chutes de papiers dans les imprimeries, les cartons de couleurs différentes et nous utilisons beaucoup de journaux lors du séchage.

Le papier et le carton sont placés dans des seaux d’eau. La couleur du carton utilisé détermine la couleur finale du papier. Après un trempage de plusieurs heures dans l’eau, la matière obtenue est liquéfiée dans une machine et on obtient une sorte de pâte liquide qui est alors versée dans un récipient creux. On utilise ensuite un tamis carré pour recueillir une fine couche de cette pâte. A ce stade, nous ajoutons des effets spéciaux comme un dessin ou un message. On retire l’excès d’eau de cette fine couche en la séchant avec des linges secs, puis on la retire avec soin de la grille du tamis et on la place entre des feuilles de journaux pour qu’elle sèche. Nous passons alors un rouleau de bois sur le journal pour bien l’aplatir. Pour le séchage final, on retire les journaux et on laisse le papier avec une surface plane. Il ne nous reste qu’à couper les bords bien droits pour obtenir une jolie feuille de papier fait-main, prête à vendre.

Programa Comunitário Reconciliaçao do Menor, Rua Hilário Ascabusi 25, São Paulo – SP, Brésil.

Après que le projet se soit développé, nous avons commencé à recevoir des cours donnés par des bénévoles et des personnes rémunérées. J’ai appris diverses choses comme taper à la machine, faire la cuisine, du théâtre ou danser et me servir d’un ordinateur. Maintenant, ma mère fait partie de l’équipe des éducateurs et j’aide l’équipe d’adolescents. Nous avons du sport, des groupes d’appui scolaire, un atelier de menuiserie et un atelier pour le recyclage du papier. La fabrication de cartes promotionnelles à partir de papier recyclé aide à faire mieux connaître notre groupe et me donne la possibilité de gagner un peu d’argent personnel. J’espère que cela m’aidera à obtenir un travail et me permettra d’avoir un meilleur avenir. Renata de Jesus Souza, 16

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant