De: Les systemes de credits – Pas à Pas 26

Apprendre auprès de groupes différents comment soutenir au mieux les enfants vulnérables

J’ai apprécié l’accent mis dans le numéro 27 de Pas à Pas sur les problèmes de population, et la nécessité de permettre à chacun de choisir et de discerner le plan de Dieu pour l’humanité.

J’aimerais faire quelques observations sur la durée du cycle féminin. Dans les pages centrales, il est décrit comme s’il correspondait nécessairement à un mois de calendrier. Ceci est loin d’être la règle générale et cause des problèmes à de nombreuses femmes. Aujourd’hui le calendrier sert de plus en plus de référence, alors «Pourquoi un mois sans menstruation?» ou «Pourquoi deux menstruations dans le même mois?» nous a-t-on souvent demandé en Côte d’Ivoire.

Le dessin du calendrier placé à côté de l’explication concernant «la période sans danger» renforce cette idée. Cette méthode est basée sur des observations des périodes de fertilité de la femme. Le concept d’un cycle régulier de 28 jours parmi les jeunes collégiennes a déjà causé d’innombrables drames et échecs scolaires.

J’aimerais aussi insister sur le besoin d’un accompagnement médical pour toutes les méthodes contraceptives, car tous ces produits sont accessibles en dehors des dispensaires ou des hôpitaux.

Jean-Daniel Peterschmitt, SCAR, CP 67, 1373 Chavornay, Suisse.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice