Transformer les déchets ligneux en briquettes de charbon

Pas à Pas 107 - Les déchets

Dans Pas à Pas 107, vous trouverez de nombreux conseils pratiques et des histoires inspirantes concernant la gestion des déchets dans nos communautés.

En Gambie, une femme prépare des briquettes de charbon pour le marché. Photo : Mike Webster/WasteAid
En Gambie, une femme prépare des briquettes de charbon pour le marché. Photo : Mike Webster/WasteAid

Transformer les déchets ligneux en briquettes de charbon

On trouve des déchets ligneux, comme les feuilles sèches et les écorces de noix de coco, tout autour de nous. En quelques gestes simples, vous pouvez les transformer en briquettes de charbon, une excellente source de combustible pour la cuisine.

Les briquettes sont moins coûteuses que le charbon de bois traditionnel, et elles produisent plus de chaleur, plus longtemps. Utilisées comme combustible pour la cuisine, elles produisent moins de fumée que le bois, ce qui réduit le problème de la pollution intérieure. Elles permettent d’éviter l’abattage des arbres, ce qui contribue à protéger l’environnement. L’équipement nécessaire est peu coûteux et le processus est facile.

Résumé : Faites brûler les matériaux dans un baril avec peu d’air (comme pour la fabrication du charbon de bois), puis réduisez-les en poudre et ajoutez un liant. Comprimez le mélange dans un moule à briquette, puis faites sécher les briquettes au soleil. 

Déchets utilisables : Feuilles sèches, brindilles, paille, écorce de noix de coco, coquilles du fruit du baobab, épis de maïs, coquilles d’arachide (cacahuètes) et sciure. N’utilisez rien de trop humide ou autre que des feuilles sèches ou des déchets ligneux. Assurez-vous qu’il n’y a absolument aucun élément plastique dans les déchets. 

Testez les différents mélanges de matériaux disponibles localement. Voici un exemple de mélange qui fonctionne bien : 50 kg de coquilles d’arachides ou d’écorces de noix de coco, plus 25 kg de feuilles de mangue. Il vous faut ensuite 1 kg de farine de manioc (ou un amidon similaire) et 2 litres d’eau pour créer un liant pour les briquettes. Si vous utilisez des feuilles, vous pouvez ajouter un matériau plus boisé (comme des écorces de noix de coco). Pour que les briquettes se consument à un rythme constant, mieux vaut avoir un mélange homogène de matériaux. 

la sécurité d’abord

  • Étant donné qu’il va y avoir du feu et une combustion, veillez à garder de l’eau à proximité, de façon à pouvoir éteindre les éventuelles flammes. 
  • Il y aura de la chaleur et du feu. Prévoyez des gants ignifuges (en tissu, PAS en caoutchouc) et des bottes calorifuges (PAS en caoutchouc), et couvrez vos bras et vos jambes avec une combinaison ou un pantalon épais.
  • Sachez que le processus produit une abondante fumée : vous devez donc travailler dans un espace extérieur bien aéré. Ne vous tenez jamais au-dessus du baril fumant, et veillez à ce que la fumée n’incommode personne alentour. 
  • Au moment d’ouvrir le baril après la combustion, tenez-vous en arrière, car des flammes pourraient s’en échapper. Prévoyez une personne qui se tiendra prête avec de l’eau pour la verser sur les flammes et arroser légèrement les matériaux pour qu’ils ne se consument pas à ciel ouvert.

Si vous n’avez pas de presse à briquette et que vous ne pouvez pas en fabriquer une, vous pouvez réaliser les briquettes à la main, à l’aide de sciure et de liant. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin de carboniser les matériaux. Il vous suffit de les compresser entre vos mains de façon à réaliser des petites boules, puis de les laisser sécher 2 à 8 jours, en fonction du climat. Les briquettes de sciure se consument rapidement, comme le bois de chauffage ; les briquettes de charbon, elles, se consument plus lentement. 

Remarque : Dans certains pays, la fabrication du charbon est illégale ou exige une autorisation spéciale. Vous devez donc vous assurer que la fabrication de ce type de briquettes de charbon est autorisée localement. 


il vous faut :

  • Une combinaison ou une salopette, des gants, des masques, des chaussures fermées ou des bottes 
  • Du matériel ligneux sec (voir ci-avant) 
  • 1 baril en métal : un baril à pétrole/huile vide, perforé de plusieurs trous pour la circulation de l’air sur le fond, des poignées sur les deux côtés, et un grand trou sur le dessus avec un couvercle ou une cheminée 
  • Un bâton ou une tige pour mélanger les matériaux 
  • Une brouette en métal ou un conteneur résistant à la chaleur pour contenir le matériau carbonisé après la combustion 
  • De l’eau pour arroser le matériau carbonisé 
  • Un mortier et un pilon ou autre système pour concasser le charbon 
  • De la gomme ou de l’amidon de manioc ou similaire comme liant (vous pouvez même utiliser de l’argile) 
  • Un fourneau, du combustible et un récipient pour chauffer et mélanger votre liant avec de l’eau 
  • Un endroit pour mélanger votre matériau au liant (une table ou une bâche en plastique au sol) 
  • Une presse à briquette (voir plus loin).

Transformer les déchets ligneux en briquettes de charbon (PDF 133 KB)

Zoë Lenkiewicz et Mike Webster